Les personnes qui ont un projet d’expatriation se demandent souvent comment faire pour avoir une couverture d’assurance maladie à l’étranger.

La réponse à cette question varie selon la situation professionnelle, le pays d’expatriation et les besoins des expatriés.

Les questions à se poser avant de choisir une couverture d’assurance maladie à l’étranger

Avant toute chose, il est important de se poser quelques questions essentielles pour savoir vers quel type de couverture maladie s’orienter à l’étranger.

Dans quel pays allez-vous résider ?

Cette question est fondamentale, car les obligations et possibilités en matière d’assurance maladie varient beaucoup selon les pays.

Dans certains cas, principalement en Europe, il existe un régime d’assurance maladie obligatoire, à l’image de la Sécurité sociale en France. Vous devrez alors, si votre situation vous soumet à cette obligation (par exemple si vous avez un contrat local), adhérer à ce régime. Il est cependant probable que vous ayez intérêt à vous doter d’une assurance complémentaire pour bénéficier d’une couverture complète.

Dans de nombreux pays en revanche, il n’existe pas de régime obligatoire. Votre choix de couverture d’assurance maladie à l’étranger sera alors libre.

Votre employeur vous propose-t-il une couverture d’assurance maladie à l’étranger ?

Certaines entreprises incluent une couverture maladie dans les avantages fournis à leurs salariés. Si tel est votre cas, nous vous conseillons de vous pencher attentivement sur les garanties proposées.

D’une part, celles-ci sont souvent insuffisantes d’une manière générale. D’autre part, elles peuvent ne pas correspondre à votre situation d’expatrié. Par exemple, il est probable que cette couverture n’inclue pas d’assurance rapatriement ni de prise en charge des soins effectués lors de vos séjours en France.

Avez-vous des contraintes particulières ?

Cette question est assez vaste, mais elle est importante à prendre en compte. Parmi les contraintes ou besoins particuliers possibles, voici les principaux exemples :

  • Vous souffrez d’une maladie chronique préexistante que votre couverture d’assurance maladie à l’étranger devra prendre en charge ;
  • Vous comptez effectuez des séjours réguliers et prolongés dans un autre pays que votre pays de résidence, ou en France ;
  • Vous avez subi une opération chirurgicale lourde ;
  • Vous avez des besoins spécifiques en matière de soins.

Quelle assurance maladie choisir ?

On peut regrouper les solutions de couverture d’assurance maladie à l’étranger en 3 grandes catégories : les assurances internationales privées, la Caisse des Français de l’Étranger et les solutions locales.

Les assurances internationales au premier euro

Il s’agit de la solution la plus répandue parmi les expatriés car elles s’adaptent à toutes les situations. Ces assurances privées prennent en charge les frais de santé à l’étranger dès le premier euro dépensé. Aucune autre assurance n’est donc nécessaire.

Les compagnies qui proposent ce type de couverture d’assurance maladie à l’étranger sont généralement des expertes en la matière et disposent de partenariats avec des réseaux de santé bien implantés localement.

Cela permet notamment à leurs assurés de ne pas avoir à avancer les frais d’hospitalisation et d’être remboursés à 100% des montants réellement dépensés pour les autres frais de santé.

La CFE

La Caisse des Français de l’Étranger est un organisme de droit privé chargé d’une mission de service public. Elle est indépendante de la Sécurité sociale mais applique les mêmes barèmes de remboursement.

Par conséquent, elle ne convient pas aux personnes qui souhaitent disposer d’une bonne couverture d’assurance maladie à l’étranger, hormis dans certains pays africains. En effet, dans la plupart des autres pays, les remboursements sont largement inférieurs aux frais réels.

Il est cependant possible de souscrire une assurance complémentaire à la CFE pour compléter ces remboursements. Dans certains cas en effet (principalement en cas de maladie chronique préexistante), la CFE peut être la meilleure solution si elle est accompagnée d’une complémentaire.

Les assurances maladies locales

Dans certaines situations, la meilleure option est de souscrire une couverture maladie locale. Cela vaut pour les pays qui imposent à leurs résidents un régime obligatoire d’assurance maladie, qu’il est cependant conseillé de compléter par une complémentaire.

Cela peut être vrai également lorsque l’employeur prend à sa charge tout ou partie des cotisations à une assurance maladie locale. Dans ce cas, il conviendra néanmoins de s’assurer que les garanties conviennent bien à la situation particulière d’un expatrié et, le cas échéant, de les compléter par une assurance internationale.