Faut-il souscrire à une assurance complémentaire à la CFE ?

assurance-complementaire-cfe

Sommaire

Faut-il souscrire à une assurance complémentaire à la CFE ?

La CFE (Caisse des Français de l’Étranger) est l’assurance santé pour expatriés la plus connue. Mais est-elle suffisante ou vaut-il mieux souscrire une assurance complémentaire à la CFE ?

C’est la question à laquelle nous vous aidons à répondre ici, de manière adaptée à votre situation.

La CFE, acteur historique de l’assurance maladie des expatriés

Pour commencer, il faut bien comprendre comment fonctionne la CFE.

Une mission de service public

LA CFE est un organisme d’assurance santé de droit privé, chargé d’une mission de service public. Elle est sous la tutelle des ministères en charge de la Sécurité sociale et du Budget.

Sa mission est d’assurer aux Français vivant à l’étranger une continuité de leur couverture sociale en France.

Une assurance maladie ouverte à tous mais facultative

Tous les Français expatriés peuvent adhérer à la CFE, quel que soit leur statut (salarié, indépendant, étudiant, retraité, sans activité). Mais cette adhésion n’est jamais obligatoire, et elle ne dispense pas de cotiser à l’éventuel régime obligatoire du pays de résidence.

3 types d’assurances

La CFE propose 3 types d’assurances : une assurance santé, une assurance retraite et une assurance risques professionnels. C’est ici l’assurance santé qui nous intéresse, car c’est celle qui peut faire l’objet d’une couverture complémentaire.

En termes de remboursement, celle-ci applique les règles de la Sécurité sociale française. Les adhérents sont remboursés de leur frais de santé selon les mêmes barèmes, en fonction du type de soins et c’est bien la un des problèmes.

Pourquoi souscrire à une assurance complémentaire à la CFE ?

Tout comme la Sécurité sociale, la CFE ne rembourse qu’une partie des soins de santé.

Des remboursements très insuffisants dans de nombreux pays

En France, les mutuelles d’entreprise sont désormais obligatoires. Si les complémentaires à la CFE ne le sont pas encore, elles sont pourtant indispensables !

En effet, dans les pays où les frais de santé sont élevés, comme les USA ou la Suisse, et dans ceux où seuls des établissements privés fournissent une qualité de soins acceptables, comme en Amérique latine ou en Asie, les montants restant à charge de l’assuré sont considérables. Les barèmes appliqués par la CFE sont en effet dérisoires par rapport aux frais réels.

Par exemple concernant les hospitalisations la CFE propose un taux de remboursement qui va de  19% à 67% en fonction de votre pays de résidence.

Pour remédier à cette situation, il est donc fortement recommandé de souscrire à une assurance complémentaire spécialisée pour les français de l’étranger.

Peu d’établissements conventionnés dans le monde.

L’autre thème majeur concernant la caisse des français de l’étranger c’est que vous devrez la plupart du temps (hormis pour quelques pays d’Afrique et d’Asie) avancer l’ensemble des frais ce qui en cas d’hospitalisation peut représenter des sommes pharaoniques.

Très peu de pays au monde ont des établissements conventionnés avec la CFE, sur le continent américain par exemple vous n’en trouverez qu’un au Guatemala !

La complémentaire à la CFE est-elle la meilleure solution ?

Le constat est évident : il est très fortement recommandé de souscrire une assurance maladie complémentaire à la CFE.

Celle-ci vous permettra de bénéficier de meilleurs remboursements et de garanties plus vastes ainsi que d’un tiers payant en cas d’hospitalisation.

Les limites d’une complémentaire à la CFE

En effet, les assurances complémentaires ne s’affranchissent pas de certaines limites inhérentes à la CFE. En améliorant le montant des remboursements, elles en conservent généralement la rigidité.

Vous devrez saisir vos remboursements sur le site de la CFE qui n’est par des plus pratique, et en cas de remboursement d’une hospitalisation il faudra envoyer les factures originale avec des formulaires CFE qui sont d’un autre temps.

En cas de litige, les réponses de la CFE peuvent varier de quelques jours à plusieurs semaines, ceci dit si vous choisissez une complémentaire avec des compagnies performantes, leur efficacité palliera la plupart du temps aux carences de la CFE.

