Comment s’expatrier en Nouvelle Zélande ?

expatrier-nouvelle-zelande
Près de 10 000 Français ont fait le choix de s’expatrier en Nouvelle Zélande, une destination qui a de quoi séduire. En plus de son environnement préservé et unique au monde, le pays arrive devant la France dans la plupart des classements internationaux sur la qualité de vie.

Sommaire

Près de 10 000 Français ont fait le choix de s’expatrier en Nouvelle Zélande, une destination qui a de quoi séduire. En plus de son environnement préservé et unique au monde, le pays arrive devant la France dans la plupart des classements internationaux sur la qualité de vie.

Les expatriés y profitent donc de conditions de vie agréables et d’un environnement multiculturel qui rend l’intégration facile. Mais attention : une expatriation en Nouvelle Zélande est un projet qui doit être minutieusement préparé.

Quel visa pour s’expatrier en Nouvelle Zélande ?

Une solution simple pour s’expatrier en Nouvelle Zélande consiste à partir grâce au programme Vacances-Travail (PVT). Valable 12 mois, il permet aux Français jusqu’à 30 ans d’allier tourisme et travail ou études.

La demande de PVT se fait en ligne mais peut s’avérer insuffisante pour une expatriation en Nouvelle Zélande :

  • Il ne peut être obtenu qu’une fois dans sa vie
  • Il ne permet pas d’être accompagné de ses enfants
  • Il n’autorise pas à occuper un emploi permanent.

Si le PVT ne convient, il existe de nombreux autres visas pour s’expatrier en Nouvelle Zélande, par exemple :

  • Le visa de travail temporaire pour les personnes ayant une offre d’emploi sur place, les étudiants et les stagiaires. Ce visa a une durée maximale de 3 ans, il faut ensuite demander un permis de résidence
  • Le visa entrepreneur-résident pour les travailleurs indépendants
  • Le visa de recherche d’emploi pour les 20-35 ans hautement qualifiés. Sa validité est de 9 mois, mais seuls 300 visas de ce type sont délivrés chaque année
  • Le visa de résident catégorie migration qualifiée pour les moins de 55 ans ayant des compétences susceptibles de contribuer à l’économie néo-zélandaise. Sa durée de validité est illimitée.

Dans tous les cas, il faut anticiper sa demande car l’obtention d’un visa peut prendre jusqu’à 6 mois. Ils dépendent de la validation préalable d’une déclaration d’intérêt par les autorités et, suivant leur catégorie, d’un système à points et du niveau d’anglais du candidat.

Si l’expatrié a déjà une offre d’emploi sur place, son futur employeur doit fournir le contrat de travail ainsi qu’une description du poste.

Travailler pendant son expatriation en Nouvelle Zélande

Le work permit, apposé dans le passeport à l’arrivée dans le pays est indispensable pour pouvoir travailler pendant une expatriation en Nouvelle Zélande.

Il est également impératif d’obtenir un numéro IRD (Inland Revenue) auprès du fisc local pour pouvoir travailler et ouvrir un compte bancaire, démarche rapide et gratuite en échange d’un premier dépôt.

S’expatrier en Nouvelle Zélande pour travailler est une démarche intéressante. Le taux de chômage y est faible, près de 70 entreprises françaises sont implantées sur place, et l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle y est respecté.

Pour réussir son projet, il faut impérativement maîtriser l’anglais, et opter pour un secteur d’emploi dynamique. C’est le cas pour :

  • Les TIC
  • La communication
  • La publicité
  • Les biotechnologies
  • La finance
  • La construction
  • L’éducation
  • Le tourisme.

Le secteur de la santé recrute aussi beaucoup, notamment des infirmières, mais il n’y a pas d’équivalences de diplômes possibles sur place.

Si vous travaillez pendant votre expatriation en Nouvelle Zélande, votre impôt sur le revenu sera retenu à la source. Il s’applique sur tous les revenus des résidents, et sur les revenus locaux des non-résidents.

L’année fiscale commence au 1er avril, et la déclaration est individuelle (la notion de foyer fiscal n’existe pas).

Votre assurance santé internationale en 2 minutes.

Comparez les prix gratuitement en quelques clics.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Ne vous prenez pas la tête, on est là pour vous aider. Prenez rendez-vous avec un de nos experts en assurance et on vous trouvera le bon contrat, au bon prix.

Quel budget pour le logement ?

Le logement fait partie des premières questions à régler quand on décide de s’expatrier en Nouvelle Zélande. Le déménagement doit être anticipé car le transport des biens peut prendre jusqu’à 10 semaines, et certains objets peuvent être mis en quarantaine.

Parmi les particularités locales à connaître, il y a le fait que les loyers se payent à la semaine : attention à ne pas se tromper dans l’évaluation de son budget devant les prix affichés. Il faut compter environ :

  • 650$ la semaine pour une maison à Auckland
  • 450$ dans le reste du pays
  • 150 à 250$ la semaine pour une colocation, solution très répandue.

Prendre soin de sa santé pendant son expatriation

Les soins de santé sont d’une excellente qualité en Nouvelle Zélande, mais le système de santé, partagé entre secteur public et privé, est assez complexe :

  • Les consultations ne sont remboursées que pour les enfants de moins de 13 ans
  • Il est nécessaire d’avoir un médecin généraliste référent.

Les examens et consultations médicales coûtent, en moyenne, 80$.

Il n’y a pas de convention bilatérale de sécurité sociale entre la France et la Nouvelle Zélande, et un étranger qui a choisi de s’expatrier en Nouvelle Zélande ne peut bénéficier de l’assurance publique que s’il est résident permanent ou détenteur d’un visa de travail valable au moins deux ans.

Mais les temps d’attente dans le public sont souvent longs, et dans tous les cas, l’assurance santé internationale est très fortement recommandée pour être soigné, et même obligatoire pour :

  • Les détenteurs d’un PVT
  • Les stagiaires.

Ce type d’assurance permettra de couvrir les dépenses de santé dans le monde entier, y compris lors de séjour en France, et de bénéficier de l’assurance rapatriement ainsi que d’une assistance francophone.

Elle peut être souscrite auprès de la Caisse des Français de l’Étranger, ou en tant que contrat au 1er euro. Pour faire le bon choix, la solution la plus simple est de recourir à un comparateur en ligne.

True
International

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé aux USA

[Édition 2021]

Découvrez les conseils des experts de
l’assurance maladie aux USA et apprenez à choisir votre assurance santé :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé au Mexique [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir pour partir et vivre en tout sécurité au Mexique en tant qu’expatrié :

eBook gratuit !

Le guide de l'assurance santé internationale
Partez en toute sécurité, avec la bonne couverture et les bonnes infos ! On vous explique :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé aux Émirats arabes unis [Édition 2021]

Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur le système de santé des Émirats arabes unis et sur les solutions d’assurances existantes pour les expatriés:

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé en Thaïlande [Édition 2021]

Expatriez-vous en toute confiance grâce à notre recueil des informations importantes sur le système d’assurance santé en Thaïlande :

eBook gratuit !

Le guide de l’assurance santé au Royaume-Uni [Édition 2021]

Découvrez les particularités du système de santé anglais et tout ce qu’il faut savoir en tant qu’expat au Royaume-Uni :

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Être rappelé·e

On le sait, vous êtres très occupé·e, et nous aussi ! Si vous préférez choisir la date et l’heure pour qu’on s’appelle, il vous suffit de le faire grâce au calendrier ci-dessous !

Choisissez un moment qui vous convient
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.