...

L’assurance maladie au Canada : le guide ultime

False
assurance-maladie-canada
La question de l’assurance maladie au Canada se pose que l’on parte pour quelques semaines ou plusieurs années car si les soins sur place sont de très bonne qualité, les prestations coûtent cher.

Sommaire

La question de l’assurance maladie au Canada se pose, qu’il s’agisse d’un séjour touristique ou d’une expatriation. Personne n’est jamais à l’abri d’un problème de santé. Même si les soins sur place sont de très bonne qualité, l’absence d’une bonne couverture santé peut vite engendrer de gros problèmes.

La souscription d’une assurance hospitalisation au Canada n’est pas un luxe, et c’est même une obligation dans certains cas.

Un système d’assurance maladie au Canada national, mais une gestion locale

Fonctionnement de l’assurance maladie au Canada

Le système public d’assurance maladie au Canada est régi par le Canada Health Act et financé par les impôts. Ce système national est géré individuellement par chaque province et territoire : en cas de déménagement dans une autre province, il est donc important de s’affilier au régime d’assurance de sa nouvelle province ou territoire sous trois mois.

Dans l’ensemble, le fonctionnement de tous ces régimes est similaire, mais ceux-ci sont indépendants.

Les garanties couvertes par l’assurance maladie canadienne

Bien que chaque province ou territoire possède un régime de santé propre, l’assurance maladie du Canada est assez protectrice. Les différents régimes provinciaux proposent à tous les résidents un accès satisfaisant aux services médicaux et hospitaliers nécessaires.

Sont couverts par l’assurance maladie :

  • Les soins courants :
    • Consultations généralistes
    • Consultations spécialistes
  • Les services hospitaliers de base :
    • Séjours en salle commune
    • Repas
    • Soins
    • Chirurgie
    • Médicaments (ceux avec ticket modérateur sont en partie pris en charge par le régime de santé si le patient ne dispose pas d’une mutuelle)
    • Les soins dentaires reçus à l’hôpital sont en partie remboursés
    • Etc.

Les soins optiques et dentaires (hors hôpital) ne sont pas pris en charge.

Les résidents permanents au Canada ont accès au système d’assurance maladie local, qui couvre notamment les frais d’hospitalisation.

La plupart des expatriés ont droit à l’assurance santé locale

Souscrire une assurance pour une expatriation au Canada vise d’abord à couvrir ses dépenses de santé, car, à l’exception des travailleurs détachés, les expatriés ne bénéficient plus de la Sécurité sociale.

L’affiliation au régime public d’assurance maladie du Canada est obligatoire pour tous les résidents permanents et peut être complétée par une assurance santé privée. Des accords bilatéraux permettent aux Français de s’affilier facilement s’ils sont :

  • Les résidents permanents
  • Les étudiants
  • Les stagiaires
  • Les retraités.

Les ayants-droit de l’assuré bénéficient également de cette assurance, ce qui est très important lors d’une expatriation en famille au Canada.

Trois catégories de personnes ne sont pas concernées par ces accords :

  • Les travailleurs détachés qui restent affiliés à la Sécurité sociale française
  • Les détenteurs d’un Permis Vacances Travail (ou PVTistes) qui doivent souscrire une assurance santé, hospitalisation et rapatriement privée
  • Les simples touristes n’ont pas non plus accès au régime d’assurance maladie du Canada.

Les soins au Canada

Comment consulter ?

La qualité des soins au Canada est très satisfaisante, mais il peut être difficile de trouver un praticien dans le public. Le choix d’un praticien est totalement libre, mais il peut être difficile de trouver un généraliste acceptant les nouveaux patients.

Cette difficulté explique le recours fréquent à des Walk-in-Clinics aux horaires élargis recevant sans rendez-vous mais où les délais d’attente sont longs. Ces établissements sont comparables aux dispensaires français.

Il est bien sûr possible de se faire soigner dans le privé pour plus d’efficacité.

Se faire soigner au Canada coûte cher

Seuls les médecins spécialistes exercent dans le privé et ils sont souvent en sous-effectifs. Les dépenses pour se faire soigner dans le privé sont à la charge intégrale du patient. Or, la santé au Canada coûte bien plus cher qu’en France, comptez :

  • Environ 100 $ (70 €) pour une consultation généraliste
  • Entre 200 et 250 $ pour une visite chez un spécialiste (il peut également choisir de facturer la consultation au temps passé)
  • Environ 200 $ pour un détartrage
  • Environ 1500 $ pour une nuitée d’hôpital.

