Nos conseils pour s’expatrier à Londres

expatrier-londres
S’expatrier à Londres est un projet envisagé par de nombreux Français en quête de nouvelles opportunités et de changement de vie. Mais c’est une démarche qui doit être minutieusement anticipée et préparée pour éviter les échecs et les déceptions.

Sommaire

S’expatrier à Londres est un projet envisagé par de nombreux Français en quête de nouvelles opportunités et de changement de vie. Mais c’est une démarche qui doit être minutieusement anticipée et préparée pour éviter les échecs et les déceptions.

Les bonnes raisons de s’expatrier à Londres

Les bonnes raisons de s’expatrier à Londres sont nombreuses, et on en trouve pour tous les types de profils d’expatriés, et par exemple :

  • S’installer à Londres permet de progresser en anglais très rapidement
  • Londres est une ville cosmopolite, c’est l’occasion d’évoluer dans un environnement très international
  • Partir vivre à Londres, c’est l’occasion de s’ouvrir à de nouvelles opportunités professionnelles et de booster son cv avec une expérience à l’international
  • S’expatrier à Londres, c’est changer de vie tout en restant à seulement quelques heures de la France
  • Londres offre un cadre de vie agréable avec ses grands parcs, ses nombreux musées et monuments, ses clubs, ses boutiques et ses restaurants

Les démarches d’une expatriation à Londres après le Brexit

Avec le Brexit, s’expatrier à Londres est devenu plus compliqué que par le passé. Comme tous les étrangers, les Français doivent désormais obtenir un visa pour s’installer au Royaume-Uni, et s’acquitter en plus d’une taxe pour le financement de la Sécurité sociale locale, le NHS.

Il existe plusieurs types de visas suivant chaque situation individuelle :

  • Étudiant
  • Salarié
  • Regroupement familial
  • Etc.

Les conditions mises en place pour les obtenir rendent désormais l’expatriation à Londres beaucoup plus sélective, car le Royaume-Uni souhaite donner la priorité aux expatriés susceptibles d’apporter quelque chose à l’économie du pays.

Chaque demande est donc évaluée suivant un barème de points prenant notamment en compte :

  • Les revenus
  • Les qualifications
  • Le niveau de maîtrise de la langue anglaise.

Le score minimum à obtenir dépend du type de visa demandé, mais il est maintenant bien moins envisageable de partir à Londres dans l’espoir de décrocher un petit job. 

S’installer à Londres : un choix coûteux

Si la métropole londonienne ne figure pas parmi les villes les plus chères au monde, il faut tout de même se rendre à l’évidence : s’expatrier à Londres représente des frais importants.

Parmi les postes de dépense les plus couteux, on trouve le logement : les loyers moyens n’ont cessé d’augmenter dans la quasi-totalité des quartiers de la ville ces dernières années.

Il faut prévoir aux alentours de 1250£ par mois pour un deux pièces, mais ce tarif n’est pas représentatif des prix pratiqués dans les quartiers centraux. Un trois pièces à South Kensington, le quartier français de Londres, coûte généralement plus de 5000£ pour les expatriés qui choisissent de s’y installer.

Bien sûr, des tarifs plus bas existent en optant par exemple pour la colocation ou les quartiers périphériques. 

Il faut ajouter à ce budget les frais liés aux transports ou encore à l’alimentation, qui sont dans la moyenne élevée des prix connus en Europe. Heureusement, des impôts assez faibles et des salaires plutôt avantageux viennent généralement contrebalancer le cout élevé de l’expatriation à Londres.

Partir vivre à Londres avec des enfants

S’expatrier à Londres en famille est très courant, et c’est une opportunité unique pour les enfants d’acquérir une maîtrise naturelle de l’anglais très rapidement, surtout pour les tous petits.

Des cours d’anglais peuvent être utiles pour les plus grands avant le début de l’expatriation et pendant les premières semaines sur place pour leur permettre de gagner en confiance, même s’ils deviendront vite bilingues.

Avant de s’installer à Londres en famille, il faut tout de même se renseigner sur le système scolaire anglais qui est très différent du système français :

  • Il n’y a pas de baccalauréat mais un diplôme qui s’obtient vers 15 ans
  • L’uniforme est la norme
  • Il n’y a pas d’école maternelle
  • La scolarité commence à 4 ans
  • Etc.

Il faudra donc prévoir un moyen de garde si nécessaire, et surtout décider si les enfants seront scolarisés dans un établissement britannique public ou privé, ou bien dans un établissement international ou français.

Ces choix impliquent une certaine anticipation, car des listes d’attente existent parfois, et ont surtout un coût : entre 5000 et 8000 euros l’année dans une des 13 écoles françaises homologuées de Londres.

La santé de l’expatrié à Londres

La santé de l’expatrié à Londres est un point qui ne doit jamais être négligé. C’est non seulement une question de bien être, mais aussi de budget, car se faire soigner sur place peut coûter très cher.

S’il est possible de bénéficier du NHS (National Health Service) durant son expatriation, la sécurité sociale anglaise présente des problèmes souvent pointés du doigt, notamment un engorgement des infrastructures et un manque de personnel soignant, en particulier de spécialistes.

Les expatriés ont donc pour habitude de se faire soigner dans des établissements de soins privés, qui offrent d’excellentes prestations, mais à des tarifs qui tendent à s’envoler. C’est pourquoi il est vivement conseillé de souscrire une assurance santé internationale avant de s’expatrier à Londres, pour être correctement pris en charge et remboursé.

Les comparateurs d’assurances en ligne permettent de faire rapidement et simplement son choix entre les différentes offres (packs tout-en-un de la CFE ou assurances internationales au 1er euro), et ainsi de partir vivre à Londres bien protégé.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.