Quelle assurance pour un jeune expatrié ?

assurance-jeune-expatrie

Sommaire

L’assurance d’un jeune expatrié doit être choisie avec soin. Plusieurs options existent, et la solution idéale dépend du pays d’expatriation et de la situation de chacun, étudiant ou salarié.

La Sécurité sociale prend-elle en charge l’assurance d’un jeune expatrié ?

La CEAM : utile mais pas suffisante pour l’assurance d’un jeune expatrié en Europe

Pour son assurance, un jeune expatrié dans un pays de l’Union européenne, en Suisse, en Norvège, en Islande ou au Lichtenstein, peut se procurer une Carte Européenne d’Assurance Maladie au moins 15 jours avant le départ.

Cet équivalent de la Carte vitale permet de bénéficier, durant un an, de la même couverture médicale que les habitants du pays d’expatriation.

Il existe une application qui permet d’obtenir les renseignements utiles sur le système de soins du pays d’accueil et sur son fonctionnement.

Il faut se renseigner avant le départ car la couverture maladie en vigueur dans le pays d’accueil peut ne pas être avantageuse et dans ce cas, pour son assurance, le jeune expatrié aura intérêt à souscrire une assurance complémentaire locale ou une assurance internationale privée.

Hors d’Europe : les assurances pour expatriés plus performantes que les régimes obligatoires

À l’étranger, l’assurance du jeune expatrié peut être partiellement prise en charge par la Sécurité sociale de ses parents s’il est étudiant et âgé de 20 ans maximum. Au-delà, il doit s’assurer d’avoir sa propre couverture maladie.

De façon générale, l’Assurance Maladie et les mutuelles étudiantes ne couvrent que les maladies soudaines et imprévisibles, et les frais de santé doivent être avancés sur place pour un remboursement ultérieur sur justificatifs.

Ce remboursement se fait sur la base des barèmes de la Sécurité sociale, souvent inférieurs aux tarifs pratiqués dans le pays d’accueil, ce qui peut laisser des sommes conséquentes à la charge du jeune expatrié.

Dans certains pays, il est possible, voire obligatoire, de s’affilier au régime étudiant ou général de la sécurité sociale locale, et certains employeurs peuvent prendre en charge l’assurance du jeune expatrié salarié dans leur entreprise.

Mais là aussi il faut bien se renseigner, car ces solutions n’offrent pas toujours des garanties suffisantes.

Bien choisir son assurance pour un jeune expatrié

Pour son assurance, il est donc généralement conseillé au jeune expatrié de se tourner vers les offres privées qui lui permettront d’être mieux couvert en toutes circonstances, y compris pour ses frais de santé courants.

Souscrire une assurance spécifique peut même être obligatoire pour obtenir certains visas ou pour pouvoir poursuivre un stage ou des études.

La CFE, une assurance pour tous les jeunes expatriés

La Caisse des Français de l’Étranger est un organisme qui permet à tous les Français expatriés, salariés comme étudiants, de bénéficier d’une assurance maladie à l’étranger, notamment avec son offre Jeune’Expat Santé pour les moins de 30 ans.

La CFE est un organisme privé, mais est chargée d’une mission de service publique qui l’engage à ne refuser aucune adhésion et à ne pas appliquer de surprime en cas d’antécédents médicaux ou de maladie chronique, ce qui en fait une bonne solution d’assurance pour un jeune expatrié présentant des préexistences médicales.

Mais les cotisations à la CFE sont relativement élevées, et ses remboursements sont basés sur les barèmes de la Sécurité sociale, ce qui la rend insuffisante dans les pays où les coûts de santé sont élevés.

Pour être mieux remboursé, il faut envisager de souscrire une complémentaire proposée par un autre organisme, ce qui engendre le paiement d’une seconde cotisation, ainsi que des démarches plus complexes puisqu’un deuxième interlocuteur doit aussi intervenir dans la gestion de l’assurance du jeune expatrié.

Les assurances privées internationales, un bon compromis pour un jeune expatrié

La souscription d’un contrat « au premier euro » est souvent recommandée pour l’assurance d’un jeune expatrié, car ces offres prennent en charge les frais de santé dès le premier euro dépensé et remboursent l’assuré selon les coûts réels des soins dans le pays d’expatriation.

De nombreuses compagnies privées proposent ces assurances, ce qui permet de choisir une formule plus adaptée au budget et aux besoins de chacun.

Ces offres sont spécialement pensées pour répondre aux besoins des expatriés, en prenant par exemple en charge le rapatriement, l’assistance juridique ou encore les frais médicaux lors des séjours en France.

Ces assurances s’appuient souvent sur de bons partenariats avec les réseaux locaux de soins, permettant des remboursements rapides et une prise en charge rapide.

La gestion du contrat est également confortable, puisque l’adhérent n’a qu’un interlocuteur, et que les échanges et se font en français.

Mais contrairement à la CFE, les compagnies privées peuvent refuser une adhésion ou appliquer des restrictions de garanties ou des surprimes pour les jeunes expatriés présentant des antécédents médicaux.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Voir les tarifs en 2 clics !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.