Comparatif des assurances expatrié : que choisir en 2020 ?

assurance-expatrie-comparatif

Sommaire

Bien choisir son assurance expatrié nécessite de faire un comparatif entre les offres disponibles sur le marché.

Pour les Français, les deux options principales sont l’adhésion à la Caisse des Français de l’Étranger ou la souscription d’une assurance pour expatrié dite « au 1er euro ».

On peut rapidement se perdre dans les nombreuses formules proposées, et pour faire le bon choix, certains éléments clé sont à connaître.

Élément clé du comparatif : les garanties de l’assurance expatrié

La couverture médicale

Une bonne assurance expatrié doit protéger partout dans le monde, et pas seulement dans le pays d’expatriation.

La prise en charge des soins reçus lors de séjours en France est prévue dans la plupart des cas, mais doit être vérifiée. Pour les expatriés bénéficiant d’une couverture santé locale, la CFE propose un contrat couvrant exclusivement les soins reçus en France.

De nombreuses compagnies font bénéficier leurs assurés de partenariat avec de bons réseaux de soins locaux.

Parmi les avantages proposés il faut toujours vérifier la présence du tiers-payant hospitalier : c’est le poste de dépense le plus coûteux en matière de santé et mieux vaut être certain de ne pas avoir à avancer la somme en cas d’imprévu.

Exclusions de garanties et risques non couverts

Les éventuelles exclusions de garantie ou surprimes doivent aussi être examinées dans le comparatif d’offres d’assurance pour expatrié.

La CFE ne fait pas remplir de questionnaire de santé à l’inscription. Contrairement aux autres compagnies, elle ne peut refuser une adhésion ni modifier ses cotisations ou garanties selon l’état de santé de l’assuré, ce qui est un avantage en cas de préexistences médicales.

Autre point important : le rapatriement, qui coûte très cher et peut malheureusement concerner n’importe qui. La CFE ne propose cette option que pour les moins de 30 ans célibataires.

Elle est en revanche incluse dans les contrats d’assurance expatrié au 1er euro.

Selon sa situation, un expatrié peut aussi souhaiter bénéficier d’une assurance qui le protégera au-delà des risques médicaux : les offres au 1er euro peuvent inclure une protection des bagages, une assistance juridique ou l’assurance responsabilité civile. Et pour les expatriés prévoyants, la CFE propose une assurance retraite pour continuer à cotiser à l’étranger.

Garanties étendues et facilité de gestion du contrat

Il est aussi important de faire le comparatif des moyens de gestion du contrat de sa future assurance expatrié.

Si la langue n’est pas un problème quand on souscrit auprès d’une compagnie française, il faut s’assurer que l’accès à son dossier, à ses démarches ou à des conseillers pourra se faire facilement de partout et à tout moment par le biais d’une application mobile ou d’un espace en ligne dédié.

À noter : la souscription d’une complémentaire à la CFE implique souvent de gérer deux contrats et de réaliser ses démarches auprès de deux organismes !

Des remboursements et des cotisations qui ne se valent pas

Comparatif des remboursements : offres au 1er euro ou CFE et complémentaire ?

Le montant des remboursements pratiqués par l’assurance expatrié choisie est un autre point clé du comparatif.

Cet élément joue généralement en défaveur de la CFE, car ses remboursements sont indexés sur les barèmes et plafonds de la Sécurité sociale française, inférieurs à la plupart des tarifs de soins pratiqués à l’étranger.

Dans ce cas, pour être mieux remboursé, il faut souscrire une complémentaire auprès d’une autre compagnie. Une seconde cotisation s’ajoute alors à celle de la CFE et le prix global de la couverture augmente : il faut en tenir compte au moment du comparatif.

Pour les remboursements, les offres au 1er euro sont souvent reconnues comme les plus intéressantes. Les dépenses de santé sont prises en charge dès le premier euro dépensé, et les remboursements sont effectués sur le coût réel des soins dispensés.

Assurance expatrié : comparatif tarifaire

Les cotisations trimestrielles de la CFE sont calculées suivant la tranche d’âge et la situation familiale de l’assuré (formule Solo ou Famille) : plus on est âgé, plus la cotisation est élevée.

À titre d’exemple, il en coûtera chaque trimestre 90 euros à un célibataire de moins de 30 ans, 612 euros à un assuré entre 40 et 44 ans pour toute sa famille, et 1071 euros pour un assuré de plus de 60 ans en famille.

Il faut ajouter à cette cotisation le prix de la complémentaire, variable suivant la compagnie et les garanties choisies. Seul un devis permettra de se faire une idée définitive du coût de cette formule.

Le devis est aussi indispensable pour les assurances au 1er euro, dont le tarif évolue en général avec l’étendue des garanties choisies, et l’âge. Mais de nombreuses formules existent sur le marché pour s’adapter aux besoins de chaque situation, et à tous les budgets. Ces offres présentent donc souvent un très bon rapport qualité-prix.

Prenez rendez-vous avec nos experts en assurance!

Nous sommes là pour vous aider ! Une consultation gratuite permettra de répondre à toutes vos questions.

Ça aussi c'est intéressant :

Menu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.