...
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
overlay

Notre guide complet pour comprendre l’importance de l’assurance santé internationale

Notre guide ultime sur l’assurance au 1er euro : le fonctionnement, les avantages et les choix possibles

Notre guide complet sur la CFE : le fonctionnement, les offres et les alternatives

Offres pour entreprises

Vivre en Thaïlande [Le Guide pour les Français]

False
Découvrez comment vivre en Thaïlande
Bien se renseigner sur les formalités à respecter avant de s’expatrier en Thaïlande est une précaution indispensable. Si le pays attire de nombreux Français à la recherche d’une meilleure qualité de vie ou d’une retraite au soleil, mieux vaut être bien préparé pour éviter les erreurs courantes.

Sommaire

La Thaïlande, connue pour sa gastronomie, ses paysages paradisiaques et pour la gentillesse de ses habitants attire de plus en plus d’expatriés.

Bien se renseigner sur les formalités à respecter avant de s’expatrier à l’autre bout du monde est une précaution indispensable. Il existe, en effet, de nombreux éléments à prendre en compte avant de prendre la décision de vivre en Thaïlande.

Suivez le guide pour préparer votre départ sereinement !

5 bonnes raisons de vivre en Thaïlande

La Thaïlande attire chaque année de plus en plus de voyageurs et d’expatriés. Découvrez les bonnes raisons les plus souvent citées par les Français qui font le choix de s’expatrier au pays des sourires.

1. L’accueil des locaux et leur douceur de vivre

L’hospitalité des locaux est sans aucun doute l’une des raisons principales qui poussent les Français à faire de la Thaïlande leur nouvelle terre d’accueil. La Thaïlande est d’ailleurs connue pour être le “pays du sourire”.

Le respect est un des mots d’ordre des Thaïlandais, ce qui en fait un peuple calme qui vit dans un pays bouddhiste, mais où plusieurs religions se côtoient dans la plus grande harmonie. 

Les Thaïlandais possèdent une grande chaleur de vivre et n’hésiteront pas à vous aider si vous en éprouvez le besoin.

2. Les richesses naturelles et culinaires du pays

La Thaïlande regorge de paysages spectaculaires avec une nature riche et préservée. Entre plages paradisiaques, jungle verdoyante et montagnes imposantes : il y en a pour tous les goûts et les expatriés n’en finiront pas d’explorer leur nouveau pays.

Les villes sont également un des avantages du pays, entre modernité et traditions. De plus, la Thaïlande possède une richesse culturelle incroyable que vous découvrirez au fur et à mesure de votre expatriation.

Le climat est un des autres attraits du pays : le soleil est présent en continu et, suivant la région, la température moyenne tourne autour de 28 °C entre novembre et mars. En outre, la saison des pluies de mai à octobre permet de profiter d’une nature verdoyante.

La cuisine thaïlandaise n’en finira pas de ravir les fins gourmets avec ses riches saveurs. Entre stands de street food ou grands restaurants, tous les palais en trouveront pour leur goût. Ce n’est pas pour rien si la gastronomie du pays est l’une des plus populaires du monde.

3. Le coût de la vie

Le coût de la vie en Thaïlande est beaucoup plus bas que dans la majorité des pays du globe. Cela en fait une destination de choix pour les retraités ayant une petite pension.

Il est tout à fait possible de vivre dans l’ancien royaume de Siam en ayant un rythme plus festif que dans l’Hexagone. Repas en extérieur, sorties pour boire un verre, activités en tous genres : tout le monde s’y retrouve, même avec un petit porte-monnaie.

À part dans certaines stations balnéaires très prisées, les loyers sont également bien moins élevés en Thaïlande.

Attention toutefois, pour que le coût de la vie reste bas, il convient de vivre “local”. Effectivement, les produits importés peuvent faire gonfler la note.

4. La sécurité

La Thaïlande est un pays sûr où le taux de criminalité est très bas. Cela est rassurant pour des expatriés, d’autant plus avec des enfants.

Bien évidemment, comme partout, il convient de respecter certaines règles basiques de sécurité. La délinquance existe et, surtout dans les grandes villes, les pickpockets peuvent sévir.

Côté santé, la terre des sourires ne présente pas de risque particulier. Les principaux points de vigilance concernent :

  • Les maladies transmises par les moustiques
  • La présence de la rage
  • Les accidents de moto ou de scooter
  • L’alimentation, à laquelle les estomacs occidentaux ne sont pas toujours habitués.

