Ce qu’il faut savoir pour s’expatrier au Cambodge

expatrier-cambodge
De plus en plus d’étrangers sont séduits à l’idée de s’expatrier au Cambodge : on y compte plus de 100 000 expatriés, pour une population d’environ 15 millions d’habitants.

Sommaire

De plus en plus d’étrangers sont séduits à l’idée de s’expatrier au Cambodge : on y compte plus de 100 000 expatriés, pour une population d’environ 15 millions d’habitants.

Si de nombreuses raisons peuvent pousser à se lancer dans un tel projet, il nécessite quand même une bonne préparation en amont, pour éviter de devoir mettre un terme à son expatriation plus tôt que prévu.

Pourquoi s’expatrier au Cambodge ?

Les raisons de s’expatrier au Cambodge ne manquent pas. On pense d’abord, bien sûr, à la richesse culturelle de ce pays à majorité bouddhiste. Si Angkor est son site archéologique le plus emblématique, il est loin d’être le seul, et le pays est une source permanente d’émerveillement pour les expatriés.

Les raisons d’envisager une expatriation au Cambodge sont aussi souvent d’ordre économique : le pays offre un coût de la vie bien plus bas qu’en Europe, ce qui permet de profiter de conditions de vie confortable sur place, mais il connait aussi une forte croissance économique qui offre de nombreuses opportunités d’investissement ou d’emploi aux étrangers.

Attention cependant : il est recommandé de s’expatrier au Cambodge en ayant déjà un emploi en poche, car les entreprises locales doivent respecter un quota maximal de travailleurs étrangers.

Parmi les secteurs qui recrutent le plus, on peut citer :

  • Le tourisme et l’hôtellerie
  • L’enseignement des langues étrangères
  • Le développement et les ONG
  • L’immobilier
  • La finance.

Quelle couverture santé pour une expatriation au Cambodge ?

La question de la couverture santé doit impérativement se poser avant de s’expatrier au Cambodge, car le pays est loin d’offrir les mêmes standards en matière de soin que ce qui est connu en Europe.

Les établissements publics sont encore peu développés et mal équipés.

Malgré la mise en place récente d’un système de couverture maladie obligatoire pour les salariés, et une vraie volonté d’amélioration de la part des autorités, la norme reste de se tourner vers des cliniques privées lorsqu’on souhaite se faire soigner pendant une expatriation au Cambodge, afin d’être sûr de bénéficier d’une qualité de soins satisfaisante.

Mais la facture dans ces établissements peut très vite s’avérer salée.

Il n’est pas rare non plus de devoir être évacué vers une localité voisine, voire un pays de la région (Vietnam, Singapour, etc.) pour pouvoir être mieux pris en charge, faute d’une offre de soins convenable sur place. Et une telle démarche coûte cher !

L’assurance santé privée est donc indispensable quand on décide de s’expatrier au Cambodge, pour couvrir les dépenses de santé dans le secteur privé, et en particulier les frais d’hospitalisation, ainsi que les éventuels frais d’évacuation ou de rapatriement. L’assurance internationale est la solution la plus satisfaisante.

Il y a en général deux possibilités pour s’assurer pendant son expatriation :

Chacune a ses propres avantages et défauts (tiers payant, prise en charge ou exclusion des maladies chroniques, etc.), et pour trouver la meilleure offre suivant son profil, il est recommandé d’utiliser un comparateur en ligne, qui permettra d’obtenir rapidement des devis et des garanties détaillées.

Dans tous les cas, ce type d’assurance permet de bénéficier d’une couverture satisfaisante et d’une assistance efficace lors d’une expatriation au Cambodge.

Les formalités pour immigrer au Cambodge

Le visa est obligatoire pour immigrer au Cambodge. Heureusement, les conditions à remplir pour obtenir ce type de document sont assez limitées dans ce pays.

Mais attention : s’expatrier au Cambodge sans le bon document d’immigration expose à des sanctions financières et à une expulsion du territoire, il faut donc bien préparer cette démarche.

Les visas touristiques ne suffisent pas, car ils ont une durée limitée et ne peuvent être renouvelés qu’une fois.

Il est recommandé de se procurer un visa professionnel pour une expatriation au Cambodge. Valable 30 jours, il est ensuite renouvelable jusqu’à 12 mois sur présentation d’une lettre de l’employeur, d’un certificat de scolarité pour les étudiants, ou sans justificatif pour les personnes de plus de 55 ans.

Le visa peut s’obtenir en arrivant sur place, ou à l’ambassade cambodgienne, en France.

Il est également obligatoire de détenir un permis de travail et une carte de travail pour s’expatrier au Cambodge et y exercer une activité professionnelle. Ils doivent être renouvelés chaque année et peuvent être demandés en ligne.

Un bilan de santé est obligatoire pour obtenir ce document. L’employeur aide généralement à l’obtention de ces documents.

Toutes ces démarches ont un cout qu’il faut prendre en compte quand on prépare le budget de son expatriation au Cambodge.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Accepter une offre d’emploi en vue d’une expatriation peut être à la fois très tentant, et un peu angoissant. L’idée de partir à l’autre bout du monde soulève à la fois des espérances, mais c’est aussi un bouleversement important qu’il est essentiel de bien anticiper.

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.