Préparer son expatriation à Barcelone

expatriation-barcelone
L’expatriation à Barcelone est un projet qui séduit toujours autant les Français, et notamment les jeunes, même si le caractère très touristique de la ville l’a un peu fait reculer dans le classement des destinations idéales depuis quelques années.

Sommaire

L’expatriation à Barcelone est un projet qui séduit toujours autant les Français, et notamment les jeunes, même si le caractère très touristique de la ville l’a un peu fait reculer dans le classement des destinations idéales depuis quelques années.

Mais malgré cela, le caractère festif de Barcelone, son dynamisme et son climat agréable continuent d’attirer les expatriés.

Quelles formalités administratives pour une expatriation à Barcelone ?

Préparer son expatriation à Barcelone consiste d’abord à organiser son déménagement à l’international, en signalant son changement d’adresse aux administrations (CAF, Sécurité sociale, Impôts, etc.), en résiliant ses différents contrats, et en contactant des sociétés de déménagement ou des garde-meubles.

Il n’y a pas de démarche d’immigration à accomplir pour rentrer sur le territoire catalan, en revanche, certaines formalités administratives doivent être effectuées une fois sur place pour pouvoir séjourner légalement à Barcelone sur une longue durée :

  • Obtenir son NIE (Número de identificación de extranjero) : c’est indispensable pour pouvoir travailler et accomplir de nombreuses démarches, mais il faut parfois attendre longtemps pour obtenir un rendez-vous
  • Se faire inscrire au registre municipal de Barcelone (empadronamiento) : une autre formalité indispensable pour effectuer ses démarches et prouver sa résidence.
  • S’inscrire à la Sécurité sociale locale : c’est indispensable pour pouvoir travailler à Barcelone
  • Ouvrir un compte bancaire : une démarche simple et rapide qui permettra de percevoir son salaire et de faire prélever ses factures
  • Se faire inscrire au registre des Français établis hors de France : ce n’est pas obligatoire mais cela permet de faciliter certaines démarches et offre une garantie de sécurité
  • Faire homologuer son permis de conduire.

Comment se loger à Barcelone ?

Au-delà des formalités administratives, une expatriation à Barcelone nécessite de trouver rapidement un logement sur place, au moins de façon provisoire.

La ville est divisée en 10 quartiers aux caractères différents : certains sont particulièrement animés la nuit en raison du nombre de visiteurs étrangers, et sont donc déconseillés à ceux qui souhaitent passer des nuits sereines.

Dans l’ensemble, le succès touristique de Barcelone a contribué à faire augmenter fortement le prix des logements dans la ville, et suivant ses revenus, il peut être parfois plus raisonnable de se tourner vers les banlieues.

Un petit studio peut en effet se louer plus de 1000 euros par mois, et il faut souvent se décider vite, car malgré les prix, le marché local de l’immobilier est dynamique et les annonces trouvent rapidement preneur, d’autant qu’il existe des biens pour tous les profils.

Trouver un travail pendant son expatriation à Barcelone

Les opportunités d’emploi pour une expatriation à Barcelone sont assez variées. Dans tous les cas, parler espagnol est requis, mais le Catalan sera un atout supplémentaire important, peut-être plus que parler anglais ou français. La mairie dispense régulièrement des cours gratuits accessibles aux expatriés.

Les secteurs les plus susceptibles de recruter des étrangers sont, notamment :

  • Le tourisme
  • La finance
  • L’informatique et les technologies de l’information
  • La communication.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de commencer à chercher un emploi et même d’obtenir une promesse d’embauche avant le début de son expatriation à Barcelone. Cela facilitera les démarches administratives à l’arrivée, et diminuera fortement le stress lié à ce nouveau départ dans la vie.

La santé de l’expatrié à Barcelone

Le système de santé en Catalogne

Bien préparer son expatriation à Barcelone passe aussi par le fait de bien se renseigner à l’avance sur sa future couverture santé.

Si la Carte Européenne d’Assurance Maladie peut être une solution relativement correcte dans les premiers temps de l’expatriation, puisqu’elle donne accès à la même prise en charge que les assurés catalans, elle ne représente pas une couverture suffisante à moyen et long terme.

Et l’inscription à la Sécurité sociale à l’arrivée à Barcelone ne donne pas droit, en soi, à une couverture maladie. Pour en bénéficier, il faut également faire une demande de tarjeta sanitaria individual. Celle-ci donne accès à la gratuité de certaines prestations dans les établissements de soins publics.

Mais dans les faits, cette couverture est limitée, en particulier pour le dentaire et l’optique, et la prise en charge souvent compliqué, notamment dans les hôpitaux barcelonais, ou les temps d’attente sont souvent très longs.

Quelle assurance santé pour une expatriation à Barcelone ?

Pour bénéficier d’une meilleure couverture pendant son expatriation à Barcelone, il est possible de souscrire une assurance santé internationale avant son départ, soit auprès de la CFE, soit sous forme d’assurance au 1er euro.

Pour trouver l’offre la plus adaptée, il est possible de recourir à un comparateur en ligne qui donnera accès gratuitement et rapidement à des devis détaillés.

Ces contrats internationaux offrent des garanties essentielles comme l’assistance rapatriement et la couverture des soins courants et des hospitalisations, y compris dans le privé. Ils peuvent aussi être enrichis de garanties complémentaires suivant les besoins des assurés.

Ils ont le grand avantage d’être gérés intégralement en français, et de couvrir l’assuré partout dans le monde, y compris lors de ses séjours temporaires en France.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Accepter une offre d’emploi en vue d’une expatriation peut être à la fois très tentant, et un peu angoissant. L’idée de partir à l’autre bout du monde soulève à la fois des espérances, mais c’est aussi un bouleversement important qu’il est essentiel de bien anticiper.

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.