Comme nous l’avons commenté plus haut, la souscription à la CFE n’est pas obligatoire, vous pouvez opter pour vous assurer directement avec une des complémentaires qui fonctionnera toute seule, ces solutions s’appellent au premier euro

Combien coutent les complémentaires CFE ?

Les complémentaires spécialisées pour les français de l’étranger fonctionnent en général par étage à la manière d’un jeu de lego :

  • Couverture minimale : hospitalisation de plus de 24 heures, vous n’aurez rien à débourser, la complémentaire paiera directement hôpitaux et médecins.
  • Hospitalisation + soins courants : on rajoute les visites médicales, analyses, médicaments, radiographies, physiothérapie etc…
  • Avec Optique/dentaire.

La maternité est incluse à partir du 2eme ou du 3eme étage en fonction des compagnies.

Les tarifs dépendent de votre âge et de votre pays de résidence, en cas d’assurance familiale il faudra rajouter les tarifs individuels.

Voici quelques exemples :

Pour une personne seule de 34 ans qui vit dans une zone géographique ou le coût de santé est considéré comme intermédiaire (Australie, Mexique, Espagne, Indonésie) il faudra compter :

  • Entre 120 et 200 euros par trimestre pour une complémentaire niveau 1
  • Entre 300 et 400 euros par trimestre en rajoutant le 2 eme étage des soins courants
  • Entre 400 et 550 euros pour la solution complète.

Aux alentours des 50 ans il faudra compter 50% de plus soit entre 200 et 350 euros par trimestre pour le niveau 1, entre 500 et 700 euros pour le niveau 2 et aux alentours des 800 euros par trimestre pour la solution complète.

Pour une famille dont les parents ont entre 30 et 40 ans avec deux enfants en bas âge, il faudra compter dans les 500 euros par trimestre pour le premier niveau, aux alentours des 1300 par trimestre en rajoutant les soins courants et dans les 1500 pour la complète.

Ces tarifs sont à rajouter à ceux de la CFE. Si vous vivez dans une zone moins chère, il peuvent descendre jusqu’à 40% (Thaïlande, Panama…). Si les soins dans la zone géographiquesont plus chers,les prix peuvent augmenter (Japon, Suisse, USA).

C’est important de comparer votre solution CFE + complément avec une solution au premier euro c’est à dire sans passer par la CFE en analysant bien les avantages et les inconvénients (tarifs bien sûr, mais aussi délais d’attente, facilité de remboursement, agilité dans la gestion de votre contrat, flexibilité, évolution des garanties etc …).

Les assurances santé au premier euro, la solution alternative

Contrairement aux complémentaires, les assurances au 1er euro ont un fonctionnement totalement indépendant de la CFE.

En effet, elles prennent en charge les frais de santé dès le 1er euro ou dollar dépensé.

Par rapport à une complémentaire à la CFE, les processus de remboursement et de prise en charge sont donc simplifiés, puisque l’assuré n’a qu’un interlocuteur. Ils sont aussi plus rapides et vous ne souffrirez pas des complications administratives qu’ impose parfois la caisse des français de l’étranger.

Par ailleurs, les contrats par ce type d’assurances maladies sont bien plus flexibles. Ils peuvent être adaptés à la situation particulière d’une personne et à son pays de résidence. Les compagnies qui les commercialisent disposent généralement d’accords spécifiques avec des réseaux de santé locaux.

Enfin, elles permettent d’inclure, si nécessaire, des garanties spéciales, comme le rapatriement.

Le tout est de comparer les deux solutions avec un agent d’assurance si possible spécialisé dans la sante des français de l’étranger afin de voir celle qui vous convient le mieux, en fonction de votre pays de résidence et de votre configuration familiale, les écarts de tarifs peuvent être importants.

Garanties et remboursements de la CFE

La cfe + une complémentaire

Nous l’avons vu la Caisse des Français de l’Etranger couvre en fonction des tarifs français souvent très inférieurs aux tarifs locaux.

Que proposent donc les complémentaires ?

Leurs garanties se découpent généralement en trois blocs qui fonctionnent comme des étages, vous ne pourrez avoir le 3eme sans avoir les deux précédents:

Couverture Minimum : hospitalisation > 24 heures

Toute hospitalisation de plus de 24 heures sera couverte à 100% des frais réels autrement dit à 100% des tarifs locaux et non plus en fonction de ceux de la sécurité sociale française.

