...
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
overlay

Notre guide complet pour comprendre l’importance de l’assurance santé internationale

Notre guide ultime sur l’assurance au 1er euro : le fonctionnement, les avantages et les choix possibles

Notre guide complet sur la CFE : le fonctionnement, les offres et les alternatives

Quelle assurance santé internationale pour un étudiant ?

False
assurance-sante-internationale-etudiant
Voici donc nos conseils pour choisir une assurance santé internationale pour un étudiant à l’étranger.

Sommaire

Partir en tant que jeune étudiant à l’étranger est une expérience des plus enrichissante. Toutefois, cette aventure inoubliable nécessite d’être correctement couvert d’un point de vue médical. Un imprévu peut toujours arriver et il ne faut pas penser que ça n’arrive qu’aux autres !

C’est pourquoi, en plus de vous donner les bonnes raisons de partir étudier à l’étranger, nous vous expliquons quelles sont les différentes options pour assurer votre santé.

Voici donc nos conseils pour choisir une assurance santé internationale pour un étudiant à l’étranger.

Partir à l’étranger jeune ? Oui, mais pas sans une assurance santé internationale pour étudiant

La raison la plus évidente de partir étudier à l’étranger jeune est qu’il s’agit d’une occasion merveilleuse de s’ouvrir au monde et de se créer des souvenirs inoubliables. Cela est facilité par le fait d’être à un moment de sa vie assez libre de toute obligation familiale ou professionnelle.

Partir à l’étranger jeune : une aventure inoubliable

La découverte de cultures variées

Le fait de résider dans un pays étranger de découvrir un pays et ses habitants. En partant étudier à l’étranger, il est possible de bien plus s’imprégner du mode de vie local (cuisine, loisirs, etc.) que lors d’un court séjour touristique.

L’apprentissage de nouvelles langues 

L’apprentissage d’une langue étrangère est plus aisé en étant jeune. Séjourner longtemps dans un pays étranger au contact de la population locale est de ce point de vue un avantage évident.

L’anglais n’est pas la seule langue qu’il est intéressant de maîtriser. Un séjour dans un pays asiatique, par exemple, peut permettre d’acquérir un certain niveau de maîtrise d’une langue moins répandue, ce qui peut être valorisé par la suite.

Faire de belles rencontres

Partir à l’étranger jeune, c’est évidemment l’occasion de faire de nombreuses rencontres avec d’autres jeunes du monde entier. Certaines de ces relations dureront toute une vie, et il n’est pas rare qu’un jeune parti à l’étranger y rencontre son futur conjoint.

Il existe de nombreux programmes permettant d’aider les jeunes à partir étudier à l’étranger.

Il existe également de nombreuses réductions sur les transports, les musées ou les loisirs pour les jeunes. Ces aides sont donc une raison de plus de tenter l’aventure.

Le plus connu de ces programmes est le PVT (Programme Vacances-Travail), déployé dans de nombreux pays du globe et réservé aux jeunes. Il permet d’allier études, séjour touristique et petits jobs pour financer son séjour à l’étranger.

Mais attention : le programme a un tel succès que dans certains pays, des quotas annuels ont été instaurés.

Votre assurance santé internationale en 2 minutes.

Comparez les prix gratuitement en quelques clics.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Ne vous prenez pas la tête, on est là pour vous aider. Prenez rendez-vous avec un de nos experts en assurance et on vous trouvera le bon contrat, au bon prix.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Satisfaction client
4.7/5

Finie la galère avec votre assurance santé à l'étranger!

Satisfaction client
4.7/5

Une expérience à l’étranger pour valoriser son CV

Les diplômes obtenus à l’international sont souvent appréciés lorsqu’il s’agit d’intégrer le monde de l’entreprise. Les expériences à l’international permettent effectivement d’enrichir son CV de capacités particulières qui séduisent les recruteurs.

Les recruteurs sont particulièrement amateurs de profils qui peuvent justifier d’une première expérience à l’étranger, qui est la preuve de qualités comme :

  • La curiosité
  • La capacité à s’adapter et à évoluer dans de nouveaux environnements
  • La capacité de prendre des décisions et des initiatives.

