L’assurance aux USA : bien la comprendre pour faire le bon choix

assurance-aux-usa
Il est important de connaître certaines notions et spécificités de l'assurance aux USA car c'est le pays où les soins médicaux sont parmi les plus chers au monde.

Sommaire

L’assurance aux USA peut être déroutante pour les Français. Dans le pays où les soins médicaux sont parmi les plus chers au monde, il est important de connaître certaines notions et spécificités pour pouvoir faire le meilleur choix.

Les notions essentielles pour comprendre l’assurance aux USA

L’assurance aux USA relève entièrement du secteur privé, et contrairement à la France, il n’y existe pas de couverture maladie publique. Pour bien comprendre ce système, il faut d’abord connaître les notions principales qui s’y appliquent.

Les mots de l’assurance aux USA

  • Primary Care Physician (PCP): médecin généraliste référent, équivalent du médecin traitant en France.
  • Referral : ordonnance du PCP pour justifier la consultation d’un spécialiste
  • Network: réseau de santé agréé par une compagnie d’assurance
  • Out-of-Network: médecin ou établissement ne faisant pas partie du Network
  • Copay ou co-payment: somme fixe restant à la charge de l’assuré après la prise en charge par l’assurance (ticket modérateur)
  • Deductible: somme au-delà de laquelle l’assurance remboursera les frais engagés
  • Coinsurance: pourcentage à la charge de l’assuré après avoir payé le deductible. La coassurance est généralement comprise entre 10% et 20 %.
  • Coverage et exclusions : risques couverts ou exclus par l’assurance
  • Out of Pocket Maximum: plafond annuel que pourra payer l’assuré pour ses dépenses de santé.

Les différents types d’assurances disponibles aux États-Unis

Il est aussi important de connaître les grands types d’assurance aux USA.

  • Les PPO  ou Preferred Providers Organizations.Leurs adhérents n’ont pas à désigner de PPC, n’ont pas besoin de referral pour consulter un spécialiste, et les frais médicaux sont mieux remboursés si l’assuré recourt à un des établissements ou des professionnels appartenant au network choisi par la compagnie d’assurance.
  • Les HMO (Health Maintenance Organizations) donnent accès aux professionnels et établissement d’un network. Il faut choisir un PCP et le referral est obligatoire pour toute consultation de spécialiste. Les soins out-of-network ne sont pas pris en charge par l’assurance.

  • Les EPO (Exclusive Provider Organization) sont des hybrides entre HMO et PPO, généralement un peu moins chers que les PPO et plus flexibles que les HMO. Ils n’exigent pas de referral, mais les dépenses engagées out-of-network sont à la charge de l’assuré.

  • Les POS (Point Of Service) sont aussi un hybride entre HMO et PPO : le referral est obligatoire et les soins au sein d’un network sont moins chers qu’out of network.

Le marché de l’assurance maladie aux USA

La loi Obamacare a rendu obligatoire la souscription d’une assurance aux USA, choisie dans une liste de contrats dits ACA-compliant.

Depuis 2019, cette disposition a été assouplie et les résidents américains sont libres de ne pas souscrire d’assurance ou d’en choisir une librement hors du système Obamacare sans pénalité financière, sauf dans 5 États ayant maintenu l’obligation.

Mais pour un expatrié, le marché local n’est pas forcément le plus adapté, et même si l’employeur prend en charge la cotisation, le type d’assurance proposé ne couvrira pas forcément les besoins spécifiques d’un expatrié, comme les soins réalisés en France, ou l’assistance rapatriement.

Les assurances pour expatriés, souvent incontournables aux USA

Pour bénéficier d’une bonne assurance aux USA et couvrir au mieux ses dépenses de santé, il existe deux solutions adaptées aux expatriés : les assurances au premier dollar et la CFE.

Les contrats « au premier dollar » : un bon choix d’assurance aux USA

De nombreuses compagnies privées d’assurance internationale proposent des formules d’assurance au premier dollar, solution la plus répandue parmi les expatriés pour leur assurance aux USA.

Spécialement conçues pour les expatriés, elles prennent en charge leurs besoins comme le rapatriement, et simplifient la gestion et les démarches de l’assuré grâce à un contrat et à des échanges en français avec un interlocuteur unique.

Ces assurances permettent une prise en charge dès le premier dollar dépensé, et s’appuient sur des partenariats avec des réseaux de soins locaux, ce qui permet de bénéficier de meilleurs tarifs, de remboursements plus rapides, mais aussi d’avantages comme la dispense d’avance de frais ou des tarifs négociés. 

La Caisse des Français de l’Étranger (CFE) : une mission de service public

La CFE est l’organisme historique de couverture maladie pour les expatriés, mais n’est pas très avantageuse comme assurance aux USA. Ses remboursements sont en effet basés sur les barèmes de la Sécurité sociale, dérisoires par rapport aux tarifs américains, et il n’y a pas de dispense d’avance des frais.

Pour améliorer sa couverture, il faudra donc ajouter une complémentaire à la CFE souscrite auprès d’une compagnie privée, ce qui complexifie les démarches en ajoutant un interlocuteur et oblige à payer une seconde cotisation.

Mais la CFE peut cependant intéresser certains expatriés car, contrairement aux compagnies privées, elle n’exige pas de questionnaire médical et ne peut refuser l’adhésion ou appliquer de surprime en cas d’antécédents médicaux.

Elle propose aussi une assurance vieillesse qui pour continuer à cotiser pour sa retraite, et permet de conserver un lien administratif avec la Sécurité sociale pour retrouver ses droits dès le retour en France.

 

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.