S’expatrier en Angleterre après le Brexit

expatrier-angleterre
Pendant longtemps, il était plutôt facile de s’installer en Angleterre. Mais depuis le 1er janvier 2021 et l’entrée en vigueur du Brexit, la politique d’immigration du pays est beaucoup plus restrictive.

Sommaire

Pendant longtemps, il était plutôt facile de s’installer en Angleterre. Mais depuis le 1er janvier 2021 et l’entrée en vigueur du Brexit, la politique d’immigration du pays est beaucoup plus restrictive.

Tous les ressortissants européens et non-européens sont désormais traités de la même façon, et le nouveau système d’immigration cherche à attirer en priorité les expatriés susceptibles de contribuer significativement à l’économie du pays.

Dans ces conditions, comment s’expatrier en Angleterre ?

Comment s’expatrier en Angleterre après 2020 ?

Des conditions d’immigration plus sélectives

Avant 2021, les Français n’avaient besoin que d’une carte d’identité pour s’installer en Angleterre. Mais les choses ont changé.

S’il est toujours possible de séjourner dans le pays en tant que touriste pour une durée de moins de six mois, le passeport devient obligatoire à compter d’octobre 2021, et les visas sont désormais incontournables pour une expatriation en Angleterre.

Pour continuer à vivre et travailler dans le pays après le 30 juin 2021, les Français qui résidaient déjà sur place en 2020 doivent faire une demande pour obtenir :

  • Le statut « settled » pour ceux qui sont installés depuis plus de 5 ans
  • Le statut « pre-settled » pour ceux qui sont installées depuis moins de 5 ans avant cette date.

Un nouveau système d’immigration à points s’applique à tous ceux qui souhaitent s’expatrier en Angleterre à partir de 2021. Le nombre de points requis et leurs conditions d’attributions varient suivant le type de visa demandé.

Quel visa pour s’installer en Angleterre ?

Parmi les principaux types de visas qui permettent de s’installer en Angleterre, on trouve :

« Skilled Worker Visa »

Ce visa exige certaines conditions :

  • Une promesse d’embauche par un employeur agréé avec un salaire minimum
  • La maîtrise de l’anglais
  • Un certain niveau de qualification
  • Un niveau de rémunération.

« Global Talent Visa »

Il est destiné aux profils hautement qualifiés, même sans promesse d’embauche, dans :

  • La recherche
  • L’ingénierie
  • Les sciences
  • Les nouvelles technologies.

« Student Visa »

Pour être accordé, le « student visa » nécessite :

  • La maîtrise de l’anglais
  • Une inscription validée dans un établissement d’enseignement britannique
  • Des moyens financiers permettant de payer sa formation et ses dépenses quotidiennes.

« Graduate Visa »

Le « graduate visa » sera valable à partir de juillet 2021 et permettra aux étudiants diplômés d’un établissement anglais de rester travailler sur place pendant deux ans au maximum après la fin de leur cursus.

« Family Visa »

Il permet de rejoindre un conjoint ou un parent qui est déjà établi en Angleterre.

D’autres visas spécifiques existent, notamment pour :

  • Les artistes
  • Les sportifs
  • Les créateurs de start-ups
  • Etc.

En raison d’une pénurie de poste, les personnes recrutées pour occuper un emploi dans le système public de santé britannique bénéficient aussi d’une procédure accélérée et simplifiée pour s’installer en Angleterre.

La surtaxe NHS, une autre obligation pour s’expatrier en Angleterre

Les expatriés bénéficient du NHS

En plus du prix du visa, il faut aussi payer une taxe sur le système de santé pour pouvoir s’installer en Angleterre. Le montant de cette taxe varie suivant le type de visa demandé, et les expatriés recrutés par le NHS (National Health System) en sont exonérés.

Une fois le visa obtenu et la taxe payée, l’expatrié bénéficie de la couverture de NHS pour ses frais de santé. Mais toutes les dépenses ne sont pas prises en charge, sont par exemple exclus :

  • Les prescriptions
  • Les soins dentaires.

Les faiblesses récurrentes du secteur public de la santé anglais poussent la plupart des expatriés à se faire soigner dans le secteur privé.

Les soins sont alors très coûteux, et jamais pris en charge par le NHS. C’est pourquoi il est indispensable de souscrire une assurance santé privée avant de s’expatrier en Angleterre.

Quelle assurance santé pour une expatriation en Angleterre ?

Il est possible de souscrire son assurance santé internationale auprès de la Caisse des Français de l’Étranger. Il faudra alors obligatoirement souscrire aussi une complémentaire, si possible gérée directement par la CFE, pour bénéficier d’une couverture et de remboursements convenables.

Cette solution est intéressante notamment pour les jeunes et pour les personnes souffrant de préexistences médicales, car la CFE ne pratique pas de questionnaire de santé.

Une autre solution très répandue de couverture maladie pour une expatriation en Angleterre est de souscrire un contrat au 1er euro. Ce type d’assurance est très apprécié des expatriés pour son bon rapport qualité-prix et sa grande flexibilité.

Pour comparer les offres et faire le bon choix, la solution la plus simple est de recourir à un comparateur en ligne. Dans tous les cas, une bonne assurance santé permettra de couvrir l’expatrié en Angleterre comme en France, pour :

  • Ses soins courants
  • Ses hospitalisations
  • Un éventuel rapatriement.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.