Enfin bien sûr, partir à l’étranger en étant jeune, c’est commencer à développer un réseau professionnel international dès le début de sa carrière, ce qui constitue un investissement pour l’avenir.

Les précautions à prendre avant de partir étudier à l’étranger

Partir à l’étranger ne s’improvise jamais. Envisager un départ sans une bonne préparation, c’est prendre le risque de faire face à des problèmes qui peuvent, au mieux, gâcher un peu une partie du séjour et, au pire, forcer à un retour précipité et à dépenser des sommes considérables.

Procédures d’immigration

Il est crucial de partir en ayant bien accompli toutes les formalités obligatoires :

  • Demande de visa
  • Passeport en cours de validité
  • Permis d’étude
  • Etc.

En cas de document manquant ou invalide, les autorités locales peuvent exiger le retour immédiat vers le pays d’origine.

Coordonnées des autorités françaises sur place

Pour des raisons de sécurité, il est vivement conseillé de se faire enregistrer par le consulat local dès son arrivée à l’étranger. Cela permet également de bénéficier d’aides et de démarches simplifiées en cas de problème, notamment en cas de perte ou de vol de ses papiers d’identité.

Assurance maladie

La santé peut coûter extrêmement cher à l’étranger, et personne n’est à l’abri d’un imprévu. C’est pourquoi il est essentiel de se renseigner sur sa couverture maladie avant de partir à l’étranger.

Assurance santé internationale pour un étudiant en Europe : est-ce nécessaire ?

La CEAM : utile mais pas suffisante pour l’assurance d’un jeune expatrié en Europe

Si vous allez étudier dans un pays européen pour une durée d’un an maximum, vous avez droit aux mêmes remboursements que les habitants du pays. Pour cela, vous devez demander la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) à votre mutuelle étudiante, au plus tard 15 jours avant votre départ.

Cette carte gratuite et nominative est valable un an, dans tous les pays de l’Union européenne, ainsi qu’en Suisse, au Liechtenstein, en Islande et en Norvège.

De cette façon, vous n’avez aucune autre démarche à réaliser dans votre pays d’accueil. Il existe même une application pour la CEAM, qui permet de se renseigner facilement sur la couverture sociale par pays et sur les démarches à réaliser pour recevoir des soins.

Attention cependant, dans certains pays, il est nécessaire d’avancer le montant de ses frais de santé avant d’être remboursé.

Tous les pays n’offrent pas les mêmes plafonds de remboursements et les mêmes conditions de couverture. Attention puisque dans certains pays, les tarifs de soins peuvent être plus élevés qu’en France et les remboursements peuvent ne concerner que certains soins ou n’être que partiels.

Souvent, la prise en charge de la CEAM n’est valable que dans les établissements du système public de santé local. Néanmoins, tous les pays européens ne sont pas dotés d’infrastructures de soins équivalentes à ce qui est connu en France et les délais d’attente avant prise en charge peuvent parfois être très longs.

Il convient alors de se tourner vers le secteur privé pour être correctement traité et donc assumer soi-même l’intégralité de ces dépenses.

L’étudiant doit donc bien se renseigner avant son départ à l’étranger sur ce que lui coûtera sa santé à l’étranger en s’informant par exemple sur le tarif et le taux de remboursement :

  • Des consultations
  • Des examens courants
  • De la pharmacie.

Cela permet ainsi de savoir si l’assurance maladie locale est suffisante, ou s’il est nécessaire d’avoir recours à une assurance complémentaire ou à une assurance internationale privée.

Les limites de la Sécurité sociale et des mutuelles étudiantes

À l’étranger, la Sécurité sociale et les mutuelles étudiantes françaises ne couvrent que les maladies soudaines et imprévisibles. Cela exclut par exemple la contraception, ou encore les traitements réguliers pour les maladies chroniques comme :

  • L’asthme
  • Le diabète
  • Etc.

Les remboursements se font à hauteur des tarifs conventionnés français, indépendamment des sommes réellement payées à l’étranger. L’étudiant doit d’abord avancer les frais des consultations et des soins reçus puis présenter ses factures et autres justificatifs pour demander un remboursement.

