Souscrire une assurance maladie privée au Portugal

assurance-maladie-privee-portugal
Souscrire une assurance maladie privée au Portugal peut sembler inutile, puisque les étrangers peuvent bénéficier du système public de santé local. Mais cette couverture est souvent insuffisante.

Sommaire

Souscrire une assurance maladie privée au Portugal peut sembler inutile, puisque les étrangers peuvent bénéficier du système public de santé local. Mais cette couverture est souvent insuffisante.

Le système de santé portugais

L’assurance santé publique au Portugal

Il existe un système public d’assurance maladie au Portugal : le Servico Nacional de Saúde, ou SNS. Il permet d’accéder à une gamme de prestations variées :

  • Consultations,

  • Soins infirmiers

  • Maternité

  • Ophtalmologie

  • Hospitalisations

Les assurés doivent choisir un médecin référent au sein du centre de santé de leur lieu de résidence et obtenir son accord pour consulter un spécialiste, et s’acquitter d’une participation financière pour chaque acte médical (5 à 8 euros pour une consultation, 15 euros pour un passage aux urgences).

Les ménages modestes, les femmes enceintes, les handicapés, les enfants jusqu’à 12 ans et les personnes de plus de 60 ans en sont exemptés.

Les limites du SNS

Les délais d’attentes peuvent être longs pour être pris en charge dans un établissement public, et il est parfois difficile de trouver un spécialiste hors des grandes villes.

C’est pourquoi de nombreux résidents au Portugal choisissent de se faire soigner dans le privé.Les tarifs y sont assez élevés (40 à 70 euros pour un généraliste) et peu de centres de soins privés sont conventionnés par le SNS, c’est donc au patient de payer l’intégralité de ses dépenses.

Avoir une assurance maladie privée au Portugal permet de couvrir une partie de ces frais.

Les étrangers et le SNS

Un étranger peut bénéficier de la même couverture maladie que les assurés du SNS en présentant une Carte Européenne d’Assurance Maladie.

Mais cette protection n’est valable que pour les courts séjours et ne fonctionne pas pour les étrangers résidents, qui doivent s’affilier au SNS et obtenir une carte d’assuré auprès de leur centre de santé local.

Dans tous les cas, la couverture proposée par le SNS est limitée et compte tenu des défauts du système public de santé, il est intéressant de souscrire une assurance maladie privée au Portugal afin d’être plus vite et mieux pris en charge.

Choisir la bonne assurance maladie privée au Portugal

Locale ou internationale ?

Souscrire une assurance locale exige de bien connaître la langue et le système de santé du pays. De plus, les assurances maladies privées au Portugal n’acceptent pas les adhésions au-delà de 55 ans.

Souscrire une assurance internationale auprès d’une compagnie française est une meilleure solution, car la gestion du contrat et des démarches ainsi que les échanges avec l’assistance se feront en français.

Se tourner vers l’assurance internationale pour son assurance maladie au Portugal permet aussi de bénéficier de garanties plus adaptées aux personnes qui séjournent à l’étranger ainsi que d’une couverture maladie valable hors du Portugal.

Les solutions recommandées d’assurance maladie privée au Portugal

Les assureurs proposent de nombreuses offres d’assurance maladie privée pour le Portugal. Celles dites « au 1er euro » sont assez avantageuses, car elles prennent en charge les frais de santé dès le premier euro dépensé.

De très nombreuses formules existent, et il est possible d’ajouter des garanties en option, ce qui permet de bénéficier d’une couverture adaptée à ses besoins et à son budget.

Ces contrats conviendront particulièrement aux personnes cherchant une assurance flexible. Il faudra quand même remplir un questionnaire de santé à l’adhésion, qui pourra engendrer des surprimes ou des exclusions de garantie en cas de préexistences médicales.

La CFE propose une autre solution d’assurance maladie privée pour le Portugal, sans questionnaire de santé. Mais son offre de base est limitée et peu flexible, et ses remboursements peu avantageux.

C’est pourquoi il est recommandé de souscrire aussi une complémentaire pour bénéficier d’un plus grand choix de garanties et de meilleurs remboursements.

Une seconde cotisation et un questionnaire de santé seront demandés pour ces complémentaires, commercialisées par des compagnies tierces, mais pour éviter de multiplier les démarches, il est possible de souscrire une formule gérée en guichet unique par la CFE.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.