Assurance santé en Thaïlande : quelles solutions pour les voyageurs et les expatriés ?

assurance-sante-thailande

Sommaire

Il existe un régime public d’assurance santé en Thaïlande, auquel certains étrangers peuvent avoir accès.

Même si les risques sanitaires restent modérés et si les tarifs de soins n’y sont pas parmi les plus élevés au monde, tout imprévu peut être à l’origine d’une importante facture pour les soins reçus dans ce pays, plébiscité par les Français.

Alors comment être bien protégé lors d’un voyage ou d’une expatriation en Thaïlande ?

Voyageur comme expatrié : recourir au privé est souvent incontournable

Qui peut bénéficier du système public d’assurance santé en Thaïlande ?

Un non-résident n’a pas accès à l’assurance santé publique en Thaïlande : les voyageurs doivent donc prendre leurs frais de santé à leur charge ou choisir une assurance internationale pour couvrir ces dépenses, car la Sécurité sociale ne remboursera pas les sommes dépensées en Thaïlande.

Quant aux étrangers résidents, ils ont l’obligation de s’affilier au système local d’assurance santé, qui leur permet de bénéficier de la gratuité des soins.

Mais cette couverture est limitée, puisqu’elle ne fonctionne que dans un réseau d’établissements publics situés dans la zone de résidence de l’assuré.

Ils n’auront donc pas le choix de leur médecin, et devront parfois recourir, à leurs frais, au privé pour recevoir certains soins non proposés dans le public.

Le privé, pour une prise en charge optimale

Même si le système de santé est relativement bon en Thaïlande, des inégalités existent entre grandes villes et zones rurales, et structure privées et publiques.

Il en résulte que les étrangers ont pour habitude de se tourner vers les infrastructures privées pour être pris en charge dans de meilleures conditions et de meilleurs délais.

Mais les prix n’y sont pas régulés et sont supérieurs à ceux pratiqués dans le public, ce qui nécessite de pouvoir payer des frais importants par ses propres moyens quand on n’a pas souscrit d’assurance santé pour son séjour en Thaïlande.

L’assurance santé privée : obligatoire à l’obtention d’un visa « long-stay » pour les plus de 50 ans

Les personnes âgées de plus de 50 ans bénéficiaires ou faisant une demande de visa « long-stay » (OA ou OX) ont pour leur part l’obligation de souscrire un assurance santé reconnue en Thaïlande et présentant des garanties financières précises pour pouvoir bénéficier de ce titre de séjour.

Assurance santé pour la Thaïlande : privilégier les compagnies françaises

Une vraie expertise du terrain

Souscrire une assurance santé internationale pour partir en Thaïlande ou pour compléter la prise en charge de l’assurance locale est donc une très bonne initiative.

Pour faire son choix, il vaut mieux privilégier une compagnie française spécialiste de l’assurance internationale, qui sera en mesure d’assurer une prise en charge optimale sur place et de mettre en œuvre la logistique nécessaire en cas d’urgence, grâce à leur excellente connaissance du terrain et certains partenariats avec des structures de soins locales.

Une gestion simplifiée

Choisir une assurance santé français pour la Thaïlande c’est aussi la possibilité de souscrire un contrat simplifié et de gérer l’ensemble de ses démarches en français, ainsi que de pouvoir joindre facilement des conseillers francophones à tout moment et en tout lieu.

L’assurance internationale vous suivra partout

De nombreuses compagnies proposent des contrats d’assurance santé spécialement conçus pour la Thaïlande : ils sont tous régis par le droit français, très protecteur pour l’assuré et qui évite les déconvenues en cas de dépenses trop importantes.

Surtout, une assurance santé internationale suivra l’assuré dans tous ses déplacements à travers le monde, et même en France, ce que ne permet pas l’assurance locale.

CFE ou 1er euro : quelle solution est la plus recommandée en Thaïlande ?

La CFE, mais avec une complémentaire

La CFE peut être une option intéressante d’assurance santé pour la Thaïlande.

Mais il faudra nécessairement souscrire en plus une complémentaire, car les remboursements proposés, basés sur ceux de la Sécurité sociale, sont en général insuffisants à couvrir toutes les dépenses.

Les garanties sont aussi limitées et la CFE n’assure par exemple pas le rapatriement d’un assuré, ni la perte ou le vol de ses bagages.

C’est cependant une solution à retenir pour les personnes souffrant de préexistences médicales, car la CFE ne fait pas remplir de questionnaire de santé : elle ne refuse aucune adhésion, et n’applique pas de surprimes.

Assurances au 1er euro : des garanties étendues et un bon rapport qualité-prix

L’autre solution répandue en matière d’assurance santé pour la Thaïlande est de souscrire un contrat dit « au 1er euro » auprès d’une compagnie privée.

Ces contrats sont très flexibles, ce qui permet d’y ajouter des garanties intéressantes et adaptées à la situation de chacun.

Ces assurances présentent aussi un très bon rapport qualité-prix, en remboursant les frais de santé dès le premier euro dépensé. Seul le questionnaire de santé exigé à la souscription peut faire hésiter à souscrire.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.