Assurance santé internationale à l’étranger : l’importance de bien se couvrir !

assurance-sante-internationale-etranger

Sommaire

Souscrire une assurance santé internationale à l’étranger est souvent indispensable, car ni la Sécurité sociale, ni les régimes locaux ne permettent d’obtenir un remboursement convenable de ses frais médicaux hors de France.

Pour limiter ses dépenses et faire le bon choix, mieux vaut connaître les solutions existantes.

Les bonnes raisons de souscrire une assurance santé internationale à l’étranger

 La Sécurité sociale ne couvre pas toutes les dépenses de santé

À partir de 3 mois passés à l‘étranger, les Français perdent leur affiliation à l’Assurance Maladie.

Pour les séjours d’une durée inférieure, il faut avancer les frais sur place, sans garantie de remboursement ultérieur puisque la Sécurité sociale ne prend en charge que les maladies soudaines et imprévisibles, sur justificatif.

Il est aussi possible, voire obligatoire, d’adhérer à un régime d’assurance local offrant les mêmes droits qu’aux habitants du pays d’accueil, mais les remboursements ne suffisent pas toujours à couvrir l’intégralité des dépenses, en particulier dans les pays où la santé coûte cher.

Des risques spécifiques à ne pas ignorer

Ces régimes d’assurance ne couvrent de toutes façons jamais les risques propres aux séjours à l’étranger, qui sont pourtant nombreux.

Parmi les plus fréquents, le rapatriement justifie en grande partie la souscription d’une assurance santé internationale à l’étranger, puisqu’il s’agit d’une opération très coûteuse que l’assurance d’une carte bancaire ne couvrira que dans certains cas et avec l’application d’une franchise.

Les offres au 1er euro

Un bon rapport qualité-prix

Les contrats privés dits « au premier euro » sont une solution d’assurance internationale à l’étranger très populaire parmi les Français en raison de leur aspect pratique et de leur bon rapport qualité/prix.

Ces offres sont indépendantes de tout autre système de couverture maladie, et assurent une gestion simplifiée du contrat auprès d’interlocuteurs francophones facilement joignables par téléphone ou par l’intermédiaire d’une application mobile.

Elles permettent le remboursement des dépenses de santé à hauteur des coûts réels dès le premier euro dépensé et grâce à l’expertise pays des compagnies d’assurance santé internationale, elles permettent de bénéficier d’une prise en charge optimisée dans des établissements partenaires offrant des facilités de paiement ou des tarifs préférentiels.

Une assurance santé internationale pour couvrir tous les risques à l’étranger

De nombreuses formules existent pour permettre à chacun de trouver l’assurance santé internationale la plus adaptée à son budget et à ses besoins à l’étranger : hospitalisation, rapatriement, soins reçus lors de séjours en France par l’assuré ou par les membres de sa famille.

Seul bémol : comme toutes les compagnies privées, ces sociétés conditionnent la souscription d’une assurance santé internationale à un questionnaire médical qui peut engendrer des surprimes ou des exclusions de garanties.

La Caisse des Français de l’étranger et ses complémentaires

La CFE : l’assurance santé internationale des Français à l’étranger

En cas d’antécédents médicaux importants, il est possible de se tourner vers la CFE, l’organisme privé historique d’assurance santé internationale des Français à l’étranger, qui est tenue d’accepter toutes les demandes d’adhésion sans questionnaire médical.

Adhérer à la CFE permet aussi de maintenir un lien avec la Sécurité sociale et de retrouver ses droits à son retour en France.

Mais la CFE ne prend pas en charge les rapatriements, et ses remboursements sont basés sur les barèmes de la Sécurité sociale, souvent inférieurs aux tarifs pratiqués à l’étranger.

Un délai de carence est aussi appliqué en cas d’adhésion plus de trois mois après avoir quitté la France.

Dans de nombreux cas, la CFE n’est donc pas une solution satisfaisante d’assurance santé internationale pour un séjour à l’étranger.

Des complémentaires qui alourdissent les coûts

Pour bénéficier de meilleurs remboursements ou élargir ses garanties, il faut se tourner vers des complémentaires à la CFE, souscrites auprès d’organismes privés.

Seuls certains de ces organismes proposent des offres facilitant la gestion de ces contrats par la centralisation auprès d’un interlocuteur unique, ce qui peut rendre les démarches plus complexes et allonger les délais de remboursements des soins.

Ces complémentaires ajoutent aussi le paiement d’une seconde cotisation, ce qui alourdit la facture et ne fait pas toujours de la CFE une solution d’assurance santé internationale avantageuse à l’étranger.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.