...

S’expatrier au Québec en famille : tout ce qu’il faut savoir

False
expatrier-quebec-famille
S’expatrier au Québec en famille n’est pas un projet à entreprendre à la légère. Déménagement, immigration, santé, scolarité, les démarches à prendre en compte sont nombreuses, et partir avec des enfants ne permet aucune improvisation.

Sommaire

La qualité de vie au Québec en fait une destination idéale pour l’expatriation en famille.

Toutefois, s’expatrier au Québec en famille est un projet nécessitant une longue réflexion. Déménagement, immigration, santé, scolarité, les démarches à prendre en compte sont nombreuses, et partir avec des enfants ne laisse place à aucune improvisation.

Le Québec : un bon choix pour s’expatrier en famille

Une aventure inoubliable

S’expatrier au Québec en famille, c’est avant tout une opportunité de vivre une expérience hors du commun à l’autre bout du monde. Au gré des découvertes, des défis, et même des imprévus, parents et enfants se construisent des souvenirs inoubliables.

Partir vivre à l’étranger, c’est également une occasion exceptionnelle de développer la curiosité, le sens de l’adaptation et l’ouverture d’esprit des enfants. Autant de qualités qui les suivront tout au long de leur vie.

La qualité de vie québécoise

S’expatrier au Québec en famille, c’est profiter d’un cadre de vie particulièrement accueillant pour les enfants et leurs parents.

Il existe un réel équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle au Québec. Effectivement, malgré les 40 heures de travail hebdomadaires, les rapports hiérarchiques sont souples et les entreprises respectent les contraintes familiales. 

L’ouverture au télétravail, la répartition des tâches entre conjoints et un congé parental avantageux permettent d’organiser sa vie de manière équilibrée.

La qualité de vie se veut également favorisée par :

  • Les nombreux parcs et espaces verts
  • La faible densité de la population
  • La grandeur des appartements
  • Etc.

Vivre une expérience anglophone

Le Québec étant une province francophone avec une importante communauté d’expatriés, l’intégration de toute la famille est largement facilitée.

Néanmoins le bilinguisme français-anglais reste la norme. S’expatrier au Québec en famille permet donc aux enfants d’acquérir rapidement et naturellement une bonne maîtrise de l’anglais.

Grandir au Québec pour un enfant expatrié

La gentillesse des Québécois n’est plus à prouver. Éduquer des enfants au Québec permet de les faire grandir dans un environnement où des qualités telles que l’amabilité et la bienveillance sont valorisées par la société.

Par ailleurs, comme leurs voisins Étasuniens, les Québécois encouragent la fierté et la célébration des réussites.

Le sentiment de sécurité qui règne dans le pays rassure les parents qui décident de s’y installer avec leurs enfants.

Scolarisation et garde des enfants

Spécificités de l’éducation au Québec

Le système scolaire au Québec comporte des spécificités qui le différencient du système scolaire français :

  • L’école maternelle commence à cinq ans
  • L’école primaire obligatoire commence à six ans et dure six années
  • L’école secondaire (équivalent du collège) dure cinq ans
  • Enfin, le lycée dure deux ans.

Contrairement à la France, l’âge pris en compte pour l’école correspond à l’âge révolu au 30 septembre et non pas au 31 décembre comme en France.

Les bus jaunes assurent le ramassage scolaire des élèves de l’école maternelle et primaire.

Les horaires varient d’une école à l’autre. Généralement pour le préscolaire et le primaire, l’école s’arrête en début ou en milieu d’après-midi.

L’année scolaire débute fin août et se termine à la fin du mois de juin de l’année suivante.

En termes de vacances scolaires, il faut compter seulement deux semaines de vacances le temps des fêtes de fin d’année et une semaine en mars.

Un système de journées dites pédagogiques alloue 20 jours par an aux sorties ou aux enseignants (il n’y a alors pas d’école).

Au total, les élèves québécois ont 180 jours de classe par an.

Un service de garde payant (environ 4 à 5 € par jour) est proposé avant et après les heures de classe.

Votre assurance santé internationale en 2 minutes.