En outre, la qualité des soins en Thaïlande est excellente et ces derniers sont peu coûteux. Vous n’avez donc aucun souci à vous faire à ce niveau-là.

5. Les transports et les infrastructures

Stratégiquement placée sur le continent asiatique, la Thaïlande est un point de départ idéal pour explorer de nouveaux pays pendant votre expatriation. Des vols low-costs vous permettent d’explorer de nouvelles destinations.

En outre, les transports publics au sein du pays sont très bien développés. Il est donc très facile de se déplacer partout, à toute heure du jour ou de la nuit et à des prix très peu élevés.

Pour les expatriés qui aiment conserver un rythme occidental, les grands centres commerciaux ne manquent pas. Marques de luxe, électronique, vous ne manquerez de rien pendant votre expatriation.

Fini la galère avec votre assurance santé à l’étranger!

Satisfaction client:
4.7/5

Quelles sont les démarches nécessaires pour vivre en Thaïlande ?

Faire le choix de s’installer en Thaïlande nécessite de réaliser certaines démarches administratives, la plus importante étant d’obtenir un visa.

Trouver le bon visa pour s’expatrier en Thaïlande en tant que Français

Il est possible d’entrer sur le territoire avec un simple visa touristique, mais pour s’installer en Thaïlande, il faut obtenir l’un des quatre types de visas suivants :

  • Le visa non-immigrant B ou business visa qui est destiné aux personnes qui souhaitent travailler
  • Le smart visa pour les investisseurs et les profils à hautes compétences (cadres supérieurs, experts, etc.)
  • Le visa non-immigrant O ou dependent visa pour les accompagnants de bénéficiaires de visas B ou Smart qui ne travaillent pas
  • Les visas O-X et O-A ou long stay pour les personnes de plus de 50 ans.

Ces visas ne sont pas tous multi-entrées et leur durée de validité varie de 90 jours à 10 ans. Ceux-ci sont prolongeables, mais il faut parfois quitter le territoire pour renouveler son titre de séjour.

Certains justificatifs peuvent être demandés selon le type de visa :

  • Lettre de l’employeur
  • Attestation d’assurance
  • Justificatif de revenus
  • Etc.

Les règles et les conditions d’obtention des titres de séjours pour s’expatrier en Thaïlande changent régulièrement, il convient donc se renseigner auprès de l’ambassade.

Le visa est le sésame qui permet de débuter son expatriation en Thaïlande, mais d’autres démarches sont obligatoires ou vivement conseillée pour réussir son installation.

D’autres démarches à ne pas négliger avant de partir vivre en Thaïlande

Si vous souhaitez vous expatrier en Thaïlande avec votre animal domestique, pensez à vous renseigner sur les formalités douanières. Il vous faudra présenter :

  • Des documents d’identification valide
  • Un certificat de vaccination.

Des taxes s’appliquent également sur les biens personnels et l’importation de certains produits est interdite ou fortement réglementée.

Bien que ce ne soit pas obligatoire, l’inscription au consulat est très utile pour des raisons de sécurité et permet de faciliter certaines démarches administratives.

Il ne faut pas non plus oublier le permis de conduire : le permis international ne suffit pas en cas d’expatriation en Thaïlande, il est impératif de faire une demande de permis thaï une fois sur place.

S’expatrier en Thaïlande pour y travailler

De nombreuses entreprises françaises sont implantées en Thaïlande, ce qui explique qu’il est assez simple de s’y expatrier.

Ce qu'il faut savoir avant de partir en Thaïlande

Les obligations à respecter pour travailler pendant son expatriation en Thaïlande

En général, les personnes qui travaillent pendant leur expatriation en Thaïlande ont déjà un contrat avant leur départ. Dans ce cas, c’est le plus souvent l’entreprise qui se charge de toutes les démarches liées à l’obtention du permis de travail.

Pour les autres, il faut en faire la demande accompagnée de justificatifs d’embauche et de non-recrutement d’un travailleur local. Il faut compter trois semaines environ pour obtenir ce permis, mais toutes les entreprises ne sont pas autorisées à en faire la demande.

