Quelle assurance santé pour un expatrié ?

assurance-sante-expatrie

Sommaire

Quelle assurance santé un expatrié peut-il souscrire ? Alors que nous sommes habitués, en France, au système de la Sécurité sociale et des mutuelles complémentaires, les Français expatriés se sentent souvent un peu perdus face à cette question.

Nous vous livrons ici quelques clés pour vous aider à vous orienter dans le choix d’une couverture maladie à l’étranger.

La Caisse des Français de l’Étranger

La CFE est sans doute l’assurance santé pour expatrié la plus connue, mais elle n’est pas forcément la plus intéressante.

Une assurance santé pour expatrié ouverte à tous

La CFE a un statut un peu particulier. C’est un organisme de droit privé, mais elle est chargée d’une mission de service public, et se trouve sous la tutelle des ministères en charge du Budget et de la Sécurité sociale.

Par conséquent, tout expatrié français souhaitant souscrire une assurance santé peut adhérer à la CFE. Celle-ci ne peut refuser aucune adhésion, comme la Sécurité sociale. De plus, elle ne fait pas remplir de questionnaire médical. Elle n’applique donc pas de surprime aux personnes souffrant de préexistences telles qu’une maladie chronique grave.

En revanche, l’adhésion à l’assurance santé de la CFE n’est obligatoire pour aucun expatrié.

Des remboursements calqués sur ceux de la Sécurité sociale

Les remboursements de la CFE reprennent les barèmes et plafonds de la « Sécu ». Ils sont donc basés sur les tarifs de soins pratiqués en France. Par exemple, le remboursement pour une consultation chez un médecin généraliste est à hauteur de 70% sur la base de 25 euros.

Or le coût des soins est largement supérieur à ces tarifs dans de nombreux pays. Par exemple aux États-Unis, en Suisse ou dans les établissements de santé privés en Amérique latine.

La CFE n’est donc pas une assurance santé convenable pour un expatrié résidant dans ces pays.

Les complémentaires à la CFE

C’est pourquoi certaines compagnies privées proposent des solutions d’assurance santé pour expatrié complémentaires à la CFE. Si elles améliorent les remboursements et proposent parfois des garanties supplémentaires, ces solutions ne facilitent pas les démarches administratives, qui impliquent alors deux organismes.

L’assurance santé pour expatrié « au premier euro »

Les assurances dites « au premier euro » ou « au premier dollar » sont les plus répandues parmi les expatriés. Leur « rapport qualité/prix » est leur force.

Une prise en charge intégrale

Contrairement aux complémentaires à la CFE, ces assurances prennent en charge les frais de santé dès le premier euro ou dollar dépensé, d’où leur nom. Le taux de remboursement dépend bien sûr des conditions fixées dans le contrat d’assurance.

Ainsi, un expatrié qui choisit ce type d’assurance santé a un seul interlocuteur pour sa couverture maladie. Les démarches sont ainsi bien plus simples.

Des services étendus

Par ailleurs, la plupart de ces assurances santé ont des partenariats avec des réseaux de santé locaux dans de nombreux pays. Cela permet à leurs assurés de ne pas avoir à avancer les frais d’hospitalisation notamment, et de bénéficier de tarifs avantageux et de délais de remboursements très courts.

Elles proposent aussi souvent une application pour gérer toutes les démarches et communiquer facilement avec les conseillers.

Enfin, elles incluent des garanties adaptées à la condition d’expatrié, telles qu’une assurance rapatriement, qui permet d’être soigné en France en cas de maladie ou d’accident grave.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Voir les tarifs en 2 clics !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.