...
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
overlay

Notre guide complet pour comprendre l’importance de l’assurance santé internationale

Notre guide ultime sur l’assurance au 1er euro : le fonctionnement, les avantages et les choix possibles

Notre guide complet sur la CFE : le fonctionnement, les offres et les alternatives

Retraite et expatriation : que faut-il savoir ?

False
Femme qui profite de sa retraite en expatriation
Retraite et expatriation ne font pas toujours bon ménage. Il vaut mieux être bien informé pour pouvoir prendre les devants et être en mesure de faire valoir ses droits pendant et après son expatriation.

Sommaire

De nombreux Français rêvent de passer leur retraite à l’étranger, en quête de soleil et de douceur de vivre. Si l’idée semble idyllique, c’est un vrai changement de vie qui doit être bien préparé car allier retraite et expatriation peut parfois être difficile.

Toutefois, en étant bien informé et en faisant les démarches nécessaires, il est possible de faire valoir ses droits pendant et après son expatriation.

Tour d’horizon des démarches à entreprendre et critères à prendre en compte pour que votre retraite expatriée se déroule au mieux.

Retraite et expatriation : des droits différents suivant le statut et le pays d’accueil

Détaché ou expatrié ? Des statuts distincts

Travailleurs expatriés et détachés sont parfois confondus alors qu’il s’agit de deux statuts bien distincts. De ce fait, ils possèdent tous deux des droits différents en matière de retraite.

Durant toute sa mission à l’étranger, le salarié détaché conserve le contrat de travail qui le lie à son employeur français. Il relève par conséquent du droit français pour sa protection sociale, y compris sa retraite, durant toute sa période d’expatriation. Il continue donc à cotiser comme s’il était en France et ne perd aucun droit ni trimestre.

Le travailleur expatrié, quant à lui, est employé par une entreprise locale et n’a plus de contrat de travail de droit français actif. Il peut également s’agir d’un travailleur indépendant ou d’une personne sans activité résidant à l’étranger.

L’expatrié relève, pour sa santé et pour sa retraite, du système de protection local de son pays d’accueil, si celui-ci existe. L’expatrié n’est plus affilié à la Sécurité sociale française et n’acquiert donc aucun trimestre en France pendant cette période d’expatriation.

La retraite en cas d’expatriation dans l’espace européen

Si l’expatriation a lieu dans un des pays de l’Union Européenne (UE), en Suisse, au Liechtenstein, en Norvège ou en Islande, les cotisations aux différents régimes nationaux seront cumulées aux cotisations françaises.

Dans ce cas, expatriation et retraite sont facilement compatibles. Il est toutefois nécessaire de tenir compte du fait que la législation de chaque pays en matière de minimum d’âge et de trimestres s’appliquera.

Ainsi, si vous avez cotisé dans un pays où l’âge légal de départ en retraite est plus élevé qu’en France, vous pourrez :

  • Choisir de repousser votre départ en retraite au-delà de l’âge légal français pour bénéficier de tous vos droits
  • Prendre votre retraite selon l’âge légal français et demander à recalculer vos droits une fois l’âge légal étranger atteint.

Le cas des expatriés hors Europe

Dans le cas d’une expatriation hors Europe, deux cas de figure existent en matière de retraite.

1. Il existe une convention bilatérale de Sécurité sociale entre la France et votre pays d’expatriation

Une quarantaine de pays sont signataires d’une convention bilatérale, parmi lesquels nous pouvons citer, par exemple :

  • Le Japon
  • L’Inde
  • L’Argentine
  • Les USA
  • Le Canada
  • L’Algérie
  • Etc.

Dans ces pays, l’activité professionnelle exercée pendant l’expatriation sera prise en compte pour la retraite française. Chaque convention possède toutefois ses propres conditions et règles à ce sujet. Il est donc nécessaire de se renseigner au cas par cas, en fonction de votre pays d’expatriation.

En cas d’expatriation dans plusieurs de ces pays, il ne sera possible de faire valoir qu’une de ces conventions : les droits à la retraite acquis dans les autres pays d’expatriation seront perdus.

Des accords bilatéraux existent également pour les expatriés non-salariés, en nombre plus restreint.

2. Il n’existe pas de convention bilatérale entre la France et le pays d’expatriation

Quant aux personnes expatriées dans un pays qui ne possède pas de convention, la règle est simple : aucune coordination ne sera effectuée par la Sécurité sociale française.

Ces travailleurs ne pourront donc pas faire valoir leur période d’expatriation pour leur retraite que si la législation locale le prévoit.

Votre assurance santé internationale en 2 minutes.