Pour ceux qui envisagent de s’expatrier en Thaïlande pour créer une entreprise, il faudra se plier à des règles strictes :

  • Il est impossible pour un étranger de détenir plus de 49 % des parts d’une entreprise
  • Il est obligatoire de recruter quatre salariés thaïs pour un salarié étranger.

Zoom sur les visas de travail en Thaïlande

Il existe différents visas permettant d’exercer légalement une profession en Thaïlande :

  • Le visa B pour les voyages d’affaires d’une durée maximum de 90 jours
  • Le visa B-A concerne les entreprises qui font la demande de visa pour leur futur employé étranger
  • Le visa I-B pour les investisseurs et les créateurs d’entreprise
  • Le visa réservé aux enseignants
  • Le Smart visa.

Connaître le marché de l’emploi

S’expatrier en Thaïlande pour travailler ne s’improvise pas. En effet, travailler sur place n’est pas toujours aisé, car le marché de l’emploi local est relativement fermé aux étrangers. Il faut donc parfois être prêt à changer de voie, car le marché de l’emploi n’est pas comparable à celui de la France.

Les employeurs favorisent toujours les travailleurs thaïs, et près d’une quarantaine de métiers sont même interdits aux expatriés, comme :

  • La comptabilité
  • Les guides touristiques
  • La coiffure
  • La menuiserie
  • Etc.

En revanche, certains domaines sont porteurs pour les Français qui ont choisi de s’expatrier en Thaïlande. C’est le cas :

  • Des hautes technologies
  • De l’hôtellerie
  • De l’éducation
  • Du marketing
  • De la communication
  • De la finance.

Il est également possible de trouver des petits jobs dans les zones les plus touristiques, ou encore de s’expatrier en Thaïlande en tant que travailleur indépendant, tout en percevant des revenus français.

Créer son entreprise en Thaïlande

La création d’une entreprise est une autre solution pour les Français qui souhaitent vivre en Thaïlande. Celle-ci nécessite cependant de faire preuve de persévérance et de patience en raison des nombreuses démarches administratives à entreprendre.

Voici les principales démarches à réaliser afin de créer une entreprise en Thaïlande :

  1. Consulter le Foreign Business Act afin de connaître les activités autorisées pour les entreprises étrangères
  2. Choisir le statut juridique adapté à sa future entreprise et trouver au moins un associé thaïlandais qui détiendra la majorité des actions (51 %)
  3. Demander un visa non-immigrant B ou business visa
  4. Procéder à l’enregistrement de l’entreprise
  5. Ouvrir un compte bancaire au nom de l’entreprise.

Il est vivement recommandé de se faire accompagner par un avocat ou un expert-comptable thaïlandais qui maîtrisent la législation locale en matière de création d’entreprise.

Découvrez comment vous installer en Thaïlande

Ce qu’il faut savoir pour partir vivre en Thaïlande en famille

Une expatriation en Thaïlande avec des enfants nécessite de prendre en compte certains éléments supplémentaires afin de bien se préparer. Il est, en effet, important de tenir compte de leur scolarité et de leur intégration dans ce nouvel environnement afin d’éviter un choc culturel trop important.

Zoom sur la scolarité des enfants en Thaïlande

Bonne nouvelle, le système scolaire thaïlandais est identique au système français :

  • École maternelle : de trois à six ans
  • École primaire : de six à 12 ans
  • Collège : de 12 à 15 ans
  • Lycée : de 15 à 18 ans.

L’enseignement dans le public s’articule autour de cinq grands axes : les mathématiques, la langue thaïe, l’histoire, la science et l’anglais. Il est important de préciser que les cours sont exclusivement donnés en thaï, ce qui peut entraîner de véritables difficultés d’intégration et d’apprentissage pour les enfants plus âgés.

Il existe plusieurs écoles françaises dans la majorité des grandes villes du pays. Il s’agit d’une alternative intéressante qui permet aux enfants de bénéficier d’un enseignement de haute qualité qui suit le programme du Ministère de l’Éducation Nationale.

L’importance de se familiariser avec la langue

La langue peut constituer une véritable barrière pour les enfants, en particulier pour ceux qui sont âgés de plus 10 ans. C’est, en effet, entre l’âge de six et 10 ans que les enfants disposent des meilleures capacités cérébrales pour apprendre rapidement une nouvelle langue.

