En matière d’assurance pour expatriés français, il n’est pas facile de faire son choix. Nous vous aidons à y voir plus clair en vous présentant les avantages et inconvénients des principales solutions d’assurance maladie pour les Français résidant à l’étranger.

La CFE, l’assurance « publique » pour expatriés français

La Caisse des Français de l’Étranger est l’acteur historique de l’assurance pour expatriés français.

Un organisme de sécurité sociale pour les Français de l’étranger

La CFE a été créée en 1978 pour offrir une assurance maladie pour les expatriés français.  Il s’agit d’un organisme de sécurité sociale de droit privé mais chargé d’une mission de service public. Elle est placée sous tutelle de l’État mais ne perçoit aucune aide publique et n’a pour seules ressources que les cotisations de ses adhérents.

Une assurance pour tous les expatriés français

L’adhésion à la CFE est ouverte à tous, mais elle n’est obligatoire pour personne. Chaque expatrié est donc libre de souscrire à cette assurance ou de choisir une solution plus avantageuse (voir ci-dessous).

La mission de service public dont est chargée la CFE l’oblige à appliquer les mêmes règles que la Sécurité sociale française. Elle ne fait donc remplir aucun questionnaire médical à l’adhésion, et ne peut en aucun cas refuser d’assurer une personne remplissant les conditions générales, ni lui appliquer de « surprime » en raison de ses antécédents médicaux.

Les seules conditions pour adhérer à la CFE sont d’être un ressortissant de l’Union européenne (ou de Suisse) et de ne pas pouvoir bénéficier du régime obligatoire français de sécurité sociale.

Des cotisations élevées et des remboursements limités

Le montant de la cotisation à la CFE dépend de l’âge et de la situation familiale de l’assuré. Il est généralement plus élevé que les tarifs pratiqués par les compagnies d’assurance privées.

Quant aux remboursements, ils sont basés sur les barèmes de la Sécurité sociale. Les mêmes plafonds sont donc appliqués. Ainsi, une consultation chez un médecin généraliste a pour base de remboursement maximale 23 euros, quel que soit le montant réellement déboursé.

Par conséquent, ces remboursements sont nettement insuffisants dans de nombreux pays (comme les États-Unis ou la Suisse, par exemple) où les frais de santé sont bien supérieurs à ceux existant en France.

Les assurances privées pour expatriés français

Pour les personnes souhaitant disposer d’une bonne couverture maladie, il existe des solutions complémentaires ou alternatives à la Caisse des Français de l’Étranger.

Les assurances complémentaires à la CFE

Pour les personnes souhaitant adhérer à la CFE (par exemple en raison de préexistences médicales), tout en bénéficiant de remboursements efficaces, il existe des assurances complémentaires, à l’image des mutuelles complémentaires à la Sécurité sociale.

Celles-ci proposent des garanties étendues et des taux de remboursements adaptés au pays de résidence, en complément des services de la CFE.

Les assurances pour expatriés français au premier euro

Les assurances dites « au premier euro » (ou « au premier dollar ») sont des assurances pour expatriés français qui prennent en charge les frais de santé à l’étranger dès le premier euro dépensé. Elles ne requièrent donc pas d’adhérer à la CFE contrairement aux complémentaires.

Le rapport cotisation/remboursements de ces assurances est généralement meilleur que celui de la CFE. Par ailleurs, elles offrent de meilleurs services, comme par exemple la dispense d’avance de frais en cas d’hospitalisation, des remboursements plus rapides ou une application dédiée.