Assurance expatrié en Suisse : le guide ultime

assurance-expatrie-suisse

Sommaire

L’assurance d’un expatrié en Suisse est une question importante.

Même si le pays est voisin de la France, son système de santé et d’assurance est très différent et surtout, le coût de la santé y est très élevé.

On vous explique tout !

L’assurance maladie obligatoire (LAMal)

Fonctionnement de l’assurance maladie obligatoire en Suisse

En Suisse, l’assurance santé est régie par la loi fédérale sur l’assurance maladie (LAMal).

Son fonctionnement est particulier : la couverture maladie est gérée par des assureurs privés, dits caisses maladie.

Mais contrairement aux assurances privées classiques, ces compagnies sont encadrées par l’Office Fédéral de la Santé Publique et doivent accepter l’adhésion de toute personne relevant de leur zone d’activité, peu importe l’âge ou l’état de santé.

L’affiliation à l’assurance LAMal est obligatoire pour tout expatrié en Suisse

L’adhésion à cette assurance est obligatoire pour tout expatrié en Suisse, à l’exception des travailleurs détachés qui relèvent de la Sécurité sociale française.

Elle est optionnelle pour les étudiants s’ils peuvent faire valoir une autre couverture maladie suffisante (assurance internationale ou mutuelle dans leur pays d’origine).

Il faut impérativement choisir sa caisse d’assurance dans les trois mois qui suivent l’arrivée en Suisse.

Les garanties de la LAMal

Cette assurance obligatoire couvre  :

  • Les frais de médecine générale
  • Les médicaments prescrits
  • L’hospitalisation en division commune
  • Les frais de maternité
  • Certains autres soins sous condition (vaccins, gynécologie, etc.)

Le coût de la santé en Suisse

Franchises et quotes-parts coûtent cher

L’assurance d’un expatrié en Suisse coûte cher à cause de l’existence de la franchise annuelle et de la quote-part.

La franchise est la somme qui reste à la charge de l’assuré annuellement.

Lorsqu’elle est dépassée, les dépenses de santé couvertes sont remboursées, mais une quote-part de 10% des frais reste encore à la charge de l’assuré (participation journalière de 13 euros en cas d’hospitalisation).

Franchise et quote-part sont plafonnées suivant les situations (adulte, enfant, maternité) et sont communes à toutes les compagnies.

Il est possible de faire baisser sa prime d’assurance en choisissant le montant de sa franchise : plus elle est élevée, plus la prime diminue, mais plus le reste à charge annuel de l’assuré sera élevé.

Il est aussi possible d’opter pour un « modèle d’assurance alternatif », proposé par certaines caisses : la prime est moins élevée, mais des restrictions sont imposées.

Tarifs des soins de santé en Suisse

Les soins de santé sont d’une excellente qualité en Suisse, mais ils coûtent cher.

L’assurance obligatoire rembourse très mal l’optique et les soins dentaires : une visite de contrôle ainsi qu’un détartrage sont facturés environ 260 euros.

La visite chez le généraliste peut surprendre les expatriés car elle est facturée au temps, par tranches de 5 minutes. Une visite de 5 minutes coûte environ 15 euros, et il faut compter environ 60 euros pour 20 minutes de consultation : la facture monte donc très vite.

Choisir une complémentaire ou une assurance quand on est expatrié en Suisse

Assurance d’un expatrié en Suisse : complémentaire ou assurance internationale indispensable

Il n’est donc pas possible de se contenter de l’assurance obligatoire quand on est expatrié en Suisse : la souscription d’une complémentaire suisse ou d’une assurance santé internationale est indispensable.

Le prix de ces complémentaires varie suivant l’âge et l’état de santé de l’assuré (questionnaire médical exigé), et suivant le niveau de garanties.

Il n’est pas obligatoire de souscrire cette complémentaire auprès de la même compagnie que sont assurance LAMal, c’est même généralement peu avantageux.

Les avantages de l’assurance internationale pour un expatrié en Suisse

Il est possible de souscrire une assurance internationale pour expatrié en Suisse sous forme de formule dite au 1er euro, ou en optant pour un pack CFE + complémentaire, qui peuvent être plus intéressants que l’adhésion à une complémentaire suisse.

Suivant les formules et les garanties choisies, il est possible de couvrir des risques bien plus larges que les dépenses de santé (responsabilité civile, rapatriement, assistance juridique).

Surtout, ces contrats d’assurance suivent l’expatrié hors de Suisse : il est possible de faire prendre en charge les dépenses contractées lors de séjours en France, ou lors de vacances à l’étranger.

Les limites de l’assurance internationale

Attention cependant : souscrire une assurance expatrié pour la Suisse ne dispense pas d’adhérer au régime local, et certaines compagnies d’assurance internationale ne couvrent pas la Suisse.

La meilleure solution pour trouver simplement l’assurance internationale ou la complémentaire la plus adaptée à sa situation est de recourir à un courtier ou à un comparateur en ligne, qui permettra de comparer facilement les devis, les garanties et les limites de chaque contrat.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.