Il est donc courant pour les bénéficiaires de l’assurance maladie au Canada de souscrire une assurance privée en plus pour que les dépenses non couvertes soient prises en charge.

Quelle solution d’assurance maladie pour un étranger au Canada ?

Faire le choix d’une assurance locale

Il est tout à fait possible de souscrire une assurance complémentaire locale pour être mieux soigné. Seulement cette solution n’est pas la plus avantageuse puisque les frais d’hospitalisation sont couverts seulement au Canada.

C’est pourquoi beaucoup d’expatriés préfèrent se tourner vers la Caisse des Français de l’Étranger (CFE) ou vers une assurance internationale pour bénéficier d’une bonne assurance santé au Canada ainsi que de conditions de prise en charge améliorées.

Votre assurance santé internationale en 2 minutes.

Comparez les prix gratuitement en quelques clics.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Ne vous prenez pas la tête, on est là pour vous aider. Prenez rendez-vous avec un de nos experts en assurance et on vous trouvera le bon contrat, au bon prix.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Satisfaction client
4.7/5

Finie la galère avec votre assurance santé à l'étranger!

Satisfaction client
4.7/5

La Caisse des Français de l’Étranger, pour les expatriés

La CFE est l’assurance maladie historique des Français de l’étranger, destinée essentiellement aux expatriés.

Pour les expatriés, il est donc possible de souscrire son assurance auprès de la CFE. Cela est sans risques de refus d’adhésion, d’exclusion de garantie ou de majoration de cotisation puisqu’il n’y a pas de questionnaire médical à l’adhésion.

Les cotisations de la CFE sont calculées sur l’âge et la situation familiale des assurés, ce qui la rend intéressante pour les jeunes ou en cas de préexistences médicales. Toutefois, la CFE ne couvre pas les rapatriements et ses remboursements sont insuffisants car identiques à ceux de la Sécurité sociale française.

Pour bénéficier de remboursements corrects et d’une couverture assez complète, il est donc indispensable de souscrire également une complémentaire.

Ce contrat supplémentaire peut être géré :

  • Directement par la CFE en guichet unique, ce qui en fait solution la plus pratique
  • Indépendamment par l’assureur qui gère cette seconde couverture, ce qui multiplie les démarches.

Dans tous les cas, la cotisation CFE est majorée, et il convient de remplir un questionnaire médical pour le second contrat.

Une autre solution d’assurance maladie au Canada est donc d’opter pour le contrat au 1er dollar.

L’assurance internationale, en couverture principale ou en complément de l’assurance obligatoire

Les assurances internationales liées aux cartes bancaires peuvent être une solution tentante en raison de leur faible coût. Cependant, dans la plupart des cas, cela ne suffit pas, car les conditions d’application sont strictes (la carte doit avoir servi à acheter le voyage, le contrat doit couvrir toute la durée du séjour) et les montants des plafonds et franchises peu intéressants.

Souscrire un contrat auprès d’un spécialiste de l’assurance internationale pour son assurance maladie au Canada est bien plus avantageux. Cette souscription peut être faite en guise d’assurance principale ou de complément à l’assurance canadienne qui ne couvre pas tous les besoins des étrangers.

La souscription d’un contrat d’assurance santé internationale couvrant les soins, l’hospitalisation et le rapatriement est bien plus avantageux. Nombreux sont donc les expatriés à se tourner vers les assurances au premier dollar pour partir au Canada.

Assurances au 1er dollar : une solution flexible pour tous les profils

Cette alternative est souvent appréciée des expatriés et des touristes, car les contrats existent en longue ou courte durée et s’avèrent particulièrement flexibles.

Les contrats au 1er euro sont déclinés en de nombreuses formules plus ou moins coûteuses et plus ou moins protectrices. Ceux-ci permettent donc de bénéficier d’une couverture individualisée en fonction de ses besoins et de son budget.

Le rapport qualité-prix de ces contrats est généralement très bon, avec une prise en charge des frais dès le premier dollar dépensé et à hauteur réelle des frais de santé. Notez que plus un contrat est protecteur, plus son prix est élevé.

Ces assurances possèdent l’avantage d’offrir :

  • Des remboursements généralement très intéressants (notamment sur les médicaments et chez les spécialistes)
  • Une assistance francophone réactive
  • Une gestion facilitée du contrat et des démarches
  • D’éventuels partenariats avec des réseaux de soins locaux
  • Un suivi du bénéficiaire partout dans le monde, y compris lors de séjours en France ou à l’étranger, comme par exemple en cas de visite des USA voisins.

Le défaut principal d’une assurance au premier euro est le questionnaire de santé obligatoire, qui peut entraîner une surprime, voire des exclusions de garantie en cas d’antécédents ou de maladie chronique.

Important : la souscription d’une assurance pour expatrié ne dispense pas de l’obligation d’affiliation au régime d’assurance local canadien.

Immigrer au Canada avec une bonne assurance maladie

Quelles sont les garanties à couvrir par une assurance pour partir vivre au Canada ?

L’assurance hospitalisation au Canada : une nécessité

La question de l’intérêt de souscrire une assurance hospitalisation au Canada ne se pose pas dans le cas des PVTistes, puisque c’est une obligation pour l’obtention de ce titre de séjour.

Des contrats spécifiques existent et répondent exactement aux exigences des autorités canadiennes.

Dans les autres cas, il est tentant de vouloir se passer de l’assurance hospitalisation en se disant que le risque est faible, notamment lorsqu’il s’agit d’un séjour de quelques semaines seulement.

Ce serait une grosse erreur, car en cas de problème, il faut avancer l’intégralité des frais d’hospitalisation, sans aucune garantie de remboursement au retour en France. Seuls les services hospitaliers de base sont couverts par l’assurance maladie locale.

Ne pas avoir cette couverture, c’est également prendre le risque de ne pas pouvoir être pris en charge ! De nombreux établissements demandent effectivement une attestation d’assurance avant de soigner les patients.

Bénéficier d’une couverture complète en souscrivant une assurance expatriation au Canada

Souscrire une assurance expatriation au Canada doit donc permettre de prendre en charge les dépenses non couvertes par l’assurance publique, comme l’ophtalmologie, ainsi que les soins reçus dans le privé.

Au minimum, il est donc important de couvrir :

  • Les soins courants
  • Les hospitalisations
  • Le rapatriement, opération coûteuse qu’il ne faut jamais négliger en vivant loin de son pays et de ses proches.

Mais souscrire une assurance expatriation au Canada est également l’occasion d’ajouter des garanties supplémentaires qui peuvent être intéressantes selon vos besoins comme :

  • La responsabilité individuelle
  • La protection des bagages
  • La protection des papiers d’identité
  • L’assistance juridique
  • La protection des billets d’avion.

Pour bénéficier de ce type de couverture, il est recommandé de souscrire une assurance internationale avant son expatriation au Canada, afin d’être couvert dès le début de son voyage.

Pour en savoir plus sur l’expatriation au Canada :

False
International
Satisfaction client
4.7

Enquête de satisfaction client Expat Assurance – Juillet 2020

Voir les avis

Cacher les avis

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé aux USA

[Édition 2021]

Découvrez les conseils des experts de
l’assurance maladie aux USA et apprenez à choisir votre assurance santé :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé au Mexique [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir pour partir et vivre en tout sécurité au Mexique en tant qu’expatrié :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé internationale
Partez en toute sécurité, avec la bonne couverture et les bonnes infos ! On vous explique :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé aux Émirats arabes unis [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur le système de santé des Émirats arabes unis et sur les solutions d’assurances existantes pour les expatriés:

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé en Thaïlande [Édition 2021]

Expatriez-vous en toute confiance grâce à notre recueil des informations importantes sur le système d’assurance santé en Thaïlande :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé au Royaume-Uni [Édition 2021]

Découvrez les particularités du système de santé anglais et tout ce qu’il faut savoir en tant qu’expat au Royaume-Uni :

Prenez rendez-vous avec notre expert en assurance santé internationale

Une consulation avec un expert francophone

Une analyse détaillée de votre situation

Des tarifs adaptés à vos besoins

Rejoignez les 3500 familles qui nous font confiance

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Chaque année, ce sont des milliers d’étudiants qui rêvent de partir étudier aux États-Unis. Cette pratique affiche, en effet, des avantages considérables.
Canada
North America

Menu

Être rappelé·e

On le sait, vous êtres très occupé·e, et nous aussi ! Si vous préférez choisir la date et l’heure pour qu’on s’appelle, il vous suffit de le faire grâce au calendrier ci-dessous !

Choisissez un moment qui vous convient

Expat Assurance no opera en México y el sitio no es accesible para los usuarios mexicanos.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.