Comparez les prix gratuitement en quelques clics.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Ne vous prenez pas la tête, on est là pour vous aider. Prenez rendez-vous avec un de nos experts en assurance et on vous trouvera le bon contrat, au bon prix.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Satisfaction client
4.7/5

Fini la galère avec votre assurance santé !

Satisfaction client
4.7/5

Les différences entre établissements publics et privés

Parmi les questions que peuvent se poser les parents avant de s’expatrier au Québec en famille : le choix de l’établissement scolaire.

Le plus difficile étant de choisir entre établissement public et privé sans connaître la qualité d’enseignement offert par le public.

Pour une inscription dans le privé, comptez environ 2 500 € par an pour les écoles en partie subventionnées par l’État. Les écoles ne percevant aucune subvention coûtent aux parents entre 5 500 et 6 000 € à l’année.

Il existe également des établissements français à Québec et Montréal pour les élèves qui souhaitent continuer leur scolarité dans le système français. Mais les places y sont chères et très limitées.

Pour un enseignement de la petite section à la seconde, les frais de scolarité en école française varient de près de 3 000 à 4 500 € par an. Cette option présente l’avantage de conserver la validité des diplômes en cas de retour en France.

Les solutions de garde d’enfants

La question de la scolarité et de la garde des enfants est évidemment primordiale quand il est question de s’expatrier en famille. Au Québec, la scolarisation est gérée au niveau provincial et la scolarité est obligatoire de 6 à 16 ans.

Avant six ans, il est donc nécessaire d’envisager un mode de garde et les solutions de garderies sont diverses :

  • Les centres de la petite enfance (CPE) sont les organismes subventionnés par l’État. Une contribution additionnelle des parents est calculée en fonction de leurs revenus. Cette contribution est réduite de moitié dès le deuxième enfant et est nulle à partir de trois enfants
  • Les garderies privées sont pour certaines subventionnées et offrent des places à contribution réduite. D’autres sont des entreprises à but non lucratif qui fixent leurs propres tarifs (environ entre 28 et 42 € par jour)
  • Les services de garde en milieu familial, assurés par un responsable ayant suivi une formation spécifique. Celui-ci est soumis à certaines normes pour accueillir des enfants et en assurer la garde à son domicile
  • La gardienne (l’équivalent de la nounou en France), vient à domicile garder l’enfant quelques heures dans la semaine.

Lorsque la garderie n’est pas subventionnée, les frais dont les parents doivent s’acquitter donnent droit à un crédit d’impôt calculé sur le revenu familial.

Formalités pour s’expatrier au Québec en famille

L’année scolaire débutant fin août au Québec, il est conseillé de déménager dans le courant du mois de juillet. Toutefois, un déménagement de l’autre côté de l’Atlantique nécessite un minimum d’organisation.

Le déménagement

S’expatrier au Québec en famille, c’est se préparer à un grand déménagement. Il est donc indispensable de s’organiser à l’avance avec une check-list des démarches à effectuer avant le départ et des documents importants à emporter.

Voici quelques démarches auxquelles il convient de penser :

  • Vérifier la validité des passeports et les renouveler si besoin
  • Envoyer un préavis pour mettre un terme à son bail pour les personnes qui louent leur logement en France
  • Prévenir les écoles des enfants 
  • Prévenir sa banque et ouvrir un compte bancaire au Québec (cela peut se faire depuis la France en entrant en contact avec une banque québécoise)
  • Prévenir les administrations (le service des impôts, la CAF, la sécurité sociale, entre autres)
  • Faire établir des devis par des sociétés spécialisées dans les déménagements à l’international
  • Réunir les documents importants et notamment les documents scolaires des enfants
  • Rassembler les carnets de santé et dossiers médicaux
  • Donner procuration à un proche pour certaines démarches
  • Etc.

Quelles sont les démarches d’immigration ?

Les possibilités d’immigration au Québec sont nombreuses. Pour s’expatrier au Québec en famille, il est important d’identifier le permis de séjour le plus adapté.

Parmi les choix qui s’offrent aux candidats à l’expatriation, différents permis temporaires permettent de demander, une fois sur place, une résidence permanente.