Dans les faits, il est difficile d’évaluer à l’avance les dépenses qui seront prises en charge par l’Assurance Maladie à l’étranger. Notez que selon le pays de résidence de l’étudiant, les montants à engager et le reste à charge peuvent s’avérer exorbitants.

Puisque ce type de remboursement reste exceptionnel et n’a rien d’obligatoire pour l’assurance maladie, il est préférable de privilégier un autre type de couverture.

Les différentes assurances santé pour les étudiants hors d’Europe

Si vous allez étudier hors d’Europe, la question de la couverture maladie est plus complexe.

Hors d’Europe, ou si le pays d’accueil de l’étudiant n’offre pas une couverture médicale suffisante, un étudiant à l’étranger a plusieurs alternatives pour être couvert. Une assurance est également primordiale lors d’un stage à l’étranger.

Le cas particulier des étudiants de moins de 20 ans

À l’étranger, l’assurance de l’étudiant expatrié peut être partiellement prise en charge par la Sécurité sociale de ses parents s’il est étudiant et âgé de 20 ans maximum. 

De façon générale, l’Assurance Maladie et les mutuelles étudiantes ne couvrent que les maladies soudaines et imprévisibles, dans la limite des tarifs forfaitaires français en vigueur. Il faut pour cela remplir 3 conditions :

  • Fréquenter un établissement qui prépare à un diplôme officiel
  • Fournir un certificat de scolarité
  • Revenir au moins une fois en France au cours de l’année universitaire.

Au-delà de 20 ans, l’étudiant doit s’assurer d’avoir sa propre couverture maladie.

Il existe trois possibilités pour bénéficier d’une couverture maladie pendant ses études à l’étranger : 

Les régimes locaux d’assurance maladie

Dans certains pays, il est possible, voire obligatoire, de s’affilier au régime étudiant ou général de la sécurité sociale locale. Dans ce cas, il faut se renseigner auprès des autorités locales pour connaître les démarches à suivre et le niveau de prise en charge des soins. Notez que certains employeurs peuvent prendre en charge l’assurance du jeune expatrié salarié dans leur entreprise.

La qualité de ces assurances en termes de garanties et de remboursements n’est pas toujours satisfaisante. Il convient de se renseigner pour savoir si les soins onéreux ou réguliers seront pris en charge.

Dans de nombreux cas, il est recommandé de souscrire également une complémentaire santé pour bénéficier de remboursements suffisants et adaptés à vos besoins personnels et à votre état de santé.

Cette solution possède certains avantages, mais est également complexe et risquée. Pour gérer son contrat et effectuer ses démarches, il est, en effet, primordial de maîtriser la langue du pays d’accueil et d’en comprendre le système de santé. Il est également nécessaire d’effectuer les démarches d’adhésion à l’arrivée puisqu’aucune souscription n’est possible avant le départ.

Même si l’assurance locale propose des remboursements intéressants, celle-ci ne fonctionne, dans la plupart des cas, que dans le pays de résidence de l’étudiant. Cette assurance ne permet pas non plus d’être soigné lors de séjours en France, ni d’être couvert en cas de rapatriement.

C’est donc une solution incomplète qui doit être bien réfléchie avant d’être souscrite.

De façon générale, il est recommandé de se tourner de préférence vers une compagnie française spécialiste de la couverture internationale pour l’assurance maladie d’un étudiant à l’étranger.

Non seulement le contrat souscrit est couvert par le code français des assurances, très protecteur pour l’assuré, mais en plus, l’assistance et l’intégralité des démarches de gestion du contrat se font en français. Cette solution offre donc plus de confort et de simplicité.

La CFE, une assurance pour tous les jeunes Français

La Caisse des Français de l’étranger est un organisme privé fondé en 1978 qui propose une couverture sociale spécifiquement pour les Français expatriés.

C’est une autre option d’assurance pour un jeune à l’étranger, à travers notamment l’offre Jeune’Expat Santé destinée aux moins de 30 ans. La cotisation trimestrielle est de 90 € si vous êtes seul assuré.

Avec cette offre, il est possible, pour les célibataires, de souscrire en option une assurance rapatriement, souvent recommandée en partant étudier loin de chez soi.

