Nos conseils pour s’expatrier au Chili

S'expatrier au Chili

Summary

Environ 12 000 Français ont actuellement fait le choix de s’expatrier au Chili, la plupart dans la région de Santiago.

Avec sa culture, ses paysages, et ses opportunités professionnelles, la destination est particulièrement appréciée, et les expatriés ont tendance à y demeurer de nombreuses années.

Visas et titres de séjour pour s’expatrier au Chili

Même si un passeport valide suffit à entrer et séjourner jusqu’à 90 jours dans le pays, le visa est obligatoire pour s’expatrier au Chili et y travailler. Il en existe plusieurs types, dont :

  • Le visa étudiant : il permet d’étudier (mais pas de travailler) dans un établissement du pays pendant un an, renouvelable
  • Le visa temporaire d’opportunités : s’obtient avant d’arriver dans le pays et permet d’y travailler ou d’y entreprendre pendant un an
  • Le visa de travail : permet de travailler pour un employeur désigné pendant deux ans renouvelables.

Ce ne sont là que quelques exemples des visas disponibles pour s’expatrier au Chili, il en existe d’autres.

Quel que soit le type de visa, il est indispensable de bien se renseigner sur les documents à fournir et à demander avant le départ, car les conditions d’obtention évoluent régulièrement.

La résidence permanente (permanencia définitiva) peut être demandée par les détenteurs d’un visa de travail et les détenteurs d’un visa étudiant ayant fini leurs études, à condition de résider depuis au moins deux ans dans le pays.

Elle est perdue pour tout séjour de plus d’un an à l’étranger. Cette demande peut être faite en ligne.

Le délai pour pouvoir demander la citoyenneté est, lui, porté à 5 ans.

Votre assurance santé internationale en 2 minutes.

Comparez les prix gratuitement en quelques clics.

Fini la galère avec votre assurance santé !

Ne vous prenez pas la tête, on est là pour vous aider. Prenez rendez-vous avec un de nos experts en assurance et on vous trouvera le bon contrat, au bon prix.

Comment travailler pendant une expatriation au Chili ?

Le Chili figure en tête des économies d’Amérique latine, et les opportunités professionnelles existent pour ceux qui souhaitent s’expatrier au Chili, à condition de parler espagnol.

La meilleure solution reste de trouver un emploi avant le début de son expatriation, car la concurrence avec les locaux qualifiés est parfois rude.

Le visa de travail est obligatoire lorsqu’on souhaite s’expatrier au Chili pour y travailler, et une nouvelle demande doit être effectuée à chaque changement d’emploi.

De nombreuses entreprises françaises et internationales sont présentes dans le pays, et notamment dans les secteurs stratégiques, les plus susceptibles de recruter des travailleurs internationaux :

  • Le secteur minier (particulièrement le cuivre)
  • L’énergie
  • Les transports
  • L’industrie chimique
  • L’industrie alimentaire
  • Les services aux entreprises et les nouvelles technologies
  • Le tourisme
  • L’hôtellerie et la restauration.

Attention, dans certains secteurs, il est parfois exigé de prouver ses compétences ou de faire reconnaître ses diplômes par divers examens (en espagnol). C’est le cas par exemple pour la médecine ou les professions juridiques.

Quelle couverture maladie pour s’expatrier au Chili ?

La qualité des soins et des infrastructures de santé chiliens est parmi les meilleures du continent. Mais malgré cela, il existe de fortes inégalités sur place.

Si la capitale abrite des établissements de soins privés excellents où travaille un personnel médical très qualifié et souvent formé à l’étranger, s’y faire soigner coûte cher et nécessite souvent des garanties financières avant d’être pris en charge.

Ailleurs dans le pays, la qualité de l’équipement n’est souvent pas comparable.

Le système public d’assurance chilien ne couvre pour sa part que les prestations effectuées dans le système public, où l’attente pour être pris en charge peut être très longue, et où les équipements ou les spécialistes peuvent manquer.

L’assurance santé internationale pour s’expatrier au Chili

Dans les faits, il est recommandé de souscrire une bonne assurance santé internationale auprès de la CFE ou d’une autre compagnie privée (assurance au 1er euro) avant de s’expatrier au Chili.

Les offres disponibles sur le marché sont nombreuses et variées, mais couvrent au moins les dépenses les plus importantes, à savoir :

  • Les frais de santé courants
  • Les hospitalisations
  • Les rapatriements, opération particulièrement coûteuse.

Pour trouver simplement la meilleure couverture suivant sa situation, il est possible de recourir à un comparateur d’assurances en ligne.

Les assurances pour expatriés ont l’avantage de suivre leur bénéficiaire dans le monde entier durant toute la durée de l’expatriation, y compris lors de séjours temporaires en France.

Elles donnent aussi accès à des services très pratiques, notamment à une assistance francophone facilement joignable à tout moment.  

Request a call

We know, you are very busy, and so are we! If you prefer to choose the date and time for us to call each other, just do so using the calendar !

Ça aussi c'est intéressant :

What countries should I move to? The best countries to move to are not the same for everyone! Finding the ideal destination depends first of all on what is expected on a personal level.

Menu

Menu

Être rappelé·e

On le sait, vous êtres très occupé·e, et nous aussi ! Si vous préférez choisir la date et l’heure pour qu’on s’appelle, il vous suffit de le faire grâce au calendrier ci-dessous !

Choisissez un moment qui vous convient
We use cookies to ensure the best experience on our site. If you continue to use our site, we will assume that you accept the use of cookies.