Choisir une assurance santé pour un voyage à l’étranger n’est pas la partie la plus intéressante des préparatifs.

C’est pourtant une démarche à ne pas négliger, sous peine de se retrouver dans des situations bien désagréables en cas d’imprévu.

Les bonnes raisons de souscrire une assurance santé pour un voyage à l’étranger

A l’étranger, la santé peut couter très cher

Avoir une bonne assurance santé pour un voyage à l’étranger permet de s’épargner bien des tracas, car il n’est pas toujours facile d’être pris en charge hors de France en raison d’un manque d’infrastructures, d’équipement ou de personnel sur place, ou de délais d’attente très longs.

Il faut alors se tourner vers des établissements privés pour être rapidement soigné, ce qui a un coût élevé.

Et dans de nombreux pays, la santé coûte de toute façon bien plus cher qu’en France : il n’est pas rare de devoir payer une centaine d’euros pour voir un généraliste.

La Sécurité sociale ne couvre pas les voyageurs à l’étranger

Le patient qui n’a pas d’assurance santé pour son voyage à l’étranger doit prendre à sa charge l’intégralité de ces frais, car la Sécurité sociale ne couvre que très exceptionnellement ses assurés hors de France.

Et en cas de rapatriement, elle n’interviendra jamais.

Dans de nombreux établissements, une attestation d’assurance peut même être exigée avant toute prise en charge. Sans elle, il ne sera même pas possible de voir un médecin ou d’être admis aux urgences.

L’assurance internationale obligatoire pour certaines destinations

Avoir une bonne assurance santé pour un voyage à l’étranger est donc fortement recommandé, car elle prendra en charge une partie de ces dépenses et offrira une assistance logistique très utile quand on maîtrise mal les spécificités du système de santé du pays de séjour.

Pour certaines destinations, la souscription de cette assurance est même obligatoire pour l’obtention du visa.

Il faut se renseigner avant son départ afin que le contrat choisi corresponde bien aux exigences légales du pays.

Les assurances santé internationale offrent une meilleure couverture

La CEAM, seulement dans l’Union Européenne

La CEAM (Carte Européenne d’Assurance Maladie) permet de bénéficier d’une prise en charge médicale identique à celle des assurés locaux en cas de problème de santé survenu lors d’un séjour temporaire dans un pays de l’Union Européenne.

Mais la couverture proposée n’est pas toujours suffisante, et le rapatriement n’est pas couvert.

Il est aussi possible d’utiliser son contrat habitation ou carte bancaire en tant qu’assurance santé pour un voyage à l’étranger, mais cette solution n’est pas idéale car les plafonds et franchises appliqués peuvent laisser des sommes importantes à la charge de l’assuré.

Il existe aussi souvent des conditions restrictives (durée de validité, zones couvertes) qui peuvent rendre ce type de couverture inutile.

Privilégier les assureurs spécialisés

Les assureurs français spécialistes de la couverture internationale offrent des solutions intéressantes d’assurance santé pour un voyage à l’étranger.

Ces compagnies connaissent parfaitement les problématiques des voyageurs, et sont en mesure de déployer la logistique utile en cas de besoin.

Elles proposent :

  • Des contrats simplifiés intégralement gérés en français
  • Une assistance francophone facile à joindre
  • D’orienter leurs assurés vers des praticiens francophones ou des réseaux de soins locaux leur permettant de bénéficier d’une dispense d’avance de frais.
  • De suivre l’assuré partout dans le monde
  • D’ajouter des garanties élargies au-delà de la santé (assurance en cas de perte ou de vol de ses bagages, par exemple).

Les solutions répandues d’assurance santé internationale

Les contrats au 1er euro : une solution plébiscitée d’assurance santé pour un voyage à l’étranger

Il est utile de se tourner vers un comparateur en ligne pour choisir la meilleure assurance santé pour son voyage à l’étranger.

Les devis reçus permettront de comparer les garanties et conditions pratiquées à son budget et à ses besoins. Le contrat souscrit doit impérativement couvrir les frais de santé courants, les hospitalisations, et le rapatriement.

Parmi les solutions d’assurance santé pour un voyage à l’étranger, les contrats dits au 1er euro (ou au 1er dollar) sont souvent recommandés.

Ce type d’assurance se caractérise par sa flexibilité : la gamme de contrats commercialisés est large et variée et il est possible de se constituer une couverture sur-mesure ou presque en ajoutant des garanties spécifiques.

Les frais de santé sont pris en charge dès le premier euro, ce qui confère à ce type de contrats un excellent rapport qualité-prix.

En revanche, le questionnaire médical est obligatoire à l’inscription, ce qui peut générer des exclusions de garanties ou encore des majorations de cotisation en cas de problèmes médicaux connus.

La CFE, pour les voyages au long cours, et jamais sans complémentaire

Pour les personnes souffrant de préexistences médicales, la CFE peut-être une alternative car la Caisse des Français de l’Étranger ne pratique pas de questionnaire de santé.

Mais l’assurance CFE est d’abord destinée aux expatriés, et n’intéressera que les voyageurs au long cours.

De plus, ses remboursements sont les mêmes que ceux de la sécurité sociale, ce qui les rend insuffisants dans de nombreux pays, et son offre est limitée et peu flexible. Le rapatriement n’est pas pris en charge et il n’est pas possible d’ajouter de garanties particulières.

Il faut donc souscrire une complémentaire gérée par un autre organisme pour bénéficier de meilleurs remboursements et d’une protection élargie, ce qui induit un coût et des démarches supplémentaires.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance !