Contrat d’expatriation : à quel salaire s’attendre ?

Couple sous contrat d'expatriation recevant leur salaire.
Négocier son contrat d’expatriation en matière de salaire est alors tout à fait légitime. En particulier, dans le cas où ce bouleversement temporaire affecterait, entre autres, les engagements professionnels et personnels du conjoint.

Sommaire

Il est clair qu’accepter un poste à l’étranger représente un réel sacrifice, que cela soit sur le plan personnel ou même professionnel.

Négocier son contrat d’expatriation en matière de salaire est alors tout à fait légitime. En particulier, dans le cas où ce bouleversement temporaire affecterait, entre autres, les engagements professionnels et personnels du conjoint.

Que doit-on savoir sur la rémunération en tant qu’expatrié ? Gagnerait-on vraiment plus en signant son contrat d’expatriation ? Qu’en est-il des cotisations et de l’assurance santé ? Réponses. 

Le salaire dans un contrat d’expatriation : qu’est-ce qui change ?

Dans le cadre d’un contrat d’expatriation, votre salaire va probablement varier, et ce, pour plusieurs raisons.

En pratique, votre rémunération en tant qu’expatrié augmente pour vous permettre une meilleure adaptation à votre nouvelle situation.

Et en règle générale, le contrat de travail français est carrément suspendu pour être remplacé par un autre format plus convenable.

Il s’agit ici d’offrir une bonne rémunération censée compenser la perte de certains avantages personnels et professionnels. Entre autres, la perte de salaire du conjoint et les frais de scolarité.

Quoi qu’il en soit, plusieurs facteurs influencent le salaire d’expatriation. En principe, il s’agit de :

  • Primes d’expatriation
  • Fiscalité
  • Différentiel de coût de vie
  • Situation familiale
  • Mesures d’accompagnement : logement, véhicule, voyages, etc.

Votre salaire d’expatrié augmente grâce aux primes d’expatriation 

Une prime d’expatriation est accordée par l’employeur – ou est négociée avec lui – et est pensée pour vous motiver en tant que collaborateur.

Il en existe différents types que nous prenons le soin de décrire ci-après.

Prime de difficulté de vie : l’incontournable du contrat d’expatriation pour un salaire correct

En principe, l’employeur vous la verse afin de compenser les conditions de vie pouvant s’avérer difficiles à l’étranger.

Il s’agit d’un pourcentage qui varie en fonction du pays et des circonstances qui règnent dans ce dernier. Elle est donc davantage plus élevée en cas de:

  • Situation politique précaire
  • Climat difficile
  • Conditions défavorables d’hygiène
  • Système de santé défaillant
  • Pays dangereux
  • Etc.

Notez qu’il n’est plus possible de bénéficier de cette prime en cas d’expatriation dans l’Union européenne.

Prime de mobilité

La prime de mobilité est quelque peu différente de la prime d’expatriation. Cette dernière correspond le plus souvent à un montant forfaitaire.

Aussi, il faut noter qu’elle est payée en une ou deux fois, mais également au début ou à la fin de la mission.

Prime de coût de la vie

Elle permet de couvrir le coût de la vie quotidienne si ce dernier est plus élevé dans le pays de destination.

De quoi pouvoir jouir d’un bon contrat d’expatriation avec un salaire adapté au maximum à votre nouvelle vie.

Prime d’installation

La prime d’installation est également connue sous le nom de « prime de rideau ». Vous le savez, il n’est jamais facile de s’installer à l’étranger. Cette prime fait l’objet d’une aide permettant de payer les frais de déménagement.

Les premières dépenses faites sur place seront également prises en compte dans le cadre de cette prime.

La prise en charge de certaines dépenses par l’entreprise : primes d’accompagnement

Il faut savoir que lors d’une mobilité professionnelle internationale, une entreprise peut parfaitement prendre en charge certains frais.

C’est le cas des frais de déplacement, par exemple. Ainsi, en tant qu’expatrié, vous n’aurez pas ce type de montants à avancer et vous pourrez travailler et vivre plus sereinement dans le nouveau pays.

Serait-on plus riche en s’expatriant ? 

Lorsque l’on devient expatrié, il convient de considérer dans un premier temps le salaire en lui-même. Deux situations sont possibles :

  • L’expatrié sous contrat local : la personne partant à l’étranger aura un salaire de base, que l’on peut aussi connaître sous le nom de salaire de référence. Cela sera donc considéré comme sa source de revenu principal et il n’aura plus aucune prime ou charge provenant de l’entreprise basée en France
  • Le statut détaché de l’entreprise en France

Dans le cas du statut de détaché, plusieurs types de salaires sont possibles :

  • Le salaire de référence du pays d’origine : vous percevrez le même salaire de référence que si vous étiez toujours salarié dans votre pays
  • Le salaire de référence du pays d’accueil : vous percevez le salaire de référence du pays d’accueil si vous occupez un poste équivalent
  • Le salaire de référence de pays tiers : vous toucherez votre salaire en fonction du pays qu’aura choisi l’entreprise
  • Le salaire de référence dit international : il correspond à un montant dépendant de la fonction exercée. Normalement, il est fixé par l’entreprise. Ce qui est bien avec ce mode de rémunération, c’est qu’il donne accès à tous les privilèges accordés aux collaborateurs en France. À savoir la prime d’ancienneté, le 13e mois et bien d’autres. 

