Comment choisir son assurance maladie privée internationale ?

La question de l'assurance maladie est cruciale pour toute personne qui est sur le point de s'expatrier. En effet, chaque pays a son propre système de santé et les besoins d'un expatrié ne sont pas toujours les mêmes en matière d'assurance maladie privée internationale. Il est donc important de choisir une solution adaptée à la fois au pays où l'on s'installe et à ses besoins personnels et familiaux. Nous vous livrons ici quelques astuces pour bénéficier d'une bonne couverture santé au meilleur coût. Se renseigner sur le système de santé du pays d'accueil Deux critères principaux sont à prendre en compte : la qualité des soins disponibles et leur coût. La qualité du système de santé local Selon qu'on s'expatrie aux États-Unis, en Argentine ou en Chine, la qualité des soins que l'on peut espérer recevoir ne sera pas du tout la même. Si certains pays disposent de professionnels et d'établissements de santé de haut niveau, d'autres manquent cruellement de médecins bien formés et d'infrastructures modernes. Le coût des soins Indépendamment de la qualité de soins qu'il est possible de recevoir, leur coût varie énormément d'un pays à l'autre. En France, par exemple, tout assuré social peut bénéficier de l'expertise de médecins bien formés et de conditions matérielles satisfaisantes voire à la pointe de la modernité. Dans d'autres pays en revanche, cette opportunité est réservée aux personnes disposant de ressources financières importantes ou d'une couverture maladie privée onéreuse. Définir ses priorités selon le pays d'accueil Par conséquent, les points forts de votre contrat d'assurance privée internationale ne devront pas nécessairement être les mêmes. Si vous vous expatriez dans un pays dépourvu d'infrastructures de qualité, l'accent devra être mis sur les conditions de rapatriement en cas de maladie grave. Si votre pays d'accueil dispose de [...]

La Caisse des Français de l’Étranger (CFE)

Qu’est-ce que la CFE ? La CFE est une caisse privée proposant un système de couverture sociale réservé aux Français expatriés partout dans le monde et permet de réintégrer automatiquement le régime général de la Sécurité Sociale lors de leur retour en France. Elle leur permet aussi de cotiser à l'assurance retraite comme s'ils étaient en France. L'adhésion est volontaire et se fait individuellement ou par le biais de l' employeur. Que propose la CFE ? https://www.facebook.com/expatassurance/videos/326539798213701/   La CFE propose quatre solutions : MondExpat Santé :  couvre tous les frais de santé des expatriés de plus de 30 ans qui travaillent et vivent à l'étranger et à leurs ayants-droits partout dans le monde y compris en France JeunExpat Santé : couvre tous les frais de santé des expatriés de moins de 30 ans qui travaillent et vivent à l'étranger et de leurs ayants-droits partout dans le monde y compris en France RetraitExpat Santé : couvre tous les frais de santé des retraités du système de retraite français expatriés et de leurs ayants-droits FrancExpat Santé : couvre tous les frais de santé des expatriés et de leurs ayants-droits en France lors de courts ou longs séjours. L'assuré bénéficie déjà d'une couverture locale et souhaite uniquement être couvert lorsqu'il est en France Comment fonctionne les tarifs de la CFE ? Les tarifs sont forfaitaires et dépendent de l'âge et de la composition du contrat (solo ou famille). Les complémentaires de la CFE Non obligatoires mais très recommandées pour un expatrié qui vit dans un pays où les frais de santé sont supérieurs à ceux de la France. En effet, la CFE prend en charge seulement à hauteur des frais français. Par exemple, si un expatrié vit aux États-Unis, les frais de santé coûtent 10 fois plus chers qu'en France. Le reste à charge est donc [...]

Expat assurance propose une solution prévoyance pour les Français de l’étranger

Qui sommes-nous ? Basés à Mexico, nous assurons la santé des Français du contient américain et proposons des solutions de prévoyance depuis 2005. Sur le contient américain, il existe des produits mixtes commercialisés appelés en espagnol seguros de vida, seguros educación et en anglais universal insurance. Malgré le fait qu'elles soient très rentables pour ceux qui les commercialisent, nous ne les proposons pas car elles ne correspondent pas à nos valeurs éthiques. En effet, elles manquent de clarté et sont très peu flexibles, ce sont une sorte de schéma très obsolète. Important : nous vous conseillons fortement de séparer les concepts et de choisir des spécialistes, c’est à dire une banque ou une organisation financière pour vos investissements, une compagnie d’assurance pour votre protection. Les propositions d’Expat Assurance - Prévoyance: 1. Prévoyance à la française Assurance décès et incapacité partielle, totale et permanente avec April ou MSH International. C’est le modèle français d’assurance décès. Il s’agit de produits temporaires annuels dont la somme assurée peut varier de 15,000 à 500,000 d’euros. La souscription est annuelle et les tarifs augmenteront en fonction de votre âge. L’âge limite de couverture est de 65 ans. Assurance invalidité : partielle, unique sur le marché, vous pourrez souscrire une protection en cas d’incapacité/invalidité de travail, le tarif sera en fonction de votre âge et du montant de l’indemnisation journalière choisi. La grande majorité des assurances du continent américain propose une couverture en cas d’incapacité totale et permanente, peu de compagnies prennent le risque de couvrir une incapacité partielle. 2. La prévoyance made in USA ! Solutions américaines d’assurance décès et invalidité totale et permanente. Avec American Fidelity, nous vous proposons des plans sur 10, 20, 30 ans ou jusqu’à l’âge de 85 ans et 100 ans. Somme assurée [...]

Quelle est la différence entre une assurance vie et une assurance décès?

Sur le contient américain, il existe de nombreuses offres d'assurance vie et de décès ainsi que les assurances d'invalidité et incapacité.  Pour un Français, ces concepts peuvent être un peu confus car ils sont vendus sous forme de "produits mixtes". En Français on fait la distinction mais en Anglais comme en Espagnol, ce sont des termes génériques : "Seguros de Vida" et "Life Insurance". En quoi consistent ces offres ? Nous vous expliquons tout en quelques lignes afin d'y voir plus clair. 1. Prévoyance : l’assurance vie. L’assurance vie est un contrat qui permet de se constituer un capital produisant des intérêts. Ce contrat peut permettre à la fois d’améliorer sa retraite et de transmettre un patrimoine au bénéficiaire de son choix. Il s’agit donc d’un produit financier qui peut se transmettre et présente des avantages fiscaux importants, avec des possibilités assez variées d’actifs (Sicav, SCPI…). Ce système est assez flexible quant à la disponibilité des fonds, les versements sont libres pour une durée de vie sans contraintes. Plusieurs compagnies sont spécialisées dans la gestion patrimoniale et la fiscalité des expatriés et disposent d’une myriade de solutions dans ce domaine. Méfiez-vous des solutions pour les retraites ou autres investissements qui ne sont pas flexibles concernant les retraits et les versements, vous devez pouvoir disposer de votre capital c’est important. Le marché a considérablement évolué, les produits très contraignants sont complètement obsolètes. Attention aux produits très peu flexibles mélangeant les concepts ; c’est un écran de fumée ! Si le contrat est compliqué et l’utilisation très technique, cachez plutôt votre argent sous le matelas ! 2. Prévoyance : L’assurance Décès. Il s'agit cette fois-ci d’une solution de protection comme pourrait le proposer une assurance voiture ou une assurance habitation. Que protège-t-elle ? [...]

Quelles mutuelles pour un français expatrié ?

La France a le record mondial : 32% du PIB en aides diverses. La sécurité sociale, la carte vitale, la CMU, le RSA, l’assurance chômage, les APL, Page, ASF, ARS, APL, ALF, PTZ, GDF, EDFARE, ASS, ASR, ADR, RFPE et j’en passe… Bien sûr nos compatriotes de la métropole se plaignent, c’est le sport national, mais pour nous, les français expatriés, la réalité est plus difficile : Chili : 11,2% du PIB, Mexique : 9.5%, Brésil : 10.6%, USA : 19%. Pour tous ceux qui sont expatriés sur le continent américain et qui n’ont pas le parachute d’une multinationale mais plutôt un cousu main, c’est plus compliqué il faut donc faire attention ! Faire attention, ça veut dire quoi ? Ne pas absorber des risques que l’on ne peut pas assumer financièrement. Ne pas acheter des produits peu flexibles ou démesurés par rapport à votre besoin, la pire assurance c’est celle que vous ne pouvez pas payer. Par quoi commencer ? Le système de protection fonctionne un peu comme des Lego ; à quoi bon prendre un plan retraite si vous allez vous ruiner à cause d’une maladie grave ou parce que vous avez écrasez quelqu’un en voiture ! Voici une hiérarchie de protections que nous vous proposons : 1. Ma première mutuelle : la Responsabilité Civile de mon moyen de transport. Plutôt qu’assurer la valeur du moyen de transport c’est la responsabilité civile qui est indispensable. Blesser ou tuer quelqu’un au volant sans avoir d’assurance c’est tout simplement impensable, les conséquences sont désastreuses. 2. Ma deuxième mutuelle : mon assurance santé ? Une appendicite sans complication peut coûter 10,000 euros au Mexique ou au Brésil, et jusqu’ à 5 fois plus aux USA ! Une journée de soins intensifs ? de [...]

Avez-vous un bon courtier d’assurance ?

Pourquoi un courtier d’assurance ? Afin de souscrire une assurance, quelle qu’elle soit, vous devez faire un choix. Vous pouvez passer directement par la compagnie ou utiliser les services d’un courtier. Le travail des courtiers est parfois mal compris. Ici, Expat Assurance va vous clarifier ce rôle méconnu et comment les connaissances du courtier dans le domaine des complémentaires santé et prévoyance peuvent vous faire gagner du temps et de l’argent. Le courtier en assurance n’est pas à la botte des compagnies d’assurance, loin de là. Il est en fait un intermédiaire entre un client et les compagnies d'assurance. Une fois que la situation et les besoins du client ont été compris, le courtier s’attelle à étudier les offres des assureurs (Mutuelles, complémentaires ou organisme de prévoyance) avec lesquels il travaille, pour trouver celle qui convient le mieux aux besoins qui lui ont été spécifiés. C’est d’ailleurs pourquoi Expat Assurance ne travaille qu’avec quelques assurances bien choisies. Nous les connaissons, nous maîtrisons leurs offres et nous avons confiance en elles. Il n’y a aucun intérêt à représenter 15 assurances pour épater la galerie sans pouvoir garantir leur utilité. Comment reconnaître un bon courtier ? Gratuit : les courtiers sont rémunérés par les assureurs à la signature du contrat, leur service est complètement gratuit pour les clients. Il n’a aucune commission supplémentaire ou sur-tarification. Méfiez-vous de tout courtier qui vous demanderait un tel paiement. Indépendance : le courtier choisit les compagnies pour lesquelles il souhaite travailler de manière complètement indépendante. L’objectif est de proposer un éventail de solutions lui permettant de satisfaire les besoins souvent très divers de sa clientèle et de prendre en considération leur évolution. Gare aux courtiers, principalement en ligne, qui revendiquent la représentation d’une myriade de compagnies et de solutions ! Personne [...]