Souscrire une assurance maladie pour étudiant à l’étranger auprès de la CFE présente deux inconvénients principaux :

  1. La faiblesse des remboursements calculés suivant les barèmes de la Sécurité sociale française sur certaines prestations (comme les consultations), ou en pourcentage des frais réels pour d’autres (notamment les hospitalisations). Cela signifie qu’une consultation, par exemple, sera remboursée sur la même base tarifaire qu’une consultation en France, et ce, quel que soit son coût dans le pays de résidence de l’étudiant. Or, ce tarif peut, selon les pays, atteindre des sommes très élevées, parfois plus de 60 €.

Le reste à charge pour l’assuré est donc souvent non négligeable dans les nombreux pays où la santé coûte plus cher qu’en France. Les remboursements de la CFE sont donc largement insuffisants dans de nombreux pays du monde, où les soins coûtent beaucoup plus chers qu’en France, et où, malgré leur assurance, les étudiants devront donc payer de leur poche des restes à charge importants.

  1. Le manque de flexibilité : l’assurance rapatriement, par exemple, n’est disponible que comme option, faisant passer la cotisation trimestrielle pour un célibataire de 90 à 117 €. Le montant des cotisations est donc souvent élevé.

La CFE possède toutefois un avantage non négligeable : il s’agit d’un organisme privé qui est chargé d’une mission de service publique. Cela engage la CFE à ne refuser aucune adhésion et à ne pas appliquer de surprime en cas d’antécédents médicaux ou de maladie chronique. Le questionnaire médical n’est donc pas pratiqué, ce qui en fait une bonne solution d’assurance pour un jeune expatrié présentant des préexistences médicales.

De plus, la CFE permet de maintenir un lien avec le système français et d’accélérer le processus de réaffiliation à la Sécurité sociale lors de son retour en France.

Pour bénéficier de garanties élargies et de remboursements plus intéressants, il convient donc de souscrire une complémentaire auprès d’une autre compagnie d’assurance.

Cela représente une cotisation en plus et, si cette couverture n’est pas souscrite en tant que pack tout-en-un, il y a donc deux contrats à gérer et des démarches à effectuer auprès de deux interlocuteurs.

Les assurances au 1er euro : la meilleure solution d’assurance santé internationale pour un étudiant

Un étudiant à l’étranger a donc généralement tout intérêt à se tourner vers les offres privées pour être mieux couvert en toutes circonstances.

Souscrire une assurance spécifique peut même être obligatoire pour obtenir certains visas ou pour pouvoir poursuivre un stage ou des études.

La solution généralement recommandée pour l’assurance maladie d’un étudiant à l’étranger consiste à adhérer à une assurance privée qui rembourse les dépenses de santé dès le premier euro engagé, à hauteur réelle des frais engagés.

Attention cependant : si l’affiliation à un régime local est obligatoire, il convient de s’acquitter des cotisations correspondantes, même si l’intégralité des frais de santé est prise en charge par l’assurance au 1er euro.

De nombreuses formules existent sur le marché et certaines ont été développées spécifiquement à l’intention des étudiants. Selon son budget et ses besoins, il est possible d’ajouter des garanties à la formule souscrite et ainsi de bénéficier d’une assurance à la carte ou presque.

Généralement, ces contrats sont d’un très bon rapport qualité/prix et proposent des remboursements de qualité, ainsi que des garanties et services adaptés à la situation d’un étudiant français à l’étranger (assurance rapatriement, dispense d’avance de frais en cas d’hospitalisation).

Ces assurances s’appuient souvent sur de bons partenariats avec les réseaux locaux de soins, permettant des remboursements rapides et une prise en charge rapide.

La gestion du contrat est également confortable, puisque l’adhérent n’a qu’un interlocuteur et les échanges se font en français.

Ce type de contrat offre une couverture dans le monde entier : l’étudiant est donc également pris en charge s’il visite un autre pays durant son séjour à l’étranger ou s’il reçoit des soins en France à l’occasion d’un retour temporaire. Les garanties à couvrir impérativement sont :

  • Les soins courants
  • Les hospitalisations
  • Le rapatriement.