Le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET)

Certains emplois ne nécessitant pas de permis de travail figurent dans la liste des emplois dispensés de permis de travail. Si un ressortissant français prévoit d’occuper un emploi n’apparaissant pas dans la liste, il doit faire une demande de visa de travail.

S'expatrier au Québec en famille

Le regroupement familial

Le regroupement familial permet à un citoyen québécois ou à un résident permanent domicilié au Québec de faire venir une personne de sa famille. Il se porte alors garant d’un proche parent désirant immigrer. Les personnes pouvant être parrainées sont, entre autres, l’époux, le conjoint de fait et les enfants à charge.

L’expérience internationale Canada (EIC)

Il existe trois catégories d’EIC :

  • Permis Vacances-Travail (PVT)
  • Jeunes professionnels
  • Stages Coop international

Le PVT semble toutefois être l’EIC la plus indiquée pour s’expatrier au Québec en famille.

Le PVT en famille

Le conjoint doit obtenir un statut qui lui est propre : travailleur (en obtenant son propre permis), étudiant ou visiteur (sans autorisation de travailler). 

Les enfants peuvent également accompagner le titulaire d’un PVT, mais devront obtenir leur propre statut. Les enfants de plus de 6 ans doivent être scolarisés et, de ce fait, obtenir un permis d’études.

Renouveler son permis ou demander un CSQ

Une fois au Québec, les titulaires de ces titres de séjours temporaires peuvent :

  • Soit renouveler leur permis
  • Soit demander un statut permanent via le Certificat de Sélection Québec (CSQ).

Assurer sa santé et celle de sa famille lors d’une expatriation au Québec

Dans la plupart des cas, la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) couvre les frais de santé des résidents permanents et des travailleurs temporaires étrangers. Les titulaires d’un PVT n’ont toutefois pas accès au système public d’assurance maladie du Québec.

Dans tous les cas, l’assurance maladie publique ne couvre que les soins courants et les frais d’hospitalisation de base. 

Les soins dentaires, optiques, les médecines douces ou les consultations chez les médecins hors secteur public ne sont ainsi pas pris en charge. Or, il est souvent difficile d’obtenir un rendez-vous dans le système public en raison d’un manque récurrent de praticiens.

Pour toutes ces raisons, avoir une bonne assurance pour s’expatrier au Québec est conseillé. Cela permet effectivement de bénéficier de remboursements satisfaisants. Sont ainsi pris en charge les soins dans le privé et dans le monde entier, ainsi que d’une assistance rapatriement, conseillée pour s’expatrier au Québec en famille.

Si vous souhaitez vous expatrier dans la principale ville du Québec, découvrez nos conseils pour trouver une assurance médicale privée à Montreal.

True
International

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé aux USA

[Édition 2021]

Découvrez les conseils des experts de
l’assurance maladie aux USA et apprenez à choisir votre assurance santé :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé au Mexique [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir pour partir et vivre en tout sécurité au Mexique en tant qu’expatrié :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé internationale
Partez en toute sécurité, avec la bonne couverture et les bonnes infos ! On vous explique :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé aux Émirats arabes unis [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur le système de santé des Émirats arabes unis et sur les solutions d’assurances existantes pour les expatriés:

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé en Thaïlande [Édition 2021]

Expatriez-vous en toute confiance grâce à notre recueil des informations importantes sur le système d’assurance santé en Thaïlande :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé au Royaume-Uni [Édition 2021]

Découvrez les particularités du système de santé anglais et tout ce qu’il faut savoir en tant qu’expat au Royaume-Uni :

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Ceux qui se demandent comment s’expatrier au Portugal peuvent être tentés de penser qu’il s’agit d’une simple formalité mais certaines démarches doivent toutefois être respectées pour que tout se passe au mieux.

Menu

Être rappelé·e

On le sait, vous êtres très occupé·e, et nous aussi ! Si vous préférez choisir la date et l’heure pour qu’on s’appelle, il vous suffit de le faire grâce au calendrier ci-dessous !

Choisissez un moment qui vous convient

Expat Assurance no opera en México y el sitio no es accesible para los usuarios mexicanos.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.