Ce qu’il faut savoir avant de s’expatrier au Sénégal

expatrier-senegal
Les raisons de s’expatrier au Sénégal sont nombreuses. Le pays attire par son riche patrimoine culturel classé à l’Unesco, ses plages de rêve, sa capitale animée, et ses parcs naturels.

Sommaire

Les raisons de s’expatrier au Sénégal sont nombreuses. Le pays attire par son riche patrimoine culturel classé à l’Unesco, ses plages de rêve, sa capitale animée, et ses parcs naturels.

La téranga, qui qualifie l’hospitalité sénégalaise, et le développement économique du pays ont de quoi attirer les candidats à une expatriation dépaysante et enrichissante. Mais avant de partir, il est important d’être bien préparé.

Le Sénégal, destination africaine privilégiée des francophones

Une installation facile pour les expatriés français

Environ 20 000 Français ont fait le choix de s’expatrier au Sénégal et vivent actuellement sur place, principalement à Dakar. L’installation des Français ou des francophones est facilitée par les réseaux d’expats déjà installés, et par l’usage répandu de leur langue. Que ce soit dans l’enseignement, la vie quotidienne, ou au travail, on exigera rarement d’un étranger qu’il parle le wolof.

7e pays le plus prospère du continent africain, le Sénégal a su attirer de nombreuses entreprises étrangères. Les établissements d’enseignement y sont de bon niveau, et il y existe des écoles françaises.

C’est aussi un des pays les plus connectés d’Afrique. Il faudra tout de même s’habituer à quelques subtilités locales, comme le fait que les paiements par carte bancaire soient plutôt rares, ou qu’il soit nécessaire de faire échanger son permis de conduire français contre un sénégalais pour pouvoir conduire.

Un coût de la vie moins cher qu’en France… mais pas pour tout

Pendant une expatriation au Sénégal, le coût de la vie sera globalement moins élevé qu’en France. Mais attention, si c’est vrai pour le transport, l’alimentation ou la restauration (à condition de manger local), ce n’est pas le cas pour les loyers, qui ont tendance à augmenter rapidement avec la multiplication des programmes de construction modernes.

C’est vrai en particulier à Dakar : compter environ 760 euros par mois pour un studio en centre-ville, et 1600 euros pour un 3 pièces, sans les charges.

Les démarches à réaliser pour s’expatrier au Sénégal

Pas besoin de visa pour s’expatrier au Sénégal

Les ressortissants des pays de l’Union Européenne n’ont pas besoin de visa pour s’expatrier au Sénégal, à condition de présenter un passeport valide. En revanche, la carte de résident est obligatoire pour tout séjour de plus de 3 mois dans le pays.

Elle s’obtient auprès de la direction de la police des étrangers et des titres de voyage, et doit être renouvelée tous les ans. Elle donne droit à une carte d’identité d’étranger valable 5 ans.

Une fois sur place, il est vivement recommandé de s’enregistrer auprès du consulat, pour des raisons de sécurité, mais aussi pour faciliter certaines démarches comme le renouvellement des passeports et documents d’identité, ou encore pour pouvoir voter en tant que Français résidant à l’étranger.

Travailler pendant son expatriation au Sénégal

L’économie du pays est à la fois dynamique et diversifiée, et l’entreprenariat y est bien développé. Il y a donc de bonnes opportunités pour ceux qui veulent s’expatrier au Sénégal.

La concurrence peut quand même être forte, notamment parce que de nombreux habitants ont fait des études supérieures en France ou au Sénégal et sont hautement qualifiés, et que les entreprises ont tendance à privilégier les profils locaux. Malgré tout, il existe de bonnes opportunités dans les secteurs les plus porteurs :

  • Télécoms
  • Construction
  • Industries chimiques
  • Ingénierie
  • Services financiers
  • Agro-industries et énergies
  • Immobilier
  • Tourisme.

Attention : les professions libérales sont assez peu accessibles aux expatriés et certaines professions sont fermées ou restreintes pour les étrangers :

  • Infirmier
  • Architecte
  • Boulanger
  • Etc.

Le recrutement de travailleurs étrangers nécessite une autorisation préalable, et le contrat de travail doit obtenir un visa du ministère. C’est pourquoi de nombreux travailleurs ne partent s’expatrier au Sénégal que lorsqu’ils ont effectivement déjà un emploi assuré.

Protéger sa santé pendant son expatriation au Sénégal

Les expatriés peuvent bénéficier de l’assurance maladie locale

Il existe une convention franco-sénégalaise de sécurité sociale qui permet aux travailleurs non-détachés d’être rattachés au système local de santé pendant leur expatriation au Sénégal. L’immatriculation des salariés à la CSS (Caisse de Sécurité Sociale) est obligatoire et les employeurs doivent fournir une assurance maladie à leurs employés.

Ce type de couverture ne prend en charge que 40 à 80% des frais de consultations, examens, accouchements, hospitalisations ou encore chirurgie, dentaire ou médicaments. Les travailleurs indépendants ne sont pas couverts par ce système et doivent s’assurer eux-mêmes.

L’assurance santé internationale, meilleure alliée des expatriés

Dans tous les cas, il est utile de souscrire une assurance santé internationale pour s’expatrier au Sénégal, car sur place il existe des écarts importants de services : 70 à 80% des praticiens sont situés à Dakar, et il existe aussi de grandes inégalités entre secteur public et privé, en général privilégié par les expatriés car mieux équipés.

Une journée d’hospitalisation coute environ 45 euros dans le public, et 75 dans le privé. Une consultation de spécialiste sera facturée 15 euros dans le public, mais le double dans le privé.

Il est courant pour un expatrié de devoir rentrer se faire soigner ou opérer en France durant une expatriation au Sénégal, car même à Dakar, tous les établissements ne disposent pas des spécialistes ou des technologies adéquats.

Une assurance santé internationale permet la prise en charge des dépenses au Sénégal mais aussi pendant les séjours en France. Elle permet de se faire soigner dans l’établissement de son choix, mais aussi de bénéficier d’une assurance rapatriement et évacuation, très utile au Sénégal quand il n’est pas possible d’être pris en charge sur place.

Suivant sa situation, ses besoins et son budget, il est possible d’opter pour une adhésion à la Caisse des Français de l’étranger (CFE) avec souscription d’une complémentaire, ou pour la souscription d’une assurance au 1er euro.  Pour faire son choix facilement, la meilleure solution est d’utiliser un comparateur d’assurances en ligne.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.