CFE : quelles offres pour l’assurance d’un particulier ?

cfe-assurance-particulier

Sommaire

La CFE est l’organisme d’assurance pour particulier qui gère historiquement la couverture maladie des Français expatriés.

Bien qu’elle soit privée, la Caisse des Français de l’Étranger est chargée d’une mission de service public qui lui impose d’accepter toute demande d’adhésion d’un particulier français sans questionnaire médical ni surprime.

Elle permet aussi de maintenir un lien avec la Sécurité sociale et de retrouver ses droits dès le retour en France.

LA CFE et son offre d’assurance particulier

Les formules proposées

La CFE propose plusieurs offres d’assurance pour le particulier. Du côté de la santé, il existe trois contrats :

  • « MondExpat Santé » (ou « JeunExpat Santé » pour les moins de 30 ans) pour les frais de santé (consultations, analyses, hospitalisation, maternité, vaccins…) des expatriés et de leur famille partout dans le monde et même en France pendant les séjours de moins de six mois.
  • « RetraitExpat Santé » pour les frais de santé à l’étranger des retraités du système français, de leurs conjoints ( si aussi retraités du et de leurs ayants droit mineurs.
  • « FrancExpat Santé » pour soins reçus en France par des expatriés bénéficiant déjà d’une couverture maladie dans leur pays de résidence.

La CFE propose aussi une assurance « retraite » qui permet aux expatriés de continuer à cotiser pour la retraite française, et une assurance « risques professionnels » qui protège le particulier dans le cadre de son travail.

Combien ça coûte ?

Les cotisations à l’assurance CFE sont calculées en fonction de la situation familiale du particulier adhérent (tarif Solo ou Famille) et de la tranche d’âge dont il relève parmi les 8 existantes, sans tenir compte de ses revenus.

Pour l’offre « JeuneExpat Santé », les cotisations commencent à 30 euros par mois, 71 pour « MondExpat Santé », 119 pour « RetraitExpat Santé », et 20 pour « FrancExpat Santé ».

Un devis permet d’obtenir un tarif précis, mais voici quelques exemples de cotisations trimestrielles :

  • Moins de 30 ans : 90 euros (Solo), 270 euros (Famille)
  • 30 à 34 ans : 213 euros (Solo), 435 euros (Famille)
  • 40 à 44 ans : 297 euros (Solo), 612 euros (Famille)
  • 55 à 59 ans : 462 euros (Solo), 864 euros (Famille)
  • Plus de 60 ans, 600 euros (Solo), 1071 euros (Famille)

Une cotisation trimestrielle forfaitaire de 201 euros peut être obtenue après demande auprès du consulat du pays de résidence en cas de faibles ressources.

Il est important d’adhérer rapidement à la CFE pour son assurance particulière, car pour les plus de 34 ans un délai de carence s’applique en cas d’adhésion tardive (plus de trois mois après son départ de France) : 3 mois pour les 34-45 ans et 6 mois pour les plus de 45 ans.

L’assurance particulier CFE est-elle compétitive ?

Des montants des remboursements limités

Pendant longtemps, la CFE appliquait strictement les bases tarifaires de la Sécurité sociale pour ses remboursements.

Du fait de la différence entre les tarifs de la sécurité sociale et le coûts réels des soins dans les différents pays , certaines prestations seront plus où moins bien remboursées. À titre d’exemple, une hospitalisation sera remboursée à hauteur de 67% du coût réel en Inde (zone 1), et à 19% seulement aux États-Unis (zone 5), pays où les frais sont très élevés et laisseront un important reste à charge pour l’assuré.

Pour les frais médicaux les plus courants (consultations généralistes ou spécialistes, psychiatrie), les plafonds de remboursements sont indexés sur les tarifs de la Sécurité sociale française, qui ne correspondent pas aux tarifs réellement pratiqués dans de très nombreux pays et rendent ces remboursements insuffisants.

La complémentaire est souvent indispensable

Certaines prestations importantes ne sont pas intégrées par la CFE à son offre d’assurance particulier, notamment le rapatriement ou le capital décès.

La CFE propose des extensions de garanties, mais elles sont limitées : l’option rapatriement n’est disponible que pour les moins de 20 ans célibataires, et le « indemnités journalières – invalidité – capital décès » est réservée aux salariés.

Pour les particuliers adhérents CFE, la souscription d’une assurance complémentaire auprès d’un autre organisme est donc souvent indispensable pour obtenir des garanties et des remboursements améliorés.

Seul un devis permet alors de connaitre le tarif de cette complémentaire, mais cette double cotisation fait augmenter le coût de l’assurance pour le particulier, en plus de multiplier les démarches et les interlocuteurs.

Les alternatives à l’assurance particulier CFE

Adhérer à la CFE n’est pas obligatoire, il est donc tout à faire possible de souscrire une assurance particulier dite « au 1er euro » auprès d’un autre organisme privé.

Ces assurances prennent en charge les dépenses de santé engagées dès le premier euro dépensé.

Là aussi, un devis est nécessaire pour connaître les cotisations, mais le rapport qualité-prix est souvent bon car les offres sont flexibles, la gestion simple, et des garanties élargies sont disponibles.

Un point noir cependant : un questionnaire médical est exigé à l’adhésion, qui peut engendrer des surprimes ou des exclusions de garanties.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.