Afin de faciliter l’intégration des enfants à leur nouvelle vie, il est vivement recommandé de les inscrire à des cours de langue avant le grand départ vers l’Asie. Il est également possible de trouver des écoles de langue sur place qui enseignent le thaï aux adultes et aux enfants.

Vivre en Thaïlande à la retraite

Chaque année, un nombre important de retraités français partent vivre en Thaïlande afin de profiter d’un cadre de vie plus paisible et plus abordable sous le soleil. La plupart des retraités posent leurs valises en bord de mer dans les stations balnéaires, telles que Pattaya et Phuket. La capitale compte également de nombreux seniors français.

Pourquoi la Thaïlande attire autant de retraités français ?

Parmi les principales raisons qui poussent de plus en plus de seniors français à quitter la France pour partir vivre en Thaïlande, nous pouvons citer :

  • La vaste communauté d’expatriés français et l’accueil chaleureux des locaux
  • Le coût de la vie particulièrement bas par rapport à celui de la France
  • La qualité des soins médicaux prodigués
  • La multitude de lieux à découvrir et d’activités à réaliser
  • Le climat chaud tout au long de l’année
  • Etc.

Les visas pour vivre sa retraite en Thaïlande

Afin de s’expatrier en Thaïlande pour sa retraite, il est nécessaire d’obtenir un visa O-A ou un visa O-X. Ces deux visas sont réservés aux personnes retraitées qui sont âgées de plus de 50 ans.

Tandis que le visa O-A donne le droit de rester en Thaïlande pour un an avec de multiples entrées sur le territoire, le visa O-X donne le droit de séjourner en Thaïlande pendant 10 ans.

S’installer en Thaïlande, dans la pratique

Prendre la décision de s’expatrier au pays du sourire nécessite d’avoir connaissance de quelques informations avant le départ.

Budget et coût de la vie : ce que vous devez savoir avant de vivre en Thaïlande

Lors de la préparation d’une expatriation, la question du budget est primordiale. Il existe quelques vérités que vous devez savoir avant de partir en Thaïlande.

Le pays du sourire est connu pour son coût de la vie abordable, en général deux à trois fois moins élevé qu’en France. En revanche, il faut relativiser ce point avant de partir, car cela dépend beaucoup des conditions de vie que vous adopterez.

Pour un expatrié, manger régulièrement au restaurant et occuper un logement plus spacieux qu’en France sont tout à fait possibles.

Par contre, tout confort supplémentaire (services domestiques, produits importés ou denrées alimentaires occidentales) fait immédiatement flamber la facture. Un tel rythme de vie n’est pas possible avec un budget mensuel de 1 500 ou 2 000 €.

Dans ce budget, il faut également penser à inclure le coût des billets d’avion pour les éventuels aller-retours entre la Thaïlande et la France pour voir vos proches.

Avant de s’installer en Thaïlande, les retraités doivent savoir qu’ils n’auront pas le droit d’y travailler et qu’ils devront pouvoir justifier :

  • Soit de revenus réguliers (environ 1 600 € mensuels)
  • Soit d’un dépôt en banque d’environ 20 000 € qui sera immobilisé plusieurs mois sur le compte et ne pourra donc pas servir à la vie quotidienne.

Où décident de vivre les Français en Thaïlande ?

Le Royaume de Thaïlande est grand, ce qui laisse de nombreuses options pour élire son lieu de villégiature. Toutefois, certaines villes ressortent comme favorites des expatriés français.

Femme et son fils qui sont partis vivre en Thaïlande

Bangkok

Sans grande surprise, les adeptes des grandes villes porteront leur dévolu sur Bangkok. Il va sans dire que la capitale est également l’endroit où les offres d’emploi sont les plus nombreuses.

En outre, les activités, les découvertes culturelles et les différentes options en termes de shopping ne manquent pas dans cette ville qui ne dort jamais.

Bangkok est donc une destination d’expatriation qui convient à tous les profils et à tous les budgets.

Chiang Mai

Dans le nord du pays, Chiang Mai séduit de plus en plus de Français par son côté authentique, sa nature préservée, son climat doux et son style de vie décontractée

Chiang Mai est d’ailleurs l’un des endroits du pays qui accueille le plus d’expatriés. Cela s’explique en partie par le fait que la vie y est moins chère, la chaleur moins étouffante et les locaux plus accueillants que dans la capitale.