Comparez les prix gratuitement en quelques clics.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Ne vous prenez pas la tête, on est là pour vous aider. Prenez rendez-vous avec un de nos experts en assurance et on vous trouvera le bon contrat, au bon prix.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Satisfaction client
4.7/5

Finie la galère avec votre assurance santé à l'étranger!

Satisfaction client
4.7/5

Expatriation : ne pas faire baisser sa pension de retraite en continuant de cotiser au régime français

Il est essentiel de bien se renseigner sur ses droits à la retraite avant de s’expatrier.

Les systèmes locaux présentent de grandes différences qui peuvent, au final, peser lourdement sur la pension d’un retraité. En effet, le taux de remplacement des revenus d’activité par les pensions du régime obligatoire français est par exemple de :

  • 60 % en France
  • 80 % en Autriche
  • 20 % au Royaume-Uni.

Pour éviter des pertes trop importantes, il est possible de continuer à cotiser volontairement au régime français de retraite pendant son expatriation. Cette option n’a pas d’intérêt particulier pour les travailleurs détachés, mais est conseillée aux expatriés, même si cela ne libère pas de l’obligation de cotiser localement.

L’assurance retraite de la CFE permet à l’expatrié de maintenir ses droits dans le système français.

Pour cotiser volontairement pour sa retraite en expatriation, il faut que le salarié ou son employeur choisisse de souscrire à l’assurance retraite de la CFE (Caisse des Français de l’Étranger).

Cette offre est également accessible aux expatriés chargés de famille ne travaillant pas, mais ils doivent répondre à l’une des deux conditions suivantes :

  • Pouvoir justifier de cinq années d’affiliation à la Sécurité sociale
  • Être en poste en France dans les six mois qui précèdent l’expatriation.

En échange de ce paiement volontaire des cotisations, la CFE permet aux expatriés de maintenir leurs droits au régime de base français géré par la CNAV et aux régimes complémentaires par l’intermédiaire de la CFE et de l’Ircafex (pour les cadres).

Cette solution permet de faire cohabiter retraite et expatriation sans incidence sur ses droits et sur sa future pension.

Maintenant que vous savez comment vous expatrier sans perdre vos droits à la retraite, découvrez comment choisir votre destination.

Retraite à l’étranger : faut-il partir loin pour être heureux ?

Une des premières raisons qui pousse les Français à vouloir passer leur retraite à l’étranger est de faire rimer cette nouvelle étape de leur vie avec détente et douceur de vivre, ce qui explique l’attirance pour les destinations au climat doux et ensoleillé.

Si les plages de sable fin et les cocotiers ont de quoi faire rêver, tout quitter pour partir à l’autre bout du monde n’est pas toujours la meilleure idée.

Partir loin, c’est prendre le risque de se confronter à une culture et à une langue étrangères. Toutefois, tout le monde n’est pas capable de s’adapter ni de s’intégrer à un tel changement de cadre.

Quitter l’Europe pour sa retraite à l’étranger, c’est également s’éloigner de sa famille et de ses amis. Plus la destination est lointaine, plus il est compliqué de se retrouver régulièrement, car les transports coûtent cher et prennent du temps.

S’il est possible de prévoir à l’avance de se réunir pour les fêtes de fin d’année, c’est un peu plus compliqué pour les fêtes d’anniversaire ou les événements ponctuels importants comme les naissances ou les décès.

Il faut donc faire un compromis entre passer sa retraite à l’étranger loin de ses proches, au risque de souffrir du mal du pays, ou renoncer à une part d’exotisme en optant pour une destination proche de la France, qui pourra en fait être aussi satisfaisante en matière de douceur de vivre.

Couple en expatriation pendant leur retraite

Les critères à prendre en compte pour choisir où s’expatrier pour sa retraite

Les paysages de carte postale ne font pas tout. Effectivement, avant de choisir une destination pour sa retraite à l’étranger, il convient de prendre en compte certains critères importants.

La sécurité

La sécurité est une donnée essentielle à prendre en considération. En effet, il est primordial de choisir un nouveau pays de résidence qui est stable politiquement.

Le taux de criminalité doit également permettre de ne pas vivre retranché dans une résidence sécurisée pour expatriés.

Choisir de s’expatrier pour sa retraite doit permettre de profiter du pays et de s’intégrer à la population locale.

Les infrastructures de santé

Le pays choisi pour passer sa retraite à l’étranger doit également offrir certaines garanties sanitaires :

  • Accès à l’eau potable
  • Absence de maladies endémiques dangereuses
  • Etc.

