Dans de nombreux cas, se doter d’une assurance internationale est indispensable pour un expatrié. Nous vous livrons ici quelques conseils pour faire votre choix.

Les questions qu’un expatrié doit se poser avant de choisir une assurance internationale

Avant toute chose, l’expatrié qui souhaite souscrire une assurance internationale doit se poser quelques questions-clé.

Le système de santé du pays de résidence

Premier point important : quel est le système de santé de votre futur pays de résidence ? La réponse à cette question varie grandement selon les pays.

Dans certains cas, principalement en Europe, il existe un régime obligatoire d’assurance maladie similaire à la Sécurité sociale française. Vous devrez alors nécessairement y souscrire, et vous orienter vers une assurance complémentaire.

Dans la plupart des pays non-européens, en revanche, il n’y a pas de régime obligatoire. Chaque résident est donc libre de choisir son assurance maladie comme il l’entend.

Le coût des soins

Cette donnée est également importante, car les frais de santé varient grandement d’un pays à l’autre. Aux États-Unis par exemple, ils sont particulièrement élevés : une consultation chez un généraliste coûte au minimum 80 dollars.

Dans d’autres pays, comme en Afrique, le coût des soins peut être bien plus raisonnables. Mais il faut bien se renseigner sur la qualité des différents réseaux de santé. En Amérique latine, par exemple, les soins sont relativement peu chers dans les établissements publics mais ils sont aussi de mauvaise qualité. Ils sont bien meilleurs dans les établissements privés, mais aussi beaucoup plus chers.

La situation personnelle et professionnelle de l’expatrié

Dernier point important : la situation de l’expatrié. La situation familiale est à prendre en compte, mais aussi et surtout la situation professionnelle.

En effet, certaines entreprises proposent à leurs salariés des assurances maladie dont elles prennent en charge tout ou partie des cotisations. Dans ce cas, il faut se demander si cette couverture correspond à vos besoins ou s’il vaut mieux vous doter de votre propre assurance internationale qui prennent en compte votre situation particulière d’expatrié.

Les différents types d’assurance internationale pour expatrié

En matière d’assurance internationale pour expatrié, il existe deux types de possibilités : adhérer à la CFE ou choisir une assurance internationale dite « au premier euro ».

La Caisse des Français de l’Étranger (CFE)

La CFE est un organisme privé chargé d’une mission de service public : proposer une couverture maladie aux expatriés français. Elle est financièrement autonome et totalement indépendante de la Sécurité sociale.

En revanche, hormis pour les cotisations qui ne dépendent pas des revenus de l’assuré, elle fonctionne de la même manière que la « Sécu ».

Cela représente un avantage pour les expatriés qui ont des « préexistences », c’est-à-dire qui souffrent d’une maladie chronique grave ou qui ont subi une opération chirurgicale lourde. Ceux-ci peuvent parfois rencontrer des difficultés pour souscrire une assurance internationale pour expatrié privée, alors que la CFE ne leur applique aucune condition particulière.

Pour les expatriés n’ayant pas ce type de problèmes, le fonctionnement de la CFE la rend, dans la plupart des cas, peu intéressante. En effet, les remboursements sont calculés selon le système de la Sécurité sociale et se voient appliquer les mêmes plafonds. Dans les pays où les soins de qualité sont chers, ils sont donc très largement insuffisants.

Il existe des assurances complémentaires pour améliorer la couverture de la CFE. Mais le cumul des deux cotisations et la complexité administrative rend cette solution peu attrayante.

Choisir une assurance internationale pour expatrié « au premier euro »

Un expatrié a donc souvent plutôt intérêt à souscrire une assurance internationale « au premier euro », ou « au premier dollar ». Ce nom vient du fait que ces assurances prennent en charge les frais de santé dès le premier euro dépensé, à la différence des complémentaires.

L’expatrié qui choisit ce type d’assurance internationale n’a donc qu’un seul interlocuteur pour la gestion de ses remboursements. Bien souvent, il est même dispensé de l’avance de frais (en cas d’hospitalisation par exemple) car ces assurances disposent de partenariats avec des réseaux de santé locaux.

Le rapport qualité/prix de celles-ci est souvent le plus intéressant, tout comme les services proposés. Adaptées à la situation particulière des expatriés et aux pays où ils vivent, ces assurances sont généralement la meilleure solution pour un expatrié qui souhaite se doter d’une assurance internationale.