La ville est suffisamment grande pour ne pas manquer d’activités et d’occupation, mais reste à taille humaine. Cela permet d’avoir le sentiment de faire partie d’une communauté et de rencontrer facilement du monde.

Phuket

Au sud du pays, Phuket est la plus grande île du Royaume. Les plages paradisiaques à l’eau turquoise qui se mêlent aux montagnes couvertes de forêts tropicales séduisent de nombreux Français.

Destination de luxe avec un paysage nocturne animé, Phuket est idéale pour les expatriés en recherche d’un rythme de vie actif. Phuket séduit aussi bien les travailleurs que les retraités.

Pattaya

Station balnéaire par excellence qui n’était autrefois qu’un port de pêche, ville intense et sulfureuse, Pattaya convient aux expatriés en recherche de dynamisme. Notez que cette ville, qui concentre l’une des plus grandes communautés d’expatriés, abrite également un flot constant de touristes.

La présence de différentes écoles internationales fait de Pattaya un choix privilégié par les familles d’expatriés français. De plus, les loyers y sont moins élevés que dans la capitale.

La question de la langue et de l’intégration locale

Enfin, ce que vous devez savoir avant de partir en Thaïlande, c’est que l’intégration sur place n’est pas forcément facile dans les premiers temps. Celle-ci ne peut pas se faire sans efforts de votre part.

Si la question n’est pas cruciale pour un simple séjour touristique, elle l’est en revanche pour une expatriation. En effet, se priver de cette intégration à la population locale est à la fois un frein à de nombreuses activités quotidiennes, mais également un appauvrissement de l’expérience.

Ces efforts passent par un apprentissage de la langue, même à un niveau basique. Si l’anglais peut suffire dans le cadre professionnel, cela ne permet pas de créer de vrais liens avec les locaux.

Il est également nécessaire de s’intéresser à la culture thaïlandaise, riche, mais très différente de la culture occidentale. Cet intérêt permettra des échanges plus riches, mais sera également très apprécié par les locaux.

La culture thaïlandaise, entre respect et bouddhisme

Bien que la population locale soit très accueillante et toujours souriante, il est important de connaître les us et coutumes du pays afin de s’intégrer pleinement et de créer des liens.

Avant toute chose, il faut savoir que le bouddhisme fait partie intégrante de la culture thaïlandaise. Cette religion est pratiquée par plus de 90 % de la population, ce qui fait de la Thaïlande l’un des pays les plus religieux au monde.

Le bouddhisme impacte drastiquement la façon de se comporter en société. Le respect, la tolérance et la compassion sont des valeurs fondamentales que chacun doit appliquer au quotidien. Il est, par exemple, très mal vu de critiquer ouvertement une personne. Plusieurs règles sont également à respecter dans les temples bouddhistes, telles que rester silencieux, se déchausser et ne jamais pointer du doigt un moine ou une représentation de Bouddha.

Enfin, il est vivement conseillé d’éviter toute critique négative vis-à-vis de la famille royale thaïlandaise. Celle-ci est très respectée par la population locale. Les sujets sensibles, tels que la politique et la religion, sont à privilégier dans le cercle familial ou avec des amis très proches afin d’éviter tout conflit.

S'expatrier en Thaïlande

Prendre soin de sa santé pendant son expatriation en Thaïlande

Il existe un système public d’assurance maladie local auquel les expatriés doivent obligatoirement s’affilier, à l’exception des travailleurs détachés. Celui-ci offre une prise en charge gratuite des soins dans les hôpitaux publics du pays, mais ces infrastructures sont souvent engorgées et les temps d’attente très longs.

Les Français qui vivent en Thaïlande choisissent la majorité du temps de se faire soigner dans des établissements privés pour bénéficier d’une prise en charge correcte et rapide et pour pouvoir consulter des médecins anglophones.

Cela représente des dépenses importantes, c’est pourquoi la plupart des expats souscrivent une assurance santé internationale.

Les expatriés optent généralement pour une couverture santé souscrite sous forme d’assurance au 1er euro, ou pour un pack auprès de la Caisse des Français de l’Étranger, comprenant l’offre de base et une complémentaire.

Ce type de couverture permettra de bénéficier :

  • D’une prise en charge efficace
  • De remboursements satisfaisants
  • De la prise en charge des dépenses de santé lors de séjours en France
  • De l’assistance rapatriement.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article sur l’assurance maladie en Thaïlande.

