Quels droits à l’assurance maladie en France pour les expatriés ?

assurance-maladie-france-expatries
La question des droits à l’assurance maladie en France pour les expatriés ne doit jamais être négligée car les frais de santé à l’étranger sont souvent plus élevés que dans l’Hexagone.

Sommaire

La question des droits à l’assurance maladie en France pour les expatriés ne doit jamais être négligée.

Les frais de santé à l’étranger sont souvent plus élevés que dans l’Hexagone, et une simple prise de rendez-vous peut parfois se transformer en parcours du combattant quand on maîtrise mal à la langue et le système de santé local.

Comment fonctionne l’assurance maladie hors de France pour les expatriés ?

Le fonctionnement de l’assurance maladie hors de France pour les expatriés n’est pas le même selon leur statut.

Statut de travailleur détaché

Les expatriés et leurs ayants droit restent affiliés à leur régime d’assurance maladie en France pendant leur expatriation et continuent à cotiser comme avant leur détachement. Les démarches liées aux accidents de travail et aux arrêts maladie ne changent pas.

Dans les pays de l’UE, de l’EEE, et en Suisse, les demandes de remboursements sont à adresser à l’organisme de santé local, et l’assurance maladie française gère les remboursements.

Dans le reste du monde, les demandes de remboursement sont à envoyer à la caisse d’assurance maladie en France. S’il n’existe pas d’accord bilatéral entre la France et le pays de résidence, les expatriés sont affiliés à la fois au régime français et local.

Statut d’expatrié

Il n’y a plus de prise en charge des dépenses de santé par les caisses d’assurance maladie en France pour les expatriés, qui perdent leur affiliation au régime national et relèvent du régime de couverture santé de leur pays de résidence.

Mais la santé coûte souvent plus cher à l’étranger, et les garanties et remboursements des régimes obligatoires d’assurance maladie de France ou du pays d’accueil sont souvent insuffisants pour bien couvrir les expatriés.

Il leur est recommandé de souscrire une assurance santé internationale, en couverture principale ou en complément. Elle leur permettra non seulement de bénéficier de meilleurs remboursements, mais aussi d’être orientés vers des praticiens francophones.

Quelle prise en charge pour les dépenses de santé liées à un séjour en France ?

Les travailleurs détachés restant affiliés au régime français, ils sont couverts en cas de consultation ou de soin reçus lors de séjours en France.

Ce n’est pas le cas pour les expatriés qui ne sont plus affiliés à l’assurance maladie en France, et dont le régime local ne prend jamais en charge les dépenses faites à l’étranger.

Dans ce cas, c’est le contrat d’assurance santé internationale qui fait office d’assurance maladie en France pour les expatriés. Il faut donc bien le choisir, en s’aidant par exemple d’un comparateur en ligne qui permet d’obtenir rapidement le détail des garanties et des tarifs de chaque offre.

Toutes les formules d’assurance santé internationale, qu’elles soient souscrites auprès de la CFE, ou sous la forme d’un contrat au 1er euro auprès d’une autre compagnie, font office d’assurance maladie :

  • En France pour les expatriés
  • Dans la plupart des pays du monde, suivant la zone de couverture choisie à la souscription.

Pour les expatriés qui voudraient bénéficier d’une assurance maladie en France, mais qui s’estiment suffisamment couverts dans leur pays de résidence par le système de santé local, la Caisse des Français de l’Étranger propose la formule « FrancExpat Santé », qui prendra exclusivement en charge les dépenses effectuées lors de séjours en France.

Comment retrouver ses droits à l’assurance maladie pour les expatriés de retour en France ?

A la fin de l’expatriation, le retour en France doit être signalé à la Sécurité sociale. Pour les expatriés détachés, il n’y a pas d’autre démarche à accomplir, puisqu’ils sont restés affiliés au régime français.

Il est en revanche indispensable de faire une demande de réouverture des droits à l’assurance maladie en France pour les expatriés de retour de l’étranger. Il faut pouvoir justifier de 3 mois de résidence stable sur le territoire français pour pouvoir bénéficier à nouveau de cette couverture.

Ce délai de carence ne s’applique pas aux expatriés adhérents à la CFE, qui peuvent retrouver leur droit dès leur retour en France.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Accepter une offre d’emploi en vue d’une expatriation peut être à la fois très tentant, et un peu angoissant. L’idée de partir à l’autre bout du monde soulève à la fois des espérances, mais c’est aussi un bouleversement important qu’il est essentiel de bien anticiper.

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.