Celles-ci sont normalement incluses dans tous les contrats d’assurance maladie pour étudiant à l’étranger. Ces garanties peuvent également être complétées par des garanties plus spécifiques et adaptées aux besoins de l’assuré, que ce soit sur le plan médical que pour sa vie quotidienne (par exemple avec l’assurance perte et vol pour les papiers d’identité ou l’assistance juridique).

Les compagnies qui commercialisent ce type de couverture à destination des étudiants ont souvent mis en place des outils utiles comme :

  • Des applications mobiles permettant d’accéder à des listes de praticiens ou d’établissements de santé
  • Des traducteurs de noms de médicaments ou de maladie
  • Des conseillers aptes à fournir des informations à caractère médical ou administratif.

Le principal inconvénient de ces assurances est de demander un questionnaire médical à la souscription. Cela peut générer une surprime, des exclusions de garantie et, dans le pire des cas, un rejet de l’adhésion en cas d’antécédents médicaux lourds. Il convient donc d’en tenir compte au moment de faire son choix.

Il est également intéressant de noter que certaines solutions d’assurance sont également intéressantes pour les étudiants étrangers venant étudier en France et qui ont besoin d’une assurance maladie.

Questions fréquentes

Comment s’assurer en Europe en étant étudiant ?

Pour s’assurer en Europe en étant étudiant, il suffit de demander la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) à sa mutuelle étudiante 15 jours avant son départ.

Comment s’assurer dans des pays hors d’Europe en étant étudiant ?

Il existe 3 solutions pour s’assurer dans des pays hors d’Europe en étant étudiant :

– L’assurance santé locale
– La CFE (Caisse des Français de l’Étranger)
– Les assurances santé internationales au premier euro.

Qu’est-ce que la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) ?

La carte européenne d’assurance maladie (CEAM) permet à un ressortissant de l’Union Européenne de bénéficier des soins dans un État membre autre que le sien.

Elle est valable un an, dans tous les pays de l’Union Européenne, ainsi qu’en Suisse, au Liechtenstein, en Islande et en Norvège.

Comment choisir son assurance à l’étranger en tant qu’étudiant ?

Il n’est pas facile de s’y retrouver parmi toutes les offres d’assurances existant sur le marché. Pour faciliter votre choix et vous permettre de comparer les tarifs et garanties offertes, vous pouvez utiliser notre comparateur d’assurances en ligne https://comparateur.expat-assurance.com/.

False
International
Satisfaction client
4.7

Enquête de satisfaction client Expat Assurance – Juillet 2020

Voir les avis

Cacher les avis

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé aux USA

[Édition 2021]
Découvrez les conseils des experts de l’assurance maladie aux USA et apprenez à choisir votre assurance santé :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé au Mexique [Édition 2021]
Apprenez tout ce qu’il faut savoir pour partir et vivre en tout sécurité au Mexique en tant qu’expatrié :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé internationale

Partez en toute sécurité, avec la bonne couverture et les bonnes infos !
On vous explique :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé aux Émirats arabes unis [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur le système de santé des Émirats arabes unis et sur les solutions d’assurances existantes pour les expatriés :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé en Thaïlande [Édition 2021]

Expatriez-vous en toute confiance grâce à notre recueil des informations importantes sur le système d’assurance santé en Thaïlande :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé au Royaume-Uni [Édition 2021]

Découvrez les particularités du système de santé anglais et tout ce qu’il faut savoir en tant qu’expat au Royaume-Uni :

Prenez rendez-vous avec notre expert en assurance santé internationale

Une consulation avec un expert francophone

Une analyse détaillée de votre situation

Des tarifs adaptés à vos besoins

Rejoignez les 3500 familles qui nous font confiance

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Souscrire une assurance maladie privée au Portugal est pourtant une option à ne pas négliger. Nous vous expliquons pourquoi !

Être rappelé·e

On le sait, vous êtres très occupé·e, et nous aussi ! Si vous préférez choisir la date et l’heure pour qu’on s’appelle, il vous suffit de le faire grâce au calendrier ci-dessous !

Choisissez un moment qui vous convient

Menu

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

3500 familles

font confiance à Expat Assurance

Satisfaction client
4.7
Enquête de satisfaction client Expat Assurance – Juillet 2020

Expat Assurance no opera en México y el sitio no es accesible para los usuarios mexicanos.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

Menu