Et bien sûr si vous avez bien choisi votre complémentaire, elle paiera directement l’hôpital et les médecins et par la suite s’arrangera avec la CFE. Vous n’aurez donc rien à débourser.

Il s’agit d’une solution très abordable en terme de tarif et qui prendra en charge le plus couteux, vos soins courants (visites médicales, médicaments, radiographies etc…) seront eux remboursés par la CFE selon les tarifs français.

Rajouter la couverture pour les soins courants.

En plus d’une prise en charge a 100% des frais d’hospitalisation, vous pourrez augmenter le % de remboursement de tous vos soins courants à 100% et ceci quel que soit votre pays de résidence.

Certains contrats vont même inclure les thérapies alternatives telle que l‘homéopathie, l’acupuncture, la chiropractie etc…

Vous pourrez choisir entre plusieurs niveaux de couverture, varieront les plafonds pour les visites médicales, les médicaments, les sessions de physiothérapie.

C’est déjà là une couverture relativement confortable, il faudra être vigilant sur les plafonds par acte et aussi sur les plafonds annuels.

La maternité

C’est un poste clef qu’il ne faut surtout pas négliger parce que les montants alloués à la maternité varient énormément en fonction des compagnies et des produits.

Le montant inclura l’ensemble des soins depuis les sessions pré-accouchement, les visites chez le gynécologue, les échographies jusqu’au jour de l’accouchement.

Il sera très important de bien s’assurer que le montant sera suffisant en cas de complication aussi bien pour la maman que pour le nouveau-né, demandez bien à voir cette clause. En effet des complications peuvent engendrer une explosion des coûts.

Les montants pour la maternité vont de 3500 euros jusqu’à 15000 euros en fonction des compagnies. Concernant les complications, le montant maternité est parfois doublé ou pour les plus performants la prise en charge passe de 100%.

Prudence : Pour toutes les complémentaires, Il y aura toujours un délai d’attente de 10 mois avant de tomber enceinte pour déclencher cette couverture.

  • Couverture dentaire et optique en plus.

Vous pourrez demander le remboursement de vos soins dentaires classiques mais aussi de vos prothèses dentaires, implant et même orthodontie pour les enfants de moins de 16 ans.

Il s’agit d’une couverture souvent très utile pour les familles avec des enfants en bas âge, les traitements orthodontiques étant couteux et longs.

Les garanties des solutions au premier euro

Avec une solution au premier euro, vous gagnerez énormément en agilité, en temps de réponse, en flexibilité mais qu’en est-il des garanties ?

Les garanties seront les même que celle que proposent les complémentaires, la raison est simple : il s’agit des même compagnies qui proposent aussi de vous assurer sans passer par la CFE !

S’il n ‘y a pas de différences en termes de garanties il y en aura en termes de tarifs et de gestion des maladies préexistences et de nombreux paramètres rentrent en jeux pour faire un choix judicieux.

Comment fonctionne la CFE ?

La CFE est un organisme d’assurance santé de droit privé, chargé d’une mission de service public. Elle est sous la tutelle des ministères en charge de la Sécurité sociale et du Budget. Sa mission est d’assurer aux Français vivant à l’étranger une continuité de leur couverture sociale en France.

La CFE est-elle obligatoire ?

Tous les Français expatriés peuvent adhérer à la CFE. Mais cette adhésion n’est jamais obligatoire, et elle ne dispense pas de cotiser à l’éventuel régime obligatoire du pays de résidence.

Qu’est-ce qu’une complémentaire à la CFE ?

La CFE rembourse les expatriés selon les barèmes français, qui sont souvent insuffisants à l’étranger. Les compagnies d’assurance commercialisent des complémentaires qui permettent de pallier à ce déficit.

Quels sont les types d’assurances proposés par la CFE ?

La CFE propose 3 types d’assurances :

– Une assurance santé
– Une assurance retraite
– Une assurance risques professionnels

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Accepter une offre d’emploi en vue d’une expatriation peut être à la fois très tentant, et un peu angoissant. L’idée de partir à l’autre bout du monde soulève à la fois des espérances, mais c’est aussi un bouleversement important qu’il est essentiel de bien anticiper.

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.