Tout savoir sur l’assurance maladie au Mexique

Au Mexique, le système d'assurance maladie est relativement semblable au système français. Il est composé de deux types de couvertures maladies. D'une part, la sécurité sociale publique, obligatoire, est automatiquement octroyée par les entreprises à leurs salariés. D'autre part, un système de mutuelles privées, que certaines entreprises fournissent à leurs employés. L'assurance maladie publique au Mexique L'organisme de sécurité sociale du Mexique s'appelle l'IMSS : Instituto Mexicano del Seguro Social. Il englobe le droit à la couverture maladie, l'assistance médicale, la protection sociale et les services sociaux. La Sécurité sociale mexicaine La Sécurité sociale est composée d'un régime obligatoire et d'un régime volontaire dont les prestations et le coût varient. Le régime obligatoire est destiné aux travailleurs salariés, alors que le régime volontaire s'adresse aux travailleurs indépendants et aux travailleurs du service public. La protection sociale couvre l'assuré, son conjoint ou compagnon, ses enfants (jusqu'à 16 ans, voire 25 ans s'ils sont étudiants). Les parents sont couverts s'ils vivent avec l'assuré. Quelles sont les prestations couvertes par l'assurance maladie au Mexique ? L'IMSS prend en charge les frais d'hospitalisation, les soins médicaux, les opérations chirurgicales et les médicaments. Mais seuls les soins prodigués par les établissements de santé publics et par le médecin traitant sont concernés par cette prise en charge. En cas de maladie ou d'accident entraînant une incapacité de travail, l'IMSS verse une partie du salaire pendant 52 semaines au maximum. Comme en France, chaque assuré est affilié à un médecin traitant, mais celui-ci est affecté par l'IMMS et il est difficile d'en changer. Combien coûte l'assurance maladie au Mexique ? Les Mexicains percevant le salaire minimum sont exonérés de cotisations. C'est alors l'employeur qui prend intégralement en charge leur sécurité sociale. Pour les autres salariés, une part des cotisations est à régler [...]

La physiothérapie, encore en évolution au Mexique

Julio Abraham Zúñiga, un physiothérapeute à Mexico, s'entretient avec Expat Assurance sur la façon dont, malgré une croissance solide, la connaissance de sa discipline reste faible. Nous avons discuté de la façon dont l'habitude américaine et européenne de rechercher un traitement complet à long terme pour une blessure, y compris la physiothérapie, n'est pas commune ici et comment changer cette tendance. Q : Quel est l'état actuel de la physiothérapie au Mexique ? Que peut-on faire pour aider à améliorer la connaissance de cette discipline ? Julio Abraham Zúñiga: Actuellement au Mexique, la physiothérapie est relativement nouvelle, bien qu’elle existe dans le monde entier existe depuis de nombreuses années. Au Mexique, il s'agit d'une discipline de santé qui se développe très rapidement et est en plein essor. Malgré cela, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour éduquer la population mexicaine sur l'importance de la physiothérapie. Ce n'est pas seulement un outil en cas de blessure ou de maladie, mais aussi à titre préventif. Actuellement, plus de soutien est nécessaire pour e sa croissance dans le pays non seulement en tant que carrière universitaire, mais aussi en tant que domaine de recherche. Le Mexique, un pays où la population est très diversifiée, doit voir un investissement important et constant dans la physiothérapie et de réadaptation. De la même manière, nous pourrions travailler avec des institutions gouvernementales pour soutenir, diffuser et promouvoir la physiothérapie et la réadaptation au Mexique. Q : Comment pensez-vous que la compréhension de la thérapie physique a évolué parmi vos patients, les étrangers et les Mexicains ? Zúñiga : La compréhension et la façon de voir la kinésithérapie s'élargissent, principalement avec les Mexicains qui, pour des raisons culturelles, sont plus habitués à ne faire soigne que lorsque les douleurs ou les [...]