Assurance médicale privée : comment faire son choix ?

assurance-medicale-privee

Sommaire

L’assurance médicale privée est omniprésente dans le secteur de la santé à l’international, surtout dans les pays où, faute de système de couverture maladie public correct, la santé prend parfois des airs de business lucratif.

Même quand un régime public existe, le recours à l’assurance privée est souvent nécessaire pour bénéficier de remboursements corrects, pour faire face à des infrastructures saturées et à des tarifs exorbitants, ou pour couvrir des risques spécifiques.

Pour les Français habitués à la Sécurité sociale, il peut être difficile de s’y retrouver.

Choisir une compagnie française d’assurance médicale privée : le bon réflexe

Confort et sécurité garantis

Pour souscrire une assurance médicale mondiale privée, il est vivement recommandé de se tourner vers une compagnie française.

Leur parfaite connaissance des systèmes de santé français et locaux leur permet de proposer des contrats simplifiés pour les assurés français qui ne maîtrisent pas toutes les subtilités des régimes étrangers.

Ces compagnies s’appuient souvent sur des partenariats avec des réseaux locaux de professionnels et d’établissements très avantageux pour l’assuré en matière de tarifs et de prise en charge.

Gages de confort et de sécurité supplémentaires : l’ensemble des démarches se font en français et les contrats sont régis par le droit français des assurances, très protecteur, qui interdit notamment aux compagnies de résilier un contrat en cas de dépenses jugées excessives.

Des solutions flexibles et adaptées aux besoins des Français

Les contrats d’assurance proposés par les compagnies françaises sont conçus spécialement pour couvrir l’ensemble des besoins des Français dans leur pays de résidence et dans le monde entier.

Au-delà des médicaments, consultations ou hospitalisations, ces contrats prennent aussi en charge les soins reçus lors de séjours en France, ainsi que l’assistance rapatriement, opération très coûteuse qui n’est jamais pris en charge par les systèmes locaux de couverture maladie.

Les contrats au 1er euro : un bon rapport qualité-prix

La solution la plus populaire d’assurance médicale privée

Les contrats dits « au premier euro » ou « au premier dollar » figurent parmi les offres d’assurance médicale privée les plus populaires chez les Français à l’étranger.

Ces contrats offrent généralement un très bon rapport qualité prix, puisque les soins sont remboursés à hauteur réelle des dépenses et dès le premier euro engagé.

De nombreuses compagnies françaises proposent ces contrats, ce qui permet de faire jouer la concurrence et de bénéficier d’une grande variété de formules aux garanties étendues et aux tarifs flexibles, adaptés à tous les budgets et à chaque situation.

Une gestion et des démarches simplifiées

Ces contrats sont généralement simples à gérer grâce à des interfaces web ou des applications mobiles dédiées centralisant les informations utiles et permettant d’effectuer ses démarches en ligne.

Des conseillers sont aussi joignables très facilement à tout moment et partout dans le monde via des plateformes dédiées.

Le seul défaut éventuel de cette option d’assurance médicale privée est l’existence d’un questionnaire médicale obligatoire à l’inscription.

En cas de maladie chronique ou d’antécédents graves, il peut entraîner une exclusion de garantie, une surprime, voire un refus d’adhésion. Dans ce cas, l’adhésion à la CFE sera préférable.

La CFE : pour tous les Français à l’étranger

Une assurance médicale privée, mais une mission de service public

La Caisse des Français de l’Étranger est l’organisme d’assurance médicale privée historique des expatriés.

Chargé d’une mission de service public, cet organisme est tenu de fournir une couverture maladie à tout Français qui en fait la demande, sans questionnaire médical préalable.

Le calcul des cotisations se fait uniquement selon l’âge et la situation familiale de l’assuré, et l’adhésion à la CFE permet de retrouver son affiliation à la Sécurité sociale dès la fin de son expatriation.

L’offre de la CFE est particulièrement avantageuse pour les moins de 30 ans, qui peuvent bénéficier à un tarif avantageux de l’option rapatriement en plus d’une couverture maladie à l’étranger et en France à un tarif avantageux.

Des remboursements souvent insuffisants

Mais l’assurance de la CFE a des défauts qu’il ne faut pas négliger.

L’offre de la CFE manque notamment de flexibilité comparée à l’offre globale du secteur de l’assurance médicale privée, et un délai de carence peut s’appliquer en cas d’adhésion tardive.

Surtout, l’adhésion à la CFE seule ne permet pas de bénéficier d’une couverture correcte puisque les remboursements sont pratiqués sur les mêmes bases forfaitaires que celles de l’Assurance Maladie.

Dans les deux cas, les montants remboursés à l’assurés sont bien inférieurs aux dépenses engagées et le reste à charge peut s’avérer exorbitant, notamment en cas d’hospitalisation.

Il faut généralement recourir à une complémentaire pour bénéficier de meilleurs remboursements et d’une couverture élargie incluant notamment le rapatriement.

Cela engendre une multiplication des démarches et une double cotisation, et rend souvent la CFE moins intéressante et moins pratique qu’une offre au 1er euro.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.