L’assurance maladie au Vietnam

assurance-maladie-vietnam

Sommaire

De nombreux étrangers négligent de souscrire une assurance maladie pour le Vietnam, persuadés qu’ils y courent peu de risques et que les tarifs des soins de santé sur place sont abordables.

Mais c’est une mauvaise idée : une assurance maladie est indispensable au Vietnam pour les expatriés, et vivement recommandée pour les séjours de plus courte durée, car quelques maladies endémiques, le climat tropical et les fréquents accidents de la route multiplient le risque de dépenses imprévues.

Le système de santé au Vietnam

Une couverture médicale universelle pour les résidents

La santé s’améliore progressivement au Vietnam depuis plusieurs années avec le développement économique du pays.

Les autorités ont voté des réformes afin d’essayer de mettre en place une couverture médicale universelle aux résidents pour les soins de base.

Elle est obligatoire pour les salariés ayant un contrat de travail de plus de 3 mois, les étudiants et les enfants, et sur la base du volontariat pour le reste de la population.

Mais le niveau des prestations offertes reste faible car le système d’assurance maladie au Vietnam est encore sous-financé.

Les différences entre secteur public et privé

Le système de santé vietnamien se divise entre public et privé.

Le prix des soins dans le public est abordable pour les étrangers, mais la qualité du service n’est pas à la hauteur des standards occidentaux à cause d’un manque chronique de personnel et d’équipement, qui nuit à l’hygiène et à l’efficacité de ces structures.

Les files d’attente sont longues, et les médecins ne parlent généralement que le vietnamien.

La qualité et l’offre de soins est aussi très variable entre zones urbaines et rurales, et il faut souvent voyager pour pouvoir être pris en charge pour un traitement particulier ou relativement lourd, parfois dans un autre pays, mieux équipé, comme Singapour.

Il est généralement recommandé aux étrangers de se tourner vers le secteur privé (cliniques privées et hôpitaux internationaux), mieux équipé et plus efficace.

Il est plus facile d’y trouver des médecins bilingues voire trilingues, mais ces services sont concentrés dans les grandes villes, et sont bien sûr plus chers.

Les prix de la santé au Vietnam

Le prix de la santé est très variable au Vietnam selon les établissements.

Il faut compter entre 30 et 60 euros pour consulter un généraliste privé (jusqu’à 100 euros en clinique internationale), et entre 40 et 70 euros pour voir un spécialiste.

Pourquoi souscrire une assurance maladie pour le Vietnam ?

Une solution simple et efficace

Souscrire une assurance maladie pour le Vietnam auprès d’une compagnie privée est la norme pour les expatriés et les voyageurs.

Il ne faut pas compter sur la Sécurité sociale française qui ne prend pas en charge les dépenses à l’étranger sauf circonstances très exceptionnelles.

Souscrire une assurance locale n’est pas non plus une solution optimale : cela nécessite de bien connaître le système de santé et la langue du pays pour gérer son dossier, et une telle assurance maladie ne fonctionne qu’au Vietnam.

Pourquoi choisir une compagnie française ?

Il est plutôt recommandé de souscrire une assurance auprès d’une compagnie française spécialiste de l’assurance internationale qui permettra de bénéficier d’une assistance francophone et d’un contrat simplifié, ainsi que de partenariats avec des établissements locaux (avec par exemple le tiers-payant hospitalier).

Une telle assurance suit son bénéficiaire partout dans le monde, et même en France.

Les garanties indispensables d’une assurance maladie pour le Vietnam

Parmi les garanties essentielles à couvrir figurent bien sûr les hospitalisations et les rapatriements, mais il faut aussi penser à vérifier que l’assuré est bien couvert en cas d’accident à moto, récurrents dans le pays.

Quelle assurance maladie choisir pour le Vietnam ?

La CFE, utile en cas de préexistences médicales

En matière d’assurance maladie au Vietnam, il existe principalement deux solutions pour les étrangers.

L’une est d’adhérer à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE).

Son principal avantage est de ne refuser aucune adhésion et ne pas pratiquer de questionnaire de santé : les cotisations sont progressives et calculées seulement suivant l’âge et la situation familiale de l’assuré, sans surprime en cas de préexistence.

La CFE permet aussi de maintenir un lien avec la Sécurité sociale pour retrouver ses droits rapidement en cas de réinstallation en France.

Mais les remboursements de la CFE sont les mêmes que ceux de l’assurance maladie française, et les garanties couvertes sont minimales (le rapatriement n’est pas inclus).

Il faut donc souscrire une complémentaire auprès d’une autre compagnie pour être correctement couvert et remboursé, qui augmente le prix de l’assurance maladie au Vietnam.

Les contrats au 1er euro, flexibles et efficaces

Le questionnaire médical est obligatoire à la souscription d’une assurance au 1er euro. Mais malgré cela, cette solution d’assurance maladie pour le Vietnam reste la plus recommandée pour les voyages de courte durée ou les expatriations.

Ces contrats sont commercialisés par des compagnies ayant une vraie expertise de l’assurance internationale, et sont d’une grande flexibilité, ce qui permet de souscrire la formule la plus adaptée à chaque situation, tout en bénéficiant d’un bon rapport qualité-prix puisque les remboursements se font dès le premier euro dépensé.

Un comparateur en ligne permettra de comparer les contrats et de trouver l’offre d’assurance maladie la plus adaptée à chaque profil.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Voir les tarifs en 2 clics !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.