Les infrastructures de santé de votre nouveau pays doivent atteindre certains standards, au moins dans les établissements privés. Le système de santé public est, en effet, défaillant dans de nombreux pays pour les raisons suivantes :

  • Manque d’équipement
  • Manque de praticiens
  • Temps de prise en charge long
  • Etc.

Il est souvent essentiel de souscrire une assurance maladie internationale pour être bien couvert pendant sa retraite à l’étranger, c’est un gage de tranquillité.

Le contrat souscrit doit permettre d’être soigné sur place et partout dans le monde (y compris en France).

Du point de vue des garanties, ce contrat doit prendre en charge les hospitalisations et les soins courants, mais doit également inclure une assurance rapatriement.

Le coût de la vie et la fiscalité

Un autre critère important à prendre en compte avant de passer sa retraite à l’étranger est le coût de la vie et la fiscalité pratiquée dans le pays de destination. Inutile de choisir une destination de rêve s’il faut se serrer la ceinture et se priver de tout pour cause de pensions trop faibles.

Il convient de choisir une destination où vos revenus vous permettent de vous loger et de vous nourrir confortablement, mais également de profiter du pays et de ses activités.

La fiscalité est également un critère important. Il faut impérativement se renseigner sur les conventions bilatérales signées entre la France et le pays où vous souhaitez passer votre retraite. Cela permet d’éviter tout risque de double imposition et certains pays offrent des avantages fiscaux très intéressants pour les retraités expatriés.

Les destinations plébiscitées par les retraités expatriés

Certaines destinations figurent régulièrement parmi les plus appréciées pour passer sa retraite à l’étranger. Nous pouvons citer, en particulier :

  • Le Portugal
  • L’Espagne
  • Le Maroc
  • La Thaïlande.

De nombreux retraités décident de s’expatrier au Portugal pour leur retraite car ce pays semble avoir tous les atouts en matière de :

  • Pouvoir d’achat
  • Fiscalité
  • Douceur de vivre
  • Patrimoine naturel et culturel
  • Proximité avec la France.

L’Espagne est l’autre destination d’expatriation phare des retraités en Europe. Ce pays présente les mêmes qualités que le Portugal et se situe, en plus, à la frontière française.

Le Maroc a quant à lui de nombreux atouts en matière de climat, de coût de la vie et de fiscalité. Son avantage est d’être une destination plus dépaysante que les précédentes, tout en restant proche de la France. 60 000 retraités français y résident.

Enfin, la Thaïlande est la destination privilégiée de ceux qui n’ont pas peur de partir loin pour passer leur retraite à l’étranger. L’ancien Royaume de Siam permet de s’offrir une vie très confortable dans un décor de rêve et accueille déjà de nombreux retraités français.

Afin d’en savoir plus sur l’expatriation à l’étranger pour sa retraite, n’hésitez pas à consulter les articles suivants :

True
International
Satisfaction client
4.7

Enquête de satisfaction client Expat Assurance – Juillet 2020

Voir les avis

Cacher les avis

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé aux USA

[Édition 2021]

Découvrez les conseils des experts de
l’assurance maladie aux USA et apprenez à choisir votre assurance santé :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé au Mexique [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir pour partir et vivre en tout sécurité au Mexique en tant qu’expatrié :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé internationale
Partez en toute sécurité, avec la bonne couverture et les bonnes infos ! On vous explique :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé aux Émirats arabes unis [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur le système de santé des Émirats arabes unis et sur les solutions d’assurances existantes pour les expatriés:

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé en Thaïlande [Édition 2021]

Expatriez-vous en toute confiance grâce à notre recueil des informations importantes sur le système d’assurance santé en Thaïlande :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé au Royaume-Uni [Édition 2021]

Découvrez les particularités du système de santé anglais et tout ce qu’il faut savoir en tant qu’expat au Royaume-Uni :

Prenez rendez-vous avec notre expert en assurance santé internationale

Une consulation avec un expert francophone

Une analyse détaillée de votre situation

Des tarifs adaptés à vos besoins

Rejoignez les 3500 familles qui nous font confiance

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Avant de partir en Tunisie, il est important de se renseigner sur le système de santé et de savoir choisir son assurance en tant qu’expatrié.

Être rappelé·e

On le sait, vous êtres très occupé·e, et nous aussi ! Si vous préférez choisir la date et l’heure pour qu’on s’appelle, il vous suffit de le faire grâce au calendrier ci-dessous !

Choisissez un moment qui vous convient

Menu

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

3500 familles

font confiance à Expat Assurance

Satisfaction client
4.7
Enquête de satisfaction client Expat Assurance – Juillet 2020

Expat Assurance no opera en México y el sitio no es accesible para los usuarios mexicanos.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

Menu