Souscrire une assurance hospitalisation au Canada

assurance-hospitalisation-Canada
La souscription d’une assurance hospitalisation au Canada n’est pas un luxe, et c’est même une obligation dans certains cas. Et sans couverture santé, les dépenses peuvent rapidement devenir colossales.

Sommaire

La souscription d’une assurance hospitalisation au Canada n’est pas un luxe, et c’est même une obligation dans certains cas.

Qu’il s’agisse d’un séjour touristique ou d’une expatriation, personne n’est jamais à l’abri d’un problème de santé, et sans couverture, les dépenses peuvent rapidement devenir colossales.

L’assurance hospitalisation au Canada : une nécessité

Une couverture parfois obligatoire, mais toujours nécessaire

La question de l’intérêt de souscrire une assurance hospitalisation au Canada ne se pose pas dans le cas des PVTistes, puisque c’est une obligation pour l’obtention de ce titre de séjour.

Des contrats spécifiques existent et répondent exactement aux exigences des autorités canadiennes.

Dans les autres cas, on pourrait être tenté de s’en passer en se disant que le risque est faible, notamment lorsqu’il s’agit d’un séjour de quelques semaines seulement.

Ce serait une grosse erreur, car en cas de problème, il faudra avancer l’intégralité de frais d’hospitalisation, sans aucune garantie de remboursement au retour en France.

Il faut savoir que la Sécurité sociale ne couvre pas ses assurés à l’étranger, à l’exception des travailleurs détachés.

Partir sans couverture est risqué

Tenter de se faire soigner sans assurance hospitalisation au Canada, c’est donc s’exposer à des dépenses très importantes.

Il faut compter aux alentours de 1500 à 2000$ pour une nuit d’hôpital basique, non compris les frais de chirurgie.

Mais c’est aussi tout simplement prendre le risque de ne pas pouvoir être pris en charge !

De nombreux établissements demandent une attestation d’assurance avant de soigner les patients, et la saturation de certaines infrastructures rend parfois difficile l’accès aux soins, là ou une bonne assurance permet d’obtenir une prise en charge plus rapide.

Assurance locale ou internationale ?

La sécurité sociale locale couvre les frais hospitaliers basiques

Les résidents permanents au Canada ont accès au système d’assurance maladie local, qui couvre notamment les frais d’hospitalisation.

Mais cette prise en charge a des limites : seuls les services hospitaliers de base sont concernés ; un patient souhaitant séjourner en chambre individuelle devra par exemple payer le surcoût de sa poche.

Il est possible de souscrire une assurance complémentaire locale, mais là aussi, ce n’est pas la solution la plus avantageuse, puisque les frais d’hospitalisation seront couverts seulement au Canada.

C’est pourquoi beaucoup d’expatriés préfèrent se tourner vers l’assurance internationale pour bénéficier d’une bonne assurance hospitalisation au Canada ainsi que de conditions de prise en charge améliorées.

L’assurance internationale, meilleure solution d’assurance hospitalisation au Canada

Les assurances internationales liées aux cartes bancaires peuvent être une solution tentante en raison de leur faible coût.

Mais, dans la plupart des cas, cela ne suffit pas car les conditions d’application sont strictes (la carte doit avoir servi à acheter le voyage, le contrat doit couvrir toute la durée du séjour) et les montants des plafonds et franchises peu intéressants.

La souscription d’un contrat d’assurance santé internationale couvrant les soins, l’hospitalisation et le rapatriement est bien plus avantageux. Il permet de bénéficier :

  • De garanties plus étendues
  • De remboursements généralement très intéressants
  • D’une assistance francophone réactive
  • D’une gestion facilitée du contrat et des démarches
  • D’un suivi du bénéficiaire partout dans le monde, y compris lors de séjours en France ou à l’étranger, comme par exemple en cas de visite des USA voisins.

Quel contrat choisir ?

La Caisse des Français de l’Étranger, pour les expatriés

Pour les expatriés, il est possible de souscrire son assurance auprès de la CFE, sans risque de refus d’adhésion, d’exclusion de garantie ou de surprime, puisqu’il n’y a pas de questionnaire médical à l’adhésion.

Toutefois, pour bénéficier de remboursements corrects et d’une couverture assez complète, il est indispensable de souscrire aussi une complémentaire, puisque la CFE ne prend par exemple pas en charge les rapatriements.

Ce contrat supplémentaire peut être géré directement par la CFE en guichet unique, solution la plus pratique, ou indépendamment par l’assureur qui gère cette seconde couverture, ce qui multiplie les démarches.

Dans tous les cas, la cotisation CFE est majorée, et il faudra remplir un questionnaire médical pour le second contrat.

Assurances au 1er dollar : une solution flexible pour tous les profils

Il est aussi possible de souscrire une assurance dite au 1er dollar pour son assurance hospitalisation au Canada.

C’est une solution très répandue, qui convient aussi bien aux voyageurs qu’aux expatriés puisqu’il existe des contrats longue ou courte durée.

Ces offres sont déclinées en formules plus ou moins protectrices et diversifiées, il est donc possible de trouver une offre qui convienne à chacun y compris sur le plan du budget.

Le rapport qualité-prix de ces contrats est généralement très bon, avec une prise en charge des frais dès le premier dollar dépensé.

Il est également possible d’ajouter des garanties supplémentaires qui peuvent être intéressantes selon vos besoins comme la protection des bagages ou des billets d’avion, ou encore la responsabilité civile.

Le questionnaire de santé est évidemment obligatoire, avec ses éventuelles conséquences.

Les garanties à couvrir

Plus un contrat sera protecteur, plus il coutera cher.

Pour trouver la meilleure assurance hospitalisation au Canada, il est recommandé d’utiliser un comparateur en ligne, qui permettra d’obtenir gratuitement et rapidement des devis.

Pour faire le bon choix, il est nécessaire de vérifier et comparer :

  • Les montants des remboursements
  • Les prestations prises en charge ou exclues
  • Les éventuelles dispenses d’avance de frais et partenariats avec des réseaux de soin
  • Les montants des plafonds de remboursements et franchises, qui peuvent varier fortement.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.