[Guide] Comment s’expatrier au Canada ?

expatrier-canada
De plus en plus de Français envisagent de s’expatrier au Canada, et nombre d’entre eux franchissent le pas chaque année. Mais une telle aventure ne peut pas s’improviser, et il est nécessaire de respecter certaines démarches pour que l’expérience soit réussie.

Sommaire

De plus en plus de Français envisagent de s’expatrier au Canada, et nombre d’entre eux franchissent le pas chaque année.

Mais une telle aventure ne peut pas s’improviser, et il est nécessaire de respecter certaines démarches pour que l’expérience soit réussie.

Pourquoi s’expatrier au Canada ?

Un pays et une économie dynamiques

La plupart de ceux qui envisagent de s’expatrier au Canada sont des étudiants ou des actifs à la recherche d’une expérience enrichissante à l’étranger. Parmi les atouts du pays, on trouve :

  • Son dynamisme économique
  • Des salaires intéressants.

La présence de grands groupes internationaux et la facilité des démarches de création d’entreprise offrent de nombreuses perspectives aux expatriés, et certains secteurs recrutent activement, notamment ceux souffrant d’une pénurie de main d’œuvre locale :

  • Santé
  • Bâtiment
  • Etc.

Pour les jeunes, s’expatrier au Canada est souvent l’occasion de poursuivre son cursus dans une université de qualité et de trouver un premier emploi ou un stage qui ajoutera de la valeur à son CV.

Expatriation au Canada : dépaysement et découvertes au rendez-vous

S’expatrier au Canada, c’est aussi faire la découverte d’autres cultures, celles de l’Amérique du nord. La proximité avec les États-Unis conduit d’ailleurs de nombreux expatriés à visiter ce pays lors de congés ou de séjours professionnels.

La francophonie facilite grandement l’expatriation au Canada. Parler français est d’ailleurs une qualité recherchée par les recruteurs.

S’expatrier au Canada est aussi une excellente opportunité de progresser en anglais, même si le bilinguisme est un atout qui facilite l’installation. 

Si tant de personnes désirent s’expatrier au Canada, c’est aussi parce que le pays permet d’allier le confort et la modernité des grandes métropoles avec la découverte de sublimes paysages et des étendues sauvages qui le composent.  

Votre assurance santé internationale en 2 minutes.

Comparez les prix gratuitement en quelques clics.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Ne vous prenez pas la tête, on est là pour vous aider. Prenez rendez-vous avec un de nos experts en assurance et on vous trouvera le bon contrat, au bon prix.

Les formalités d’immigration incontournables pour une expatriation au Canada

Comment s’expatrier au Canada en accord avec les règles d’immigration ?

L’entrée sur le territoire Canadien est très règlementée et les contrôles sont vigilants. Le Canada est un état fédéral : la règlementation peut varier d’une province à l’autre, notamment au Québec.

Pour ne pas être refoulé à la frontière, il faut donc se renseigner sur les justificatifs à fournir et démarches à accomplir suivant sa situation personnelle.

Une autorisation de voyage électronique suffit pour les séjours de moins de six mois. Mais ce document ne vaut pas permis d’études ou de travail, et est insuffisant pour une expatriation au Canada.

L’obtention d’un permis de séjour avant le départ est souvent incontournable, et il en existe plusieurs types.

Le permis d’études

Le permis d’études est limité à la durée du cursus et nécessite une lettre d’admission d’un établissement canadien pour être obtenu.

Une certification d’acceptation spécifique est requise pour le Québec.

Les programmes de mobilité pour les jeunes

Les programmes de mobilité pour les jeunes (PVT, Stage Coop international, etc.) sont destinés aux jeunes de 18 à 35 ans qui souhaitent travailler pendant leur séjour au Canada et sont soumis à des quotas annuels.

Les visas temporaires ou permanents

Ces visas dépendent de la profession exercée et nécessitent en général une promesse d’embauche ou des justificatifs sur la capacité à occuper un poste en tension.

Le permis de travail est incontournable pour une expatriation au Canada

Le permis de travail est presque toujours obligatoire au Canada, même si le titre de séjour autorise à travailler, comme par exemple le permis d’études. Les stages, rémunéré ou non, sont considérés comme des emplois au Canada, et soumis à la détention d’un permis.

Le travail illégal est vivement réprimé au Canada, et peut valoir une interdiction de séjour à celui qui s’en rend coupable, même par négligence.

Certaines professions sont fermées aux étrangers, et d’autres nécessitent la validation de certaines compétences pour pouvoir être exercées par des expatriés.

La meilleure solution pour s’expatrier au Canada est donc d’avoir un emploi garanti à l’arrivée, ce qui facilite considérablement l’obtention des titres et permis, d’autant plus que trouver un emploi sur place peut prendre du temps.

Couverture sociale et imposition de l’expatrié au Canada

Où payer ses impôts ?

Avant même de s’expatrier au Canada, il faut se renseigner sur son futur statut fiscal. Si l’expatrié devient résident fiscal canadien, il est soumis au régime local d’imposition pour la déclaration et le paiement de ses impôts.

Des accords existent entre la France et le Canada pour éviter la double imposition, mais il faut se renseigner, car certains impôts resteront dus en France même pendant l’expatriation au Canada, comme le paiement de la taxe foncière pour les biens immobiliers détenus dans l’hexagone.

Quelle couverture maladie pour une expatriation au Canada ?

La Sécurité sociale française ne couvre plus ses assurés en cas d’expatriation au Canada, à l’exception des travailleurs détachés.

Grâce à des accords passés entre le Canada et la France certains expatriés peuvent bénéficier du système d’assurance maladie public canadien :

  • Les stagiaires
  • Les étudiants
  • Les résidents permanents.

En revanche, les PVTistes doivent souscrire une assurance privée spécifique pour la couverture de leurs soins médicaux sur place.

Dans tous les cas, il est conseillé de souscrire une assurance santé internationale pour compléter l’assurance locale ou pour bénéficier d’une couverture complète pour les personnes non prises en charge.

C’est aussi un moyen de bénéficier :

  • De garanties élargies
  • De l’indispensable assistance rapatriement
  • Du remboursement des soins reçus hors du Canada.

De nombreuses offres existent sur le marché, et pour trouver l’offre proposant les meilleurs tarifs et garanties, il est conseillé de recourir à un comparateur en ligne.

La retraite de l’expatrié au Canada

L’adhésion à l’assurance vieillesse de la CFE n’a pas vraiment d’intérêt pour les Français qui ont choisi de s’expatrier au Canada, car un accord bilatéral existe et leur permet de toucher une pension au prorata du temps travaillé sur place.

Mais pour être sûr bénéficier de ses droits le moment venu, il faut veiller à conserver tous ses justificatifs.

True
International

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé aux USA

[Édition 2021]

Découvrez les conseils des experts de
l’assurance maladie aux USA et apprenez à choisir votre assurance santé :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé au Mexique [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir pour partir et vivre en tout sécurité au Mexique en tant qu’expatrié :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé internationale
Partez en toute sécurité, avec la bonne couverture et les bonnes infos ! On vous explique :

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Être rappelé·e

On le sait, vous êtres très occupé·e, et nous aussi ! Si vous préférez choisir la date et l’heure pour qu’on s’appelle, il vous suffit de le faire grâce au calendrier ci-dessous !

Choisissez un moment qui vous convient
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.