Vivre en Thaïlande, les questions fréquentes

Quelle est la monnaie utilisée en Thaïlande ?

C’est le baht (BTS), qui est divisé en satangs. Actuellement, un baht est égal à 0,026 €.

Est-il obligatoire de parler thaï pour s’expatrier en Thaïlande ?

D’un point de vue professionnel, non, il n’est pas obligatoire de parler thaï. En revanche, pour vous intégrer plus facilement et nouer des liens avec les locaux, il est fortement recommandé d’apprendre, au moins les bases, de cette langue. Cet effort sera grandement apprécié des locaux.

Combien d’argent faut-il pour vivre en Thaïlande ?

Cela dépend de votre train de vie, mais il est considéré qu’il est tout à fait possible de bien vivre en Thaïlande avec 1 200 € par mois.

Quelle qualité de vie espérer en allant vivre en Thaïlande ?

La qualité de vie en Thaïlande est excellente, en particulier pour les Français expatriés qui disposent d’une pension confortable ou d’un salaire attractif. Le coût de la vie sur place est nettement moins élevé qu’en France, ce qui permet aux personnes d’avoir un train de vie très confortable. La sécurité, le climat chaud toute l’année et les richesses naturelles du pays sont d’autres éléments qui rendent la vie particulièrement agréable en Thaïlande.

True
Guide de l'expatrié

eBook gratuit !

Le guide de l’expatrié [Édition 2024]

Préparez votre expatriation le plus sereinement possible, peu importe votre destination. Voici la checklist de l’expatrié :

Les données collectées par Expat International Care sont nécessaires afin de répondre à votre demande, vous proposer un contrat adapté à vos besoins, et faciliter la souscription de votre contrat d’assurance. En cas d’accord de votre part, vos données sont également collectées à des fins de prospection commerciale. Les données suivies d’un (*) sont obligatoires. A défaut, nous ne pourrons valablement traiter votre demande. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données et sur vos droits, consultez notre Politique en matière de protection des données personnelles.

Expatriée depuis 2016, Charlotte est bien placée pour savoir qu’il est essentiel d’avoir une bonne assurance santé à l’étranger : entre appendicite, problèmes dentaires et infections nécessitant des opérations, elle a pu compter sur Expat Assurance dans ces moments difficiles. Sur notre blog, Charlotte vous donne des conseils pour préparer votre expatriation en Amérique du Sud, en Asie, au Moyen Orient et un peu partout dans le monde !

Prenez rendez-vous avec notre expert en assurance santé internationale

Une consultation avec un expert francophone

Une analyse détaillée de votre situation

Des tarifs adaptés à vos besoins

Rejoignez les 5000 familles qui nous font confiance

Les données collectées par Expat International Care sont nécessaires afin de répondre à votre demande, vous proposer un contrat adapté à vos besoins, et faciliter la souscription de votre contrat d’assurance. En cas d’accord de votre part, vos données sont également collectées à des fins de prospection commerciale. Les données suivies d’un (*) sont obligatoires. A défaut, nous ne pourrons valablement traiter votre demande. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données et sur vos droits, consultez notre Politique en matière de protection des données personnelles.
Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.
Les données collectées par Expat International Care sont nécessaires afin de répondre à votre demande, vous proposer un contrat adapté à vos besoins, et faciliter la souscription de votre contrat d’assurance. En cas d’accord de votre part, vos données sont également collectées à des fins de prospection commerciale. Les données suivies d’un (*) sont obligatoires. A défaut, nous ne pourrons valablement traiter votre demande. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données et sur vos droits, consultez notre Politique en matière de protection des données personnelles.

Ça aussi c'est intéressant :

Les différences entre Hong Kong et la France sont cependant nombreuses. Il est indispensable de prendre le temps de se renseigner sur le mode de vie local avant de partir vivre à Hong Kong.
Thailand
Asia

Menu

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Offres pour entreprises

Être rappelé·e

On le sait, vous êtres très occupé·e, et nous aussi ! Si vous préférez choisir la date et l’heure pour qu’on s’appelle, il vous suffit de le faire grâce au calendrier ci-dessous !

Choisissez un moment qui vous convient

5000 familles

françaises nous font confiance

Satisfaction client
4.7

Enquête de satisfaction client Expat Assurance – Juillet 2020