Lorsque vous serez à l’étranger, votre salaire devrait s’ajuster automatiquement.

Néanmoins, vous pouvez le réclamer en cas de problèmes avant de partir.

En s’expatriant et en fonction du statut sous lequel vous exercez, vous pouvez gagner plus qu’en France, mais il se peut que cela ne soit pas le cas.

En effet, de nombreux paramètres sont à prendre en compte. 

Notez quand même que le temps où le salaire d’un contrat d’expatriation permettait d’avoir systématiquement une vie de luxe est révolu.

Tout dépend désormais de la destination et non du statut seul.

Les frais à prendre en compte

Nombreux sont les frais auxquels vous devez penser pour bien préparer votre budget d’expatriation. D’ailleurs, cela fait l’objet d’une étape cruciale pour que votre négociation de salaire d’expatrié puisse être fructueuse. 

Protection sociale

Lorsque vous allez vous retrouver à l’étranger, des frais supplémentaires sont à prendre en considération.

La protection sociale est le critère le plus important qui ne doit pas être négligé. Dès lors que l’on vous fait part de votre date de départ, il faut prévenir l’Assurance Maladie.

Pour savoir si vous êtes toujours rattaché au système de santé français, il faut vous informer sur la catégorie qui décrit bien votre situation : 

  • Si vous êtes salarié détaché, vous gardez les mêmes droits. Vous continuez ainsi à bénéficier de votre protection sociale à l’étranger
  • Si vous êtes salarié expatrié, vous ne dépendez plus du système de santé français. Vous êtes affilié au régime local et cotiserez donc pour ce dernier. Vous pouvez également souscrire à la Caisse des Français de l’Étranger qui propose une couverture des risques également.

La dernière option que vous avez est tout simplement d’adhérer à l’Assurance Santé Internationale.

Cette dernière permet de vous accompagner tout au long de votre séjour. Elle vous offre notamment tout un panel de prestations parfaitement adaptées à vos besoins.

Billet d’avion

Évidemment ! C’est la première dépense à laquelle il convient de prêter toute votre attention. Ce budget peut être conséquent si le pays de destination s’avère très loin du pays d’origine.

D’autres situations peuvent également influencer ce budget tel que le nombre d’accompagnateurs.

Frais administratifs

L’expatriation fait appel à des formalités et donc à des frais supplémentaires pouvant atteindre les 100 €. 

Frais d’installation

Vous pouvez avoir besoin d’investir jusqu’à 3 000 € pour votre déménagement international.

Quoi qu’il en soit, veillez à comparer plusieurs devis afin de faire le meilleur choix en matière de prestations. 

Par ailleurs, il convient de vous renseigner sur les prix des appareils électroménagers ou de tout autre équipement nécessaire.

Pensez également aux frais de location d’une voiture si votre conjoint, par exemple, en éprouve le besoin. Et donc, n’oubliez également pas les assurances. 

Frais de logement

Il est assez connu que les frais de logement tendent à varier d’un quartier à l’autre. Informez-vous avant de quitter le pays.

En règle générale, prévoyez un budget minimum de 750 € si vous souhaitez un logement décent.

Frais de scolarité

S’expatrier lorsque vous avez des enfants en âge de scolarité n’a rien d’évident.

Retenez que vous avez le choix entre 483 établissements scolaires français à l’étranger dans pas moins de 135 pays. Un budget minimum annuel de 7 000 € peut être nécessaire.

Frais en France

À vous de déterminer les frais que vous devrez continuer de régler même en étant expatrié.

Faites-le si vous détenez une maison ou que vous avez d’autres sources de revenus en France, auquel cas vous serez amené à payer les impôts comme tout résidant dans l’Hexagone.   

Autres frais

Les cours de langue locale, les frais de déplacement, le téléphone, l’accès à Internet, l’électricité…

Ce sont des frais que vous devrez gérer au quotidien. Faites-en une revue avant votre départ pour en évaluer le coût total. 

False
undefined

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé aux USA

[Édition 2021]

Découvrez les conseils des experts de
l’assurance maladie aux USA et apprenez à choisir votre assurance santé :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé au Mexique [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir pour partir et vivre en tout sécurité au Mexique en tant qu’expatrié :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé internationale
Partez en toute sécurité, avec la bonne couverture et les bonnes infos ! On vous explique :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé aux Émirats arabes unis [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur le système de santé des Émirats arabes unis et sur les solutions d’assurances existantes pour les expatriés:

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé en Thaïlande [Édition 2021]

Expatriez-vous en toute confiance grâce à notre recueil des informations importantes sur le système d’assurance santé en Thaïlande :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé au Royaume-Uni [Édition 2021]

Découvrez les particularités du système de santé anglais et tout ce qu’il faut savoir en tant qu’expat au Royaume-Uni :

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.