Le système d’assurance maladie aux États-Unis n’est pas, comme en France, géré par l’État. Il appartient presque entièrement au secteur privé, ce qui le rend relativement complexe à comprendre.

Nous vous livrons ici quelques clés pour cela et faire votre choix si vous êtes à la recherche d’une assurance maladie pour votre expatriation aux États-Unis.

Les différents types d’assurance maladie aux États-Unis

Les compagnies d’assurance maladie sont regroupées, aux États-Unis, en quatre grandes catégories : les PPO, les HMO, les EPO et les POS. Toutes disposent de leur propre réseau de praticiens et d’établissements de santé.

Les PPO (Preferred Provider Organization)

Les PPO tirent leur nom de leur système de fonctionnement : elles prennent en charge tous les frais de santé mais ont des « fournisseurs privilégiés » (preferred provider).

Ainsi, la prise en charge sera meilleure lorsque l’on consulte un professionnel de santé appartenant au réseau (in-network) de la compagnie d’assurance. Les soins hors réseau (out-of-network) sont pris en charge, mais de manière limitée.

Les HMO (Heath Maintenance Organization)

Les HMO ne couvrent que les soins effectués au sein de leur réseau. Toute consultation en dehors du réseau est entièrement à la charge de l’assuré, hors cas d’urgence exceptionnels.

Par ailleurs, les HMO imposent un système de médecin référent (primary care provider) que l’assuré doit consulter avant toute visite chez un spécialiste.

Les EPO (Exclusive Provider Organization)

Comme les HMO, les EPO ne couvrent que les soins reçus au sein de leur réseau. En revanche, elles n’imposent pas de médecin référent pour la plupart des soins.

Les POS (Point Of Service)

Les POS fonctionnent globalement comme les HMO. Mais elles sont moins restrictives et prennent en charge une partie des actes réalisés en dehors de leur réseau.

Notions-clés de l’assurance maladie aux États-Unis

Pour bien comprendre les garanties qu’offre une assurance maladie aux États-Unis, il faut maîtriser quelques notions importantes.

Deductible

Le deductible est une sorte de franchise : c’est le montant au-delà duquel l’assurance prend en charge le coût d’un acte médical.

Copay

Le copay est la somme qui reste à payer par l’assuré lui-même après la prise en charge de l’assurance.

Out-of-pocket maximum

Il s’agit d’un montant maximum que peut avoir à dépenser l’assuré sur une année. Une fois ce maximum atteint, la compagnie d’assurance prend en charge l’intégralité des frais de santé.

Coverage and exclusions

Les coverage and exclusions désignent les risques couverts (coverage) par l’assurance et ceux qui ne le sont pas (exclusions).

Les alternatives aux compagnies d’assurance maladie américaines pour les expatriés

Pour les Français vivant aux USA, il existe des alternatives intéressantes aux compagnies d’assurance locales, souvent plus adaptées à leur situation d’expatriés.

Les assurances maladie internationales au premier dollar

Cette solution est généralement la plus intéressante. Ce type de couverture prend en charge les frais de santé dès le premier dollar dépensé, indépendamment de toute autre assurance maladie.

De nombreuses compagnies proposent ce type d’assurance. Elles disposent généralement de partenariats avec des réseaux de santé locaux de qualité.

De plus, elles s’adaptent aux conditions particulières des expatriés, par exemple en couvrant les soins reçus non seulement aux États-Unis mais aussi en France.

La CFE

La CFE (Caisse des Français de l’Étranger) est une assurance maladie un peu particulière car, bien que privée, elle bénéficie d’une délégation de service public et se trouve sous la tutelle de l’État.

Ces caractéristiques lui donnent des avantages et des inconvénients. D’un côté, elle ne fait pas remplir de questionnaire médical à l’adhésion, ce qui peut être favorable aux personnes souffrant d’une maladie chronique préexistante. En effet, la CFE les acceptera sans conditions et n’appliquera ni exclusion, ni surprime.

De l’autre, ses remboursements, qui reprennent les barèmes de la Sécurité sociale française, sont insignifiants par rapport au coût des soins aux États-Unis. C’est pourquoi elle est généralement déconseillée aux expatriés Français à la recherche d’une assurance maladie aux États-Unis.