Cinq choses à savoir sur l’accouchement aux États-Unis

Vous souhaitez fonder une famille ou vous allez accoucher aux États-Unis ? Voici cinq points importants à considérer. 

Sommaire

Vous souhaitez fonder une famille ou vous allez accoucher aux États-Unis ? Voici cinq points importants à considérer. 

Félicitations vous êtes enceinte (ou allez bientôt l’être) ! Après l’émotion, place aux démarches pour passer une grossesse et un accouchement en toute tranquillité au pays de l’Oncle Sam.

La fréquence des visites

Pendant votre grossesse, suivant les habitudes de votre médecin et votre état de santé, vous serez très susceptible de faire plus d’une dizaine d’échographies : il arrive qu’elles soient hebdomadaires durant le dernier trimestre.

Les rendez-vous de contrôle sont mensuels, mais vous pourriez en avoir plusieurs par semaine au moindre petit souci, accompagnés au besoin d’analyses supplémentaires en cas de complication.

Cela est tout à fait normal dans ce pays : les femmes enceintes ont un suivi précis et très attentionné de la part de l’équipe médicale, alors ne vous inquiétez pas.

Il est aussi conseillé de suivre des séances de préparation à l’accouchement pour arriver le plus sereinement possible au jour J, et être capable de gérer les jours suivant le retour à la maison s’il s’agit d’une première grossesse.

Le séjour

Comment se passe un accouchement aux États-Unis ?

Surprise, les sages-femmes n’existent pas dans ce pays ! Vous serez prise en charge par une grande équipe de gynécologues-obstétriciens.

Oubliez le séjour de quatre ou cinq jours à la maternité comme en France. Dans le pays de l’Oncle Sam, les femmes quittent généralement l’hôpital deux jours après avoir accouché, même si elles ont eu recours à une césarienne.

Autre différence avec la France : aucune séance de rééducation périnéale n’est prescrite aux jeunes mamans. L’accueil

Aux États-Unis, vous n’êtes pas une patiente mais une cliente. Vous serez très bien accueillie dans les hôpitaux car ils sont gérés comme des entreprises. La satisfaction client y est donc primordiale.

Les chambres seront en général bien plus spacieuses et confortables qu’en France, tout comme les espaces communs tels que la salle d’attente ou encore la cafétéria.

Mais bien sûr, dans un pays où la santé est un business et où la plus grande partie de l’activité médicale est aux mains des établissements privés, ce confort a un prix qu’il faut anticiper et qui s’ajoute à celui de l’accouchement en lui-même ainsi que des soins qui l’accompagnent.

Combien coûte un accouchement aux Etats-Unis ?

Cela dépend., sachant que les tarifs varient selon l’établissement que vous aurez choisi. Mais il faut compter au minimum entre 20 000 et 40 000 USD pour un accouchement aux États-Unis.

Nous vous conseillons fortement de souscrire à une mutuelle maternité pour couvrir ces frais, mais aussi pour les éventuelles complications qui peuvent coûter quelques centaines de milliers de dollars.

La sécurité sociale française ne vous paiera pas votre accouchement aux États-Unis : il vous faudra souscrire une couverture santé capable de prendre en charge vos dépenses, qu’il s’agisse d’une mutuelle locale ou, mieux encore, une assurance santé internationale.

Dans tous les cas, il est indispensable de bien vérifier que le produit souscrit couvre la maternité, et de regarder de près les plafonds et montants de franchises du contrat.

Compte-tenu des sommes en jeu, mieux vaut miser sur le tiers-payant. Pour faire son choix plus facilement, il est recommandé d’utiliser un comparateur d’assurances en ligne.

Mais attention : il est important de souscrire avant d’être enceinte, car les compagnies d’assurance considèrent la grossesse comme une préexistence médicale, et applique un délai de carence de 9 à 12 mois avant prise en charge des frais de maternité.

Même si la grossesse n’est qu’un projet lointain au moment de la souscription, il faut l’assurer pour éviter d’avoir à prendre tous les frais à sa charge le jour venu.

Certaines compagnies incluent le forfait maternité dans la couverture des soins courants, mais dans la plupart des cas, il faudra souscrire une protection complète ou une option spécifique. Il faut bien examiner ce qui est compris dans le forfait maternité, car cela varie.

Par exemple, une césarienne peut être prise en charge soit par le forfait, soit par la garantie hospitalisation, tout comme les soins et consultations prénataux qui peuvent relever de la garantie soins courants : les niveaux de remboursements ne seront pas les mêmes.

Il faut aussi vérifier le délai durant lequel les soins du nouveau-né sont pris en charge par l’assurance après l’accouchement, et les possibilités de l’inscrire sur la police familiale.

À noter : cette prise en charge de l’enfant peut parfois être accordée même si la grossesse n’a pas été couverte en raison du délai de carence : il faut donc souscrire l’option maternité même si la grossesse est déjà en cours.

Votre assurance santé internationale en 2 minutes.

Comparez les prix gratuitement en quelques clics.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Ne vous prenez pas la tête, on est là pour vous aider. Prenez rendez-vous avec un de nos experts en assurance et on vous trouvera le bon contrat, au bon prix.

Accouchement naturel ou césarienne ?

Les États-Unis se situent à la troisième place (après la Chine et le Brésil) du classement des pays où la césarienne est la plus effectuée avec un taux de 35%. Le taux élevé de ce type d’accouchement est lié à deux facteurs : le coût (qui est plus avantageux pour les hôpitaux et les médecins) ainsi que la facilité dans la planification de l’accouchement.

En France, seulement 20% des accouchements se font par cette voie.

Le taux de césarienne varie fortement selon les centres hospitaliers et c’est le médecin qui prend cette décision, très peu contestée par les futures mamans.

C’est pourquoi bien choisir son médecin est important. Si vous souhaitez accoucher par voie naturelle, parlez-en à votre entourage et renseignez-vous pour trouver un médecin qui privilégie ce type d’accouchement.

La circoncision et l’allaitement

La circoncision est une pratique très répandue aux États-Unis, qui a même pendant longtemps été systématique. On estime que 81% des hommes américains âgés de 14 à 59 ans sont circoncis. Cette pratique enregistre un certain déclin depuis quelques années, mais reste vue, surtout dans les classes moyennes et supérieures, comme un signe de propreté et de distinction, ainsi qu’un moyen de prévenir certaines maladies. Bien sûr, vous êtes libre de pas y avoir recours pour votre enfant, même si certains membres du corps médical le préconisent.

L’allaitement au sein est  aussi une pratique très répandue : environ 72% des femmes allaitent leur bébé d’après un rapport du Center for Disease Control (CDC), un chiffre en augmentation.

La nationalité

Félicitations ! Votre enfant sera Franco-Américain, un bébé Made in USA !  Depuis 1868, tout enfant  qui naît sur le territoire américain se voit la nationalité américaine automatiquement attribuée.

Comme 60% des Français de l’étranger, il aura la double-nationalité, et pourra donc bénéficier d’un passeport américain qui lui accordera le droit de vivre, étudier et travailler dans le pays.  

Il faudra ce passeport pour que le nouveau-né puisse sortir du territoire. Cette démarche prend généralement deux à trois semaines. Même si l’enfant à naître sera aussi Français de droit, il est recommandé de faire inscrire sa naissance sur les registres nationaux par le consulat pour obtenir un acte de naissance français qui facilitera toutes les démarches futures auprès des administrations hexagonales (obtention d’une carte d’identité, succession, accès à la Sécurité sociale, etc.).  

Vous souhaitez voyager pour accoucher aux Etats-Unis ? Attention ! La plupart des compagnies aériennes ne vous accepteront pas dans un vol long- courrier après sept mois de grossesse !

Questions fréquentes sur la maternité aux États-Unis

Combien coûte un accouchement aux États-Unis ?

En fonction de l’établissement, il faut compter au minimum entre 20 000 et 40 000 USD pour un accouchement aux États-Unis.

Y’a-t-il des sages-femmes aux États-Unis ?

Les sages-femmes n’existent pas aux États-Unis, vous serez prise en charge par une grande équipe de gynécologues-obstétriciens pendant la durée de votre séjour à l’hôpital.

Mon enfant aura-t-il la nationalité américaine si j’accouche aux États-Unis ?

Depuis 1868, tout enfant qui naît sur le territoire américain se voit attribuer automatiquement la nationalité américaine. Il aura donc la double-nationalité.

Quel est la durée du séjour pour un accouchement aux États-Unis ?

Aux États-Unis, le séjour d’un accouchement est court. Les femmes quittent généralement l’hôpital au bout de deux jours même si elles ont eu recours à une césarienne.

False
USA

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé aux USA

[Édition 2021]

Découvrez les conseils des experts de
l’assurance maladie aux USA et apprenez à choisir votre assurance santé :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé au Mexique [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir pour partir et vivre en tout sécurité au Mexique en tant qu’expatrié :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé internationale
Partez en toute sécurité, avec la bonne couverture et les bonnes infos ! On vous explique :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé aux Émirats arabes unis [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur le système de santé des Émirats arabes unis et sur les solutions d’assurances existantes pour les expatriés:

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé en Thaïlande [Édition 2021]

Expatriez-vous en toute confiance grâce à notre recueil des informations importantes sur le système d’assurance santé en Thaïlande :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé au Royaume-Uni [Édition 2021]

Découvrez les particularités du système de santé anglais et tout ce qu’il faut savoir en tant qu’expat au Royaume-Uni :

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Être rappelé·e

On le sait, vous êtres très occupé·e, et nous aussi ! Si vous préférez choisir la date et l’heure pour qu’on s’appelle, il vous suffit de le faire grâce au calendrier ci-dessous !

Choisissez un moment qui vous convient
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.