Expatriation au Royaume-Uni après le Brexit : ce qu’il faut savoir

expatriation-royaume-uni
L’expatriation au Royaume-Uni est depuis longtemps plébiscitée par les Français, notamment les jeunes et les familles, en raison des opportunités professionnelles et des conditions de vie avantageuses offertes par ce pays tout proche de la France.

Sommaire

L’expatriation au Royaume-Uni est depuis longtemps plébiscitée par les Français, notamment les jeunes et les familles, en raison des opportunités professionnelles et des conditions de vie avantageuses offertes par ce pays tout proche de la France.

Si mener un tel projet a bien a longtemps été d’une grande simplicité sur le plan administratif, de grands changements ont eu lieu avec l’entrée en vigueur du Brexit. 

S’expatrier au Royaume Uni : de nouvelles obligations

Entreprendre une expatriation au Royaume-Uni est désormais plus compliqué sur le plan administratif, et les conditions d’installation dans le pays bien plus restrictives que par le passé.

Le passeport est désormais obligatoire pour passer la frontière, et les ressortissants européens sont traités de la même manière que tous les autres étrangers souhaitant immigrer au Royaume-Uni. Le pays souhaite attirer des profils d’expatriés qualifiés, capables de s’intégrer rapidement et d’apporter quelque chose à l’économie nationale.

C’est pourquoi l’obtention d’un titre de séjour pour immigrer au Royaume-Uni est désormais conditionné :

  • À la maîtrise d’un certain niveau d’anglais
  • À un certain niveau de revenus
  • À des qualifications spécifiques.

Chacun de ces éléments rapporte au candidat à l’expatriation un certain nombre de points pris en compte pour l’obtention d’un visa. Le score à obtenir dépend du type de titre de séjour demandé.

Comment immigrer au Royaume-Uni en pratique ?

Les Français déjà installés au Royaume-Uni avant 2020 doivent faire une demande spécifique pour obtenir le statut « settled » (pour les personnes installées depuis plus de 5 ans) ou « pre-settled » (pour les autres) permettant de continuer à résider et travailler sur le sol britannique.

Tous les autres Français projetant une expatriation au Royaume-Uni doivent quant à eux demander un visa correspondant à leur situation. Il en existe de nombreux types, et les personnes susceptibles de travailler dans le système public de santé bénéficient de facilités administratives.

Pour les autres, les titres de séjours les plus communs sont : 

Le « Student Visa » pour les étudiants. ils doivent justifier :

  • De moyens financiers suffisants
  • D’une bonne maîtrise de l’anglais
  • D’une inscription dans un établissement britannique.

Le « Skilled Worker Visa » pour les travailleurs. Ils doivent :

  • Maîtriser l’anglais
  • Présenter une promesse d’embauche par un employeur agréé justifiant d’un salaire et de qualifications suffisante.

Les profils très qualifiés en recherche, sciences et techniques peuvent prétendre au « Global Talent Visa » même sans promesse d’embauche.

Enfin, les personnes souhaitant immigrer au Royaume-Uni pour rejoindre un proche déjà installé sur place doivent demander un « Family Visa ».

La santé, un point crucial de l’expatriation in UK

Le Brexit est venu introduire une nouvelle obligation en matière d’expatriation au Royaume-Uni : la surtaxe NHS (National Health Service, la Sécurité sociale britannique). Les personnes qui immigrent pour travailler au NHS en sont exonérées.

Les autres doivent ajouter cette taxe au coût de leur visa, et son montant varie en fonction du type de titre de séjour demandé.

Chaque nation du Royaume-Uni (Angleterre, Écosse, Pays de Galles, Irlande du Nord) applique sa propre politique en matière de santé.

Si le NHS écossais bénéficie souvent d’une meilleure réputation que les autres, le service public d’assurance santé britannique présente tout de même des problèmes récurrents de fonctionnement et de personnel en sous-effectif – notamment les spécialistes.

Les étrangers qui ont fait le choix de s’expatrier au Royaume-Uni ont donc pour habitude de se faire soigner dans le privé pour bénéficier d’une prise en charge satisfaisante.

Ce choix a un coût conséquent, c’est pourquoi il est vivement conseillé de souscrire une assurance santé privée internationale auprès d’une compagnie française spécialisée en prévision d’une expatriation au Royaume-Uni, qu’il s’agisse d’une offre CFE + Complémentaire, ou d’une assurance dite au 1er euro.

Ce type de couverture présente un bon rapport qualité-prix et offre une prise en charge de l’assuré et de sa famille dans le monde entier pour les soins de santé et d’hospitalisation, ainsi qu’une assistance et une gestion des dossiers entièrement francophone, pour plus de confort.

La façon la plus simple de trouver le contrat le plus adapté à sa situation d’expatrié est de recourir à un comparateur d’assurances en ligne, mais attention : avoir une assurance santé privée avant d’immigrer au Royaume-Uni n’exonère pas de